No steak, de Aymeric Caron

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Hier, j’ai découvert Aymeric Caron chez Ardisson et son livre « No steack«  :

« Bientôt, nous ne mangerons plus de viande. Nous cesserons définitivement de tuer des êtres vivants – 60 milliards d’animaux chaque année – pour nous nourrir.

D’abord parce que notre planète nous l’ordonne : en 2050 nous serons près de 10 milliards, et nos ressources en terres et en eau seront insuffisantes pour que le régime carné continue à progresser.

Mais au-delà des raisons économiques et écologiques, le passage au végétarisme va faire partie d’une nouvelle phase de notre évolution. La science nous prouve en effet un peu plus chaque jour que, contrairement à ce que nous avons longtemps prétendu, les animaux que nous exploitons sont des êtres sensibles, intelligents et sociaux. Dès lors, avons-nous encore le droit de les manger ? Le développement de l’éthique animale nous oblige aujourd’hui à reconsidérer nos devoirs vis-à-vis des autres espèces.

Aymeric Caron a mené l’enquête pour décrire, avec verve et humour, tous les aspects de notre étrange rapport à la viande. Pourquoi les chats et les chiens ont-ils un palace qui leur est dédié au Canada alors qu’en Chine ils peuvent finir au fond d’une casserole ? Pourquoi avons-nous choisi de manger en priorité des cochons, des poulets et des bœufs ? Comment ces animaux de consommation sont-ils produits ? Pourquoi Bill Clinton, Carl Lewis et Bryan Adams ont-ils décidé d’arrêter la viande ? Les végétariens vivent-ils vraiment plus longtemps que les carnivores ? Comment peut-on remplacer les protéines animales ?

Lui-même végétarien depuis plus de vingt ans, Aymeric Caron nous fait partager son expérience. Se gardant de tout prosélytisme et refusant les catéchismes de tout bord, il nous explique de manière limpide pourquoi, un jour, la viande disparaîtra.

Aymeric Caron est journaliste. Il a été grand reporter, a travaillé à Canal + et Europe 1. Depuis septembre 2012, il fait partie de l’équipe d’On n’est pas couché, animée par Laurent Ruquier sur France 2. »

Voilà qui met l’eau à la bouche n’est-ce pas ?

anti

8 Replies to “No steak, de Aymeric Caron”

  1. sylvana

    C’est avec joie que j’ai découvert ce livre dans l’émission de Michel Drucker, le 13/1/2013, en deuxième partie, très regardée à cette heure-ci !
    On avance ! c’est une évidence que l’on ne pourra pas nourrir la planète, il n’y aura plus suffisamment de terres cultivables pour nourrir les animaux et les humains ! Forcément un choix s’impose !

  2. anti

    « Beau, intelligent, sensible, humain, respectueux, végétarien, je l’avoue, je fonds. »

    Ah ! Ah ! On veut changer de compagnon ? Non, j’dis ça, je ne dis rien, mais des comme ça, on en trouve pas mal dans les manifs pour la cause animale 😉

  3. laure

    Il est tard, journée pas rigolote aujourd’hui pour les chats libres Nimois mais avec une note comme celle-ci je vais aller me coucher avec l’espoir d’un monde enfin plus respectueux de la vie même si c’est par la force des choses ! merci de l’info !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.