Sans peur et sanglier

Hier, c’était samedi et il faisait beau (si ça ce n’est pas un début trépidant… avouez que le suspense est total). Je n’avais donc absolument aucun argument à opposer quand Anti m’a dit qu’on retournait faire du jogging au bois des Espeisses (et voilà, le piège s’est refermé sur moi). Bon, c’était encore mieux que la semaine dernière : j’ai pu courir bien plus longtemps que la première fois avant de passer à un rythme plus proche de la promenade.

135255b

Pendant qu’Anti disparaissait sans effort apparent à l’horizon en quelques foulées légères, j’ai pris, à nouveau, le petit chemin de traverse qui démarre sur la droite juste après la fontaine – pour ceux qui connaissent le coin et voudraient le parcourir, je précise qu’on tournait dans le sens des aiguilles d’une montre. Ce passage au cœur de la végétation de garrigue est d’une harmonie et d’un calme parfaits.

A plusieurs endroits, j’ai vu la terre vigoureusement retournée, probablement par des sangliers. Ils doivent batifoler en toute tranquillité une fois la nuit tombée, parce qu’ils ont creusé le sol de la même manière y compris dans des lieux très exposés.

135156

Anti est arrivée dans mon dos un peu après la sortie du chemin. Ce n’est pas parce que j’avais battu mon record de vitesse mais parce qu’elle s’était arrêtée en route en voyant un grand chien avec collier qui semblait perdu. Il ne s’est pas laissé approcher et elle a poursuivi le circuit.

Alors qu’elle décidait de revenir à pied jusqu’à la maison, j’ai obliqué vers le parking pour reprendre la voiture. Et là, que vois-je ? Des traces incontestables d’une horde de mythiques Serpentus Pneumaticus Velocipedor dont l’existence est pourtant niée par la science officielle manipulée par les Reptiliens Illuminati (excusez-moi, j’ai encore passé un long moment hier sur le site de Conspiracy Watch, mais c’était pour savoir si les messages « Service unavailable » qui rendent notre blog inaccessible tous les matins étaient l’œuvre d’une conspiration internationale – il n’en est fait aucune mention, ce qui est bien la preuve que c’est vrai).

141127

On voit très nettement sur la photo que les mystérieuses créatures se rendaient vers un point d’eau pour se désaltérer. Coïncidence ? Je ne le crois pas. (Oui, j’ai aussi traîné sur le site de Parano Magazine, d’accord, mais qu’est-ce que c’est bon).

Faisant fi du danger, nous avons pu regagner la maison sans encombres.

Très belle journée à vous

9 Replies to “Sans peur et sanglier”

  1. anti

    Oui, ce sont des traces de sangliers, mon papa (chasseur…) me l’a affirmé lors de notre promenade à Noël. Ils fouillent le sol sous les chênes liège car ils cherchent des glands. Ils sortent la nuit et n’auraient pas peur de l’homme et sont bien connus pour fréquenter le Bois des Espeisses. J’espère en croiser un de ces jours, encore faut-il y aller la nuit 😉

  2. Sylvia R

    Ma soeur, en tant que fille de chasseur (à mon grand regret), il suffit d’y aller juste à la tombée du jour, c’est là qu’ils se baladent. C’est super impressionnant de les voir, ça fait même peur car ils sont balaises et dans la pénombre ça ajoute un peu au barzu (mot inventé par José qui veut dire truc, bordel). Allez y avec l’appareil photos et faites nous profiter de ces animaux que l’on voit trop rarement et qui vivent pourtant près de chez nous. Je profite de ce com pour dire fuck aux chasseurs.

  3. Anna Galore Post author

    Oui, l’idée d’une petite expédition nocturne a également germée dans nos têtes 😉
    … avec appareils photos, bien sûr. Mais peut-être quand il fera un peu mieux froid !

  4. Terrevive

    A part la trace des sangliers, on a irrémédiablement tous les matins : « Service unavailable » bizarre, bizarre !!!!
    Et ça continue encore et encore, et ça continue (pas d’accord, pas d’accord).

    On a aussi de temps en temps : « Vous envoyez vos commentaires trop rapidement. Prenez votre temps. »

    Ça c’est nouveau par contre dans cette nouvelle mouture ! :°)

  5. Anna Galore Post author

    Oui, ça ne doit pas être la faute aux sangliers, finalement…

    La seule info que je peux vous donner, c’est que nous n’avons aucune info. Pas une explication, pas un mot d’attente, rien. Ces informaticiens qui travaillent, je n’en doute pas, d’arrache-pied depuis maintenant trois semaines pour une migration initialement estimée par eux à 48h sont non seulement complètement dépassés par la taille de leur chantier, mais nuls en communication.

  6. Anna Galore Post author

    Hééééééééééé mais c’est super, ça, je n’avais pas remarqué : on peut mettre enfin des images dans les commentaires ! Trop bien !

  7. Terrevive

    Oui, je vois les balises en dessous, mais il faut avoir le mode d’emploi !
    Parce que là ! je ne comprends pas grand chose ! Mais on apprendra aussi !

  8. Anna Galore Post author

    Je t’explique comment a fait Anti (ça ne figure pas dans les balises indiquées) : pour mettre une image, il faut utiliser une fonction qui est de la forme < img src="le-lien-vers-l'image-que-tu-veux-mettre">

    Attention :
    – il faut mettre les symboles < au début et > à la fin
    – il ne faut pas laisser d’espace entre le < et le mot img au début - le lien vers l'image que tu veux mettre doit être entre guillemets et commencer par http://

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.