Brousse Williz iz baque !

Hier, il pleuvait des cordes. Toute la journée. En plus, c’était dimanche et en plus d’en plus, les places de ciné étaient à 3€50. Ni une ni deux, on s’est dit qu’on allait se faire une toile plutôt que de rester à la maison. Pour le choix du film, c’était facile : Die Hard 5. Jamais on n’aurait mis 9€ la place dans ce film mais à 3€50, on était au juste prix. Et puis on est total fans de Bruce Willis (comme acteur, pas en vrai, un peu comme Tom Cruise qui est bien plus sympa dans ses rôles que dans sa vie).

die hard 5

Aucun des ados n’étant intéressé, on a sauté dans le Touran rien que nous deux et hop, direction le Kinépolis. Plusieurs centaines de mètres avant l’arrivée, c’était le bouchon. Visiblement, d’autres que nous avaient eu la même idée. Plein d’autres. Comme on longeait sur notre droite le parking de Truffaut à moins d’1 km/h, Anti a eu une idée de génie : il n’y avait qu’à se garer là plutôt que de poursuivre jusqu’au parking du Kiné qui, de plus, devait être largement saturé.

On se gare donc chez Truffaut, on fait deux cents mètres à pied sous la pluie jusqu’au hall d’entrée du ciné et là, non seulement c’était blindé de monde à chaque caisse mais en plus, notre film était affiché complet. Bon, après deux minutes d’hésitation, on a pris à une borne nos places pour la séance d’après et, pour tuer le temps (qui était pourri, rappelons-le, ce qui nous donnait un mobile), on a décidé d’aller trainer dans les travées de Truffaut.

161706

Deux cents mètres plus loin – toujours sous la pluie – nous voilà dans le magasin. Forcément, on a acheté deux-trois trucs. Et même un peu plus – saxifrage, euphorbe, lychnis coronaris, jasmin et tutti quanti. Après un crochet par une camionnette qui vendait des churros, on a posé tout ça dans la voiture au passage et on a refait le chemin inverse vers le ciné. Il était encore trop tôt. Un café ? Un café. On l’a pris au Bowling, juste à côté.

Puis, ciné à nouveau. Il était 17h30 pour une séance à 18h05. On a passé le contrôle et on a atteint l’entrée de notre salle alors qu’il n’y avait encore quasiment personne. Au moins, on allait pouvoir choisir nos places sans problème. Pendant qu’on poireautait, on a suivi quelques échanges sur le blog à partir de mon smartphone (Anti avait laissé le sien à la maison). La queue s’est allongée, ça allait encore être complet. Les portes se sont enfin ouvertes et on a pu s’installer.

En quelques minutes, la salle était pleine à ras bord. Anti a eu envie d’une glace. On a eu droit à un nombre incalculable de bandes-annonces, les trois premières semblant avoir exactement le même scénario (le monde est en danger mais un héros va le sauver – un type de la CIA, Ironman et je ne sais plus qui pour le troisième). N’importe quoi : seul Bruce Willis peut sauver le monde. Tous les autres sont des copieurs.

Le film a commencé. Bon, rien de très original, hein, c’est du Die Hard avec tous ses codes, y compris les poursuites en bagnoles et l’hélicoptère qui explose (ça fait partie du forfait). Mais c’était bien sympa.

die hard 5b

Dehors, après le film, il pleuvait toujours aussi dru. On a re-re-fait le trajet ciné-Truffaut. Et merde, la porte du parking était fermée. Il faut dire qu’il était 20h10. Ouf, une voiture aux phares allumés attendait juste derrière la grille à l’intérieur. En fait, c’était le directeur du magasin, pas très content de devoir attendre là que les dernières voitures quittent son parking – celles des gens qui avaient eu la même idée que nous. Oui mais bon, normalement, on aurait dû rester beaucoup moins longtemps et en plus, on avait même acheté des plantes. Mais quand même…

Il a été sympa, il nous a ouvert. On l’a remercié et on a quitté le parking le plus vite possible.

225001

Alors, si on reprend depuis le début, cette sortie nous a coûté 7€ pour les places + 52€ de plantes + les churros, les cafés, la glace et le gas-oil, allez je vous le fais à 70€. Pas mal, pour un film pas cher. Bon, on a des nouvelles plantes, quand même.

Ce soir on va peut-être retourner au ciné mais cette fois, on arrivera tôt et on ne passera pas par la case Truffaut, promis.

Très belle journée à vous

2 Replies to “Brousse Williz iz baque !”

  1. valentine

    Le chef a dit: se garer chez Truffaut quand on va au ciné, faut le faire hi hi hi………un rien nous fait rire!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.