Matière à lire

Maintenant que nous sommes de retour à Nîmes, je peux vous dire quelques mots sur le lancement officiel du nouveau recueil de poésie de Robert Notenboom, Ultima Verba.

Il s’est tenu vendredi après-midi à la librairie Matière à Lire, à Paris dans le 12e arrondissement.

163613

Un très bel endroit que cette librairie. La façade sur la rue est relativement étroite mais une fois à l’intérieur, on découvre une enfilade de couloirs et de pièces lumineuses donnant sur une arrière-cour avec une  petite pelouse.

Des livres partout, bien sûr, exposés avec goût par Arthur et sa mère. On a envie de tout feuilleter, de tout acheter. Et d’ailleurs, nous en avons acheté deux pour nous.

164758

Robert recevait ses invités dans la toute dernière pièce. Entre 15h et 19h30, ça n’a pas désemplit. Robert a expliqué comment le recueil avait été conçu et organisé. Il s’est agi pour lui d’un projet longuement anticipé et mûri. Il nous a aussi régalés et souvent émus de multiples anecdotes et de lectures de certains de ses textes.

173813

Pour chaque personne qui lui prenait un livre, Robert faisait non seulement une dédicace mais également recopiait à la main deux de ses poèmes (à chaque fois différents) sur les pages de garde prévues à cet effet. Chaque exemplaire devenait ainsi un objet unique.

Le temps a filé sans qu’on s’en rende compte.

155835

Nous nous sommes retrouvés à six dans une brasserie qui jouxte la librairie, avec entre autres Arthur ce qui nous a permis de mieux le connaître. En ressortant du restau, une petite pluie fine nous attendait. Heureusement, la bouche de métro était toute proche.

Robert, lui, avait appelé un taxi.

195835

Nous avons chacun poursuivi nos routes respectives, tous heureux de l’atmosphère idéale dans laquelle se sont passées ces rencontres entre l’auteur et ses lecteurs (essentiellement des lectrices).

Très belle journée à vous

2 Replies to “Matière à lire”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.