Croquette en transit

Non, ne vous inquiétez pas, je n’ai pas l’intention de vous parler dès le début de la matinée de troubles du transit après l’ingestion de croquettes insuffisamment mâchées, mais de Croquette, le grand chat sauvé de la rue par Laurence mais qu’elle ne pouvait pas garder.

Pour celles et ceux d’entre vous qui n’ont pas tout suivi, Sapotille s’est proposée pour l’accueillir définitivement chez elle et c’est Laurence qui va le prendre avec elle en train jusqu’à Paris le vendredi 16. Sapotille l’attendra à la gare et le conduira ensuite dans sa grande maison en pleine nature à 70 km au sud de la capitale. Croquette découvrira enfin son nouveau domicile, un vrai paradis pour chats dans un environnement plein d’amour.

chats,chats libres

En attendant ce grand jour, Croquette est en transit (ah, nous y voilà) chez nous. Parce que chez Laurence, il est obligé de rester sur la terrasse, ce qui n’est pas idéal avec le froid de plus en plus présent. En effet, le chat de Laurence ne supporte du tout la présence de celui qu’il considère comme un intrus. En revanche, chez nous, on a de la place et on peut très facilement l’isoler autant que nécessaire du reste de la communauté féline, si ce n’est que pour quelques jours.

Laurence est donc arrivée hier en début d’après-midi, nous a décrit les différents soins que Croquette avait reçus (stérilisation, antibiotique, opération sur plusieurs molaires en très mauvais état) et a souligné qu’il avait un début de coryza mais qui semblait en bonne voie d’être calmé.

A tout hasard, on va quand même faire venir Christophe vendredi pour qu’il décide s’il y a un complément de traitement à lui administrer. Comme ça, quand il repartira dans une dizaine de jours vers sa destination finale, il sera en pleine forme.

Avant cela, il vient de passer ses premières heures chez nous dans notre chambre et la première chose qu’il a fait en sortant de sa cage a été de se jeter avec délice sur une grande assiette… de croquettes. Une fois rassasié (ou plutôt rassuré puisqu’il avait été bien nourri déjà chez Laurence), il nous a montré à quel point il est affectueux – frottements contre nos jambes, tête dressée pour appeler les caresses que nous lui avons aussitôt prodiguées et ronronnements de satisfaction.

chats,chats libres

Après des années dans la rue et beaucoup de gros déboires, Croquette a compris très vite que sa vie de galère venait de se terminer au moment où Laurence l’a tiré de l’enfer, puis l’a conduit chez nous avant de terminer son périple vers le bonheur quand il rejoindra Sapotille.

Une magnifique histoire de sauvetage et une vraie complicité entre ce chat adorable et quelques humains qui n’ont pas oublié de l’être pour lui offrir le meilleur sans aucune autre motivation que de faire son bonheur.

Très belle journée à vous

Edit anti :

Pour parfaire le tout, quelques clichés de Croquette la nuit dernière :

chats,chats libres

chats,chats libres

chats,chats libres

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.