Pays-Bas, Israël, Espagne, France, la cause animale progresse

Une flopée d’excellentes nouvelles sur le front de la protection animale :

Aux Pays-Bas, un vote vient d’interdire l’élevage d’animaux pour la fourrure.

peta001bL’info remonte au 18 décembre mais le blog était en rade à cette date et je n’avais pas pu la relayer.

La Chambre haute néerlandaise a voté l’ interdiction de l’élevage d’animaux pour la fourrure.

Avec 6 millions de visons tués chaque année, les Pays-Bas sont le troisième plus grand producteur mondial de peaux de vison, après le Danemark et la Chine. Les élevages de renards et chinchilla pour leur fourrure est déjà interdite depuis 2008.

Fur Free Alliance, un réseau international de protection animale, se félicite de cette interdiction et espère que d’autres pays suivront. Seul bémol, l’interdiction sera progressive et ne sera définitive qu’en 2024 (source : Animal Actions, photo : Peta).

En Israël, les essais animaux sont désormais interdits pour les produits cosmétiques et de nettoyage.

Presque deux ans après qu’une première loi ait été votée à la grande majorité par la Knesset, ce nouveau vote la complète et interdit tous les essais sur les animaux en Israël, que ce soit pour les produits cosmétiques et de nettoyage.

Le député Eitan Cabel, à l’origine de cette loi a déclaré : « Il s’agit d’un changement de perception révolutionnaire et j’espère que cela mettra un terme aux essais sur les animaux« .

La loi précise, de plus, que seront également interdites les importations en Israël des produits cosmétiques et de nettoyage testés sur des animaux (source : Haabir Haisraeli, repris sur le blog génial tenu par Cerizette, Animal On est Mal où tout est à lire !).

En Espagne et en France, les corridas sont en chute libre.

arènes videsD’une année sur l’autre, les fréquentations ne cessent de décroître, y compris dans les régions les plus solidement attachées à la tenue de corridas.

En Espagne, la diminution la plus impressionnante s’est produite en 2007 avec -37% de spectateurs et elle s’est poursuivie jusqu’à maintenant, même si elle suit une pente moins marquée mais continuellement décroissante (source et photo : Partido Animalista).

Il en est de même en France. Plusieurs communes ont annoncé qu’elles renonçaient aux corridas, largement déficitaires. A Nîmes, les prochaines férias ont prévu des programmes à la baisse en raison du nombre de plus en plus faible d’aficionados qui se déplacent, alors que les prix des places sont rendus plus attractifs grâce à des subventions de toutes sortes, y compris européennes.

La lutte continue, plus que jamais ! A ce sujet, rappelons la grande manifestation à Alès les 11 et 12 mai 2013 organisée par le CRAC Europe pour en faire disparaître les corridas.

Soyons-y les plus nombreux possible !

crac header

One Reply to “Pays-Bas, Israël, Espagne, France, la cause animale progresse”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.