Des bûches pour Noël et un riz thaï entre amis

Leszek n’a pas qu’un physique de bûcheron. Il en a aussi la force et la technique. Hier, lui et Ilona sont venus à la maison pour nous rendre un petit service : débiter les branches de l’acacia que Stéphane avait élagué l’an dernier. Il s’était proposé de le faire lors de l’une de ses précédentes venues, ayant en effet accès à une tronçonneuse et surtout, sachant parfaitement s’en servir.

Bien entendu, nous avions prévu ensuite de manger ensemble. Au départ, on avait pensé faire un poulet. Sauf que samedi, Anti étant prise d’une soudaine envie de rice cooker (en français, autocuiseur à riz), nous avons fait un tour à M-Exotic, un supermarché asiatique dont plusieurs de nos proches nous avaient parlé.

171002.jpg

Il s’agit en fait d’un grand hangar mais à l’intérieur, tout est soigneusement disposé et en un clin d’œil on se retrouve en effet en plein exotisme. Il y avait bien des rice cookers. Mais il y avait aussi tout le reste et c’est tout simplement impossible d’y résister : nourriture réunionnaise, chinoise, viet, japonaise et même africaine.

Le personnel est d’une grande gentillesse et c’est tant mieux parce que, même si certains produits nous sont familiers, la plupart ne le sont pas du tout et demandent quelques renseignements. Une chose est sûre, il nous reste plein de trésors à découvrir.

DSCN1772b.jpg

On n’a pas pu résister – on n’en avait aucune envie – et on a rempli un plein chariot de tas de choses : un sac de riz thaï de 10 kg (prix imbattable), différents type de curry, herbes par poignées, un sac de vrais nems congelés (2 ou 3 kg facile), des achards, des sauces diverses (soja, nuoc mam, jus d’huitre), deux couteaux, des cuillères en bois et encore quelques bricoles.

Sans oublier le fameux rice cooker, à la déco très kitsch comme il se doit.

DSCN1777b.jpg

Résultat, hier, après la séance de tronçonnage, Anti a préparé un délicieux plat chinois à base de riz (au rice cooker, bien sûr), de viande de bœuf émincée, de coriandre, de jus d’huître, de sucre et de nuoc mam. C’était à se rouler par terre. Le riz cuit de cette façon est tout simplement parfait, un délice. Et le bœuf était également un régal.

On n’a rien laissé du tout. Ilona avait fait un gâteau finlandais mais franchement, il nous était impossible d’avaler quoi que ce soit de plus. Elle en a juste pris une petite part pour un ami qu’ils devaient aller voir ensuite dans l’après-midi.

DSCN1786b.jpg

Et en plus, nous avons désormais notre stock de bûches pour l’hiver. Leszek y a rajouté des troncs morts qui trainaient par là – des pieds de lauriers et l’un des palmiers abattus. Vivement la prochaine flambée !

Très belle journée à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.