Bon Scott l’Eclair

acdc bon scottIl y a 33 ans exactement, Bon Scott mourait comme une vraie star du rock, après une nuit de fête trop arrosée.

Bon Scott, le monde entier connait sa voix, celle éraillée, suraigüe et gouailleuse de quelques-uns des plus grands tubes de l’histoire du rock dont le fabuleux Highway to Hell (autoroute vers l’enfer) du non moins fabuleux groupe AC-DC.

Bon Scott est né en Écosse en 1946. Sa famille émigre en Australie en 1952. Il va très vite laisser tomber l’école. A l’âge de quinze ans, il commence à bosser – chauffeur, garagiste, électricien, postier, barman. Il fait un peu de prison pour des délits mineurs.

En 1964, il se lance dans le rock avec le groupe Spektors dont il est batteur et parfois chanteur. En 1966, ce groupe devient les Valentines et il en est l’un des deux chanteurs.

Clin d’œil envoyé du futur, un soir, les Valentines jouent avec les Easybeats, autre groupe australien dont le guitariste s’appelle George Young. Ce dernier a deux frères également guitaristes, Angus et Malcolm, les futurs fondateurs d’AC-DC. Autre clin d’œil quelques années plus tard, Bon va faire la première partie du groupe Geordie dont le chanteur, Brian Johnson, sera celui qui prendra sa suite après sa mort au sein d’AC-DC.

acdc logoEn 1973, il a un très grave accident de moto qui le plonge trois jours dans le coma. Mais il survit et prend un boulot de chauffeur.

L’année d’après, il est engagé pour conduire le bus d’AC-DC lors de leurs tournées. A cette époque, le groupe a un autre chanteur qui se fait vite virer parce qu’il ne colle pas avec ce que veulent les frères Young.

Bon leur fait savoir qu’il aimerait bien être leur batteur mais Angus lui dit que s’il veut rentrer dans le groupe, ce sera chanteur ou rien.

Et c’est ainsi que Bon Scott devient le chanteur d’AC-DC.

acdc bon angus

En 1975, le groupe sort son premier album en Australie, High Voltage, puis un second, TNT. Les deux vont devenir mythiques. Sur l’un des morceaux intitulé It’s a long way to the top (dont le refrain est « la route est longue jusqu’au sommet si tu veux devenir une star du rock »), Bon montre ses racines écossaises en jouant de la cornemuse pour accompagner les guitares, un cas unique à ma connaissance sur un morceau de hard rock.

Dans les années qui suivent, AC-DC va également sortir ses albums aux USA et en Europe, dont Let there be rock, Powerage et, en 1979, Highway to Hell qui va les rendre mondialement connus, bien au-delà des seuls amateurs de hard rock.

C’est d’ailleurs celui par lequel j’ai découvert pour la première fois AC-DC et j’ai très vite acheté ensuite plusieurs de leurs albums précédents.

Sur la couverture, Bon est le seul à se marrer.

acdc highway

Le 19 février 1980, il perd connaissance dans la Renault 5 d’un copain de bar après avoir beaucoup trop bu. Ce dernier décide de le ramener chez lui mais comme Bon ne se réveille pas, il le laisse passer la nuit dans la voiture, alors que la température est glaciale. Au matin, c’est fini. Contrairement à la légende, il ne s’est pas étouffé dans son vomi (il n’y en avait aucune trace dans la voiture) mais est mort d’un coma éthylique qui a provoqué une crise cardiaque.

Le groupe, après avoir hésité, décide de ne pas se dissoudre parce que Bon ne l’aurait pas voulu. Brian Johnson devient le nouveau chanteur et cinq mois après le décès sort Back in black (de retour en noir), qui va devenir l’album de rock le plus vendu au monde et le second le plus vendu toutes catégories, avec environ 50 millions d’exemplaires.

Même si j’ai acheté cet album dès sa sortie comme des millions d’autres personnes, j’ai mis plus de vingt ans avant de finir par mémoriser le nom de Brian Johnson, pourtant excellent chanteur et showman. Mais comme beaucoup d’autres fans, pour moi, le seul vrai chanteur d’AC-DC, c’est resté Bon Scott.

acdc bon angus 2

La tombe de Bon Scott est à Fremantle, la ville où il vivait avec ses parents. Elle est la plus visitée d’Australie.

Un jour qu’un journaliste lui demandait s’il était AC ou DC, il a répondu : « Ni l’un ni l’autre, je suis l’éclair entre les deux. »

Photos et détails biographiques : Wikipedia, sauf photo noir et blanc d’auteur inconnu.

13 Replies to “Bon Scott l’Eclair”

  1. Jose

    Une note qui sent bon le Marshall à lampe et la Gibson SG, toujours un bonheur de se mettre leurs morceaux dans les esgourdes.
    Ce groupe, AC-DC : Nucléaire !

  2. Anna Galore Post author

    Yeaaah ! En ce moment dans ma voiture quand j’emmène Anghbor au bahut, après avoir longtemps fait passer la géniale compil d’AC-DC sortie à l’occasion du film Ironman, c’est le CD High Voltage qui tourne en boucle (celui avec le célèbre morceau joué à la cornemuse).

    « AC-DC : Nucléaire »
    Du grand José, ça 🙂

    Revenons aux racines ! Let there be root !

  3. Jose

    « Revenons aux racines »
    Je ne sais pas si cela est lié à votre nouveau mode d’alimentation, mais faire un boeuf avec Angus, çà doit être vache-ment bon.
    Sauf si c’est une vache folle et qu’elle bêle.

  4. anti

    Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah ! Ca c’est de la note qui déchire ! Merci Anna ! Je crois que si, par hasard, nous avions deux nouveaux chats, ils s’appelleraient AC & DC 😉 Avec Metallica, ça le ferait bien ! Déjà que Gus-Gus se fait appeler Angus de temps en temps…

    « mais Angus lui dit que s’il veut rentrer dans le groupe, ce sera chanteur ou rien.
    Et c’est ainsi que Bon Scott devient le chanteur d’AC-DC. »

    Mdrrr ! J’aime ce côté « Gardien de la tour » version bretonne tête de mule.

  5. valentine

    Hello!
    Quand je lis une telle note….et de tels commentaires, comme l’on dit en Suisse: qu’est-ce que je suis déçu en bien! Un régal, du hard-rock… et du culinaire! Ah! AC-DC, c’est l’astéroïde 2012 DA 14 qui tombe sur Tcheliabinsk! Ce qui est sûr c’est qu’avec Bon Scott ils ont misé sur le bon cheval, comme dirait Spanghero! MDR avec la boucherie Sanzot car j’ai connu une boucherie Sanzosse oû le chef boucher s’appelait Emile Duboudin! Pour terminer végétarien, je dirai que mon amour pour AC-DC est un cri du coeur….de boeuf …comme la tomate! Hervé

  6. Anna Galore Post author

    Aaaaaaaaah Hervé ! J’espérais bien que cette note allait te plaire, comme à José, autre fin connaisseur du rock de la belle époque comme on les aime ! Et c’est vrai que les commentaires ont atteint des sommets de doux délire qui fait du bien partout 🙂

    Nous mettons de côté pour la bonne bouche l’expression « déçu en bien » !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.