Pour un Franc, t’as plus grand chose

Il y a de cela très longtemps, vivait un peuple que l’on nommait les Francs. Ils habitaient en gros là où se trouvent les Pays-Bas aujourd’hui

carte francs Déjà à l’époque, ils aimaient bien partir en vacances vers le sud, donc vers chez nous, pour profiter de notre climat autrement plus agréable.

Bon, il faut bien reconnaître qu’ils n’étaient pas toujours bien reçus et que d’aucuns parmi nos compatriotes les traitaient d’envahisseurs, alors qu’en fait, ils voulaient juste s’amuser un peu mais vous savez ce que c’est, quand les gens sont turbulents, parfois les choses tournent mal.

A dire vrai, ils ont pillé tout ce qu’ils ont pu et ont eu quelques petits différends avec d’autres touristes venus, eux, d’Italie (qui ne s’appelait pas comme ça à l’époque). Comme cela leur donnait la Gaule, ils ont été plus qu’entreprenants avec nos filles et nos compagnes.

Ensuite, forcément, ils n’ont plus voulu repartir. Ils se sont installés comme chez eux. Ils ont occupé comme ça une bonne partie du nord de l’Europe – y compris les régions où vivaient les anciens Belges, les anciens Germains et les anciens nous, ce qui fait qu’on aurait pu aussi bien appeler ces anciens Francs des Euros. Mais c’est l’inverse qui s’est produit : c’est chez nous qu’on a appelé ça la France. Allez y comprendre quelque chose.

clovis soissonsBref… Le chef des Francs s’appelait Chlodowig. Alors qu’il venait de mettre la pâté à des Romains qui draguaient dans les mêmes campings qu’eux, il en profita pour ramasser tout les bibelots qui étaient restés sur place.

Et là, le truc de ouf : un évêque le contacte poliment et lui demande s’il serait possible qu’il récupère dans le butin un vase auquel il tenait beaucoup pour des raisons sentimentales.

Chlodowig, royal, lui dit qu’il est d’accord. Il rassemble ses troupes pour procéder au partage, qui se faisait par tirage au sort en ces temps-là (comme quoi, il a aussi inventé la Française des Jeux, quand on y pense). Il leur explique donc qu’ils peuvent se répartir tout ce qu’ils veulent mais que lui, il voudrait le vase pour rendre service à son nouveau copain.

La plupart lui répondent que oui, bien sûr, après tout c’est le chef. Sauf un, un djeun’s limite rebelle, voyez le genre, qui lui dit que pas question, c’est tirage au sort ou rien et histoire de couper court à tout débat, il soulève sa hache (oui, les gens avaient des haches, mais avec toutes ces bandes qui trainent, faut bien prendre ses précautions) et en donne un grand coup sur le vase qui se retrouve dans un sale état.

Chlodowig tire carrément la gueule mais se retient pour pas que ça parte en vrille. Surtout que, avec la tête que fait le vase désormais, plus personne n’en veut. Il le prend et le rend à l’évêque, comme promis.

Le temps passe, les Francs continuent leurs petites occupations. Quelques mois plus tard, Chlodowig décide de les passer en revue. Quand il arrive devant le petit branleur qui lui a foutu la tehon, il lui arrache son bouclier et ses armes en lui disant qu’ils sont dégueu et il les jette par terre.

clovis soissons 2Le mec se baisse pour tout ramasser.

Erreur.

Chlodowig soulève sa hache bien haut et lui défonce la tête. Et il lui dit : « Souviens-toi du vase de ta race. » Ou quelque chose de ce genre.

Bon, ensuite, l’histoire a été un peu enjolivée, comme d’habitude.

Comme Chlodowig avait un nom vraiment imprononçable, on l’a renommé Clodwig, puis Clovis qui a a été transformé plus tard en Lovis puis en Louis, un prénom pris par tous ses descendants mâles qui sont devenus rois de France, avec des numéros de 2 à 18 pour les différencier.

Le vase, il venait de Soissons et l’évêque, de Reims. Quand on y pense, Clovis a estimé que ce vase valait tout juste un Franc. En même temps, c’est vrai qu’il était un peu abîmé. Mais quand même, c’était vraiment pas cher, à l’époque.

Ah oui, le jour du partage, c’était le 1er mars 487. Bon anniversaire, vase de Soissons !

Très belle journée à vous

Illustrations : Wikipedia

4 Replies to “Pour un Franc, t’as plus grand chose”

  1. valentine

    Génial! Si j’avais eu un prof d’histoire comme toi au lycée, j’aurais cassé la barraque!

  2. anti

    Carrément trop bien raconté !!! J’adore !!! Après « C’est pas sorcier », on pourrait imaginer un nouveau concept d’émission de vulgarisation de l’histoire par Anna !

  3. Anna Galore Post author

    Merci les filles ! 🙂

    Valentine, peu de gens le savent mais les Francs se sont également installés en Belgique (où ils se sont appelés les Francs Belges, désormais disparus) et en Helvétie (où on les trouve toujours sous le nom de Francs Suisses). En revanche, les historiens débattent toujours pour savoir comment ils ont pu atteindre l’Afrique où ont été signalés des Francs CFA.

    Sans oublier les Francs tireurs, les Francs maçons et les Francs camarades, mais c’est une autre histoire 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.