Dors, je le veux

Le bâillement est contagieux, c’est bien connu. Il suffit de voir quelqu’un bâiller pour avoir envie de bailler à son tour. Détail fascinant, cet effet de propagation existe chez tous les primates. Encore plus surprenant, le bâillement peut aussi être communicatif chez les non-voyants, ce qui montre qu’il ne s’agit pas d’un effet purement visuel. Il s’agit d’un phénomène lié directement à l’empathie – on y succombe d’autant plus facilement qu’on a un lien fort avec la personne qui bâille. Les autistes n’y sont pas du tout sensibles.

DSC01521b

Et l’endormissement ? Normalement, non, aucune contagion. Il m’est arrivé un nombre incalculable de fois de piquer du nez bien avant Anti, parfaitement éveillée jusqu’à trois ou quatre heures du matin si elle peut tchatcher avec des convives aussi noctambules qu’elle. En revanche, il suffit qu’un chat s’installe sur ses jambes disons vers 21h pour qu’elle dorme profondément avant qu’il soit 21h30.

En ce qui me concerne, le plus redoutable de tous les somnifères, c’est Abigaëlle. Jamais je n’ai fait de siestes à l’assoupissement aussi immédiat qu’avec elle. Tenez, hier, par exemple, elle s’était endormie sur Anti dans une position trop mignonne, sur le dos comme un bébé qu’elle est. C’était vers 13h, pendant qu’on sirotait un café en regardant Scènes de ménage.

DSC01523b

Anti a dû partir pour accompagner Gwlad à son entretien chez les Compagnons (mais c’est une autre histoire). Pour ne pas déranger Abi, elle l’a soulevée délicatement et l’a posée sur le coussin vert, à sa gauche. La petite merveille ne s’est pas réveillée une seconde. Anti et Gwlad sont parties. Je me suis dit que j’allais rester un peu près d’Abi, juste pour la regarder.

J’ai posé la tête sur le gros coussin rouge qui était à côté d’elle. J’ai cligné des yeux. Quand je les ai rouverts, il était 16h et Anghbor me disait qu’il fallait qu’on parte en vitesse pour son propre entretien chez les Compagnons, Anti n’étant toujours pas rentrée. Bon, en fait, on a su quelques minutes plus tard que le rendez-vous d’Anghbor était décalé au moins d’une heure (en fait, de deux et demie). Quel dommage… J’aurais bien continué ma sieste plus longtemps avec notre petite poupette irrésistible.

Pas grave. Demain, on recommence.

Très belle journée à vous

DSC01527b

Première photo prise par Anti, les autres par moi.

7 Replies to “Dors, je le veux”

  1. Anne

    Comme je le disais hier, je suis fan. Elle est trop belle! Quelle frimousse! La première photo est particulièrement attendrissante.

    Bises et caresses à tout les minous de la maisonnée.

  2. sylvana

    Elle est vraiment trop mignonne, elle a l’air d’apprécier son sommeil couchée sur le dos. On la voit très souvent dormir dans cette position. Sur une autre photo, elle donne carrément l’impression d’un bb tigre (elle dort sur le côté).

  3. anti

    Rhôôô ! C’est pas possible c’qu’elle est craquante. Je ne sais pas si cela a un rapport avec le fait que personne dans cette maison ne m’encourage à la mettre à l’adoption. Je ne suis vraiment pas aidée pour faire famille d’accueil moi ! En même temps, cela doit être la chose la plus difficile et à la fois la plus belle au monde : savoir donner et ne pas s’attacher, être juste heureux de savoir que l’on a sauvé un animal et gérer sa tristesse passagère quand on le voit partir. C’est ce que je me disais encore hier soir en lisant un commentaire de Karine, bénévole aux Chats Libres qui écrivait :

    « Happy partie dans sa nouvelle famille pour une pré adoption, on va voir comment ça se passe… le contact s’est bien passé avec sa nouvelle copine, une chienne de 7ans et avec sa nouvelle maitresse… je suis partie en catimini pour pas qu’elle me course… et la larme à l’œil!!!!
    Perso je le sais déjà pour moi, je suis anéantie… va falloir s’en remettre… »

  4. sylvana

    Heureusement il y a les autres ! Mais oui il y a des moments très dur, en particulier pour ceux « qui reviennent de loin », et qu ‘on a soigné en espérant qu’ils s’en sortent, comme Ephine (des nouvelles hier, elle va très bien) Thalie, les vétos se demandent encore comment elle s’en est sortie, adoptée avec beaucoup de peine, mais sa maîtresse est super. Et enfin en ce moment c’est le bb qui a fait une hémorragie le 8 mai, alors qu’il avait le calicivirus -comme 8 autres- mais lui c’était le plus atteint et le plus petit , mais une rage de vivre incroyable, il n’arrivait plus à fermer sa bouche tant sa langue était énorme.Il en a perdu un petit bout quand même. Maintenant il va très bien, mais me prend pour sa mère ! Lui ça va être très dur émotionnellement, en même temps je ne suis pas pressée non plus de le faire adopter … il est encore au biberon !!! Les autres passeront avant. Mais tu as raison Anti, c’est merveilleux, et notre consolation c’est de se dire « que l’on a pas trop le temps de s’attendrir, car d’autres attendent dans la rue ». Je ne considère pas cela comme un sacerdoce, mais un vrai « bonheur » avec ses joies et ses peines.

  5. Sylvia R

    Je ne me lasse pas de regarder ces photos.
    Abi chérie, tata est complètement raide dingue de toi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.