Impliquez-vous

J’ai reçu un communiqué de presse sur un nouveau livre que j’ai failli ne même pas ouvrir, son titre « Impliquez-vous ! » étant à mon avis plutôt maladroit dans la forme, puisqu’il fait une allusion directe au célèbre « Indignez-vous ! » de Stéphane Hessel, sauf qu’ici ce n’est pas Hessel qui signe le livre. Du coup, cela ressemblait plus à un bon vieux plan marketing éculé (imitons ce qui marche bien, les gogos n’y verront que du feu) qu’à quelque chose de vraiment original.

C’est donc d’un regard un peu sceptique que j’ai parcouru l’annonce, en me demandant qui essayait ainsi de surfer sur la déferlante de l’illustre prédécesseur. La première phrase n’a fait qu’accentuer ma méfiance – « Après l’indignation est venu le temps de l’implication » – confirmant ainsi que la décalcomanie approximative du titre « Indignez-vous ! » était tout-à-fait délibérée.

CHENEBAULT_impliquezvous.JPGEt là, un premier indice positif m’a fait changer d’avis : la préface est de Pierre Rhabi, qui a réalisé des choses passionnantes et qui n’est certainement pas un monsieur qui se prêterait à une opération miroir aux alouettes.

Un second indice positif a fini de me convaincre que l’auteur – dont j’avoue que je ne connaissais pas le nom – était une personne digne d’intérêt. Il s’agit de Christophe Chenebault, rien moins que le fondateur d’Evene. Et aussi des rencontres Changer Le Monde.

Du coup, j’ai lu avec un vrai intérêt le reste du court descriptif de « Impliquez-vous ! », que voici :

Le livre « Impliquez-vous ! (101 actions solidaires et écologiques pour un monde meilleur) » rappelle à tous qu’il n’est jamais trop tard pour agir et que chacun peut faire la différence.

« Le temps de ce livre est venu » nous précise Pierre Rabhi, le préfacier de ce livre.

Devenons tous des héros du quotidien… Je parraine une ruche d’abeilles – J’investis dans un zébu – Je plante des arbres – Je deviens Guerilla gardener – Je donne mes objets inutilisés – Je participe à un jardin partagé – J’héberge un voyageur avec le Couchsurfing… etc.

Le coup de grâce (positif) vient ensuite : une partie des droits d’auteur sera reversée à l’association Le Rire Médecin, les clowns pour les enfants malades à l’hôpital.

On trouve un peu plus d’infos en allant sur le site de l’éditeur, Eyrolles :

« Qu’est-ce que je peux faire, moi, à mon niveau ? »

C’est à cette question, restée souvent sans réponse, qu’est dédié cet ouvrage.

Le monde va mal et, face à l’ampleur de la tâche, l’action individuelle pourrait sembler bien dérisoire. Pourtant chaque action compte ! Parce que chacun peut faire la différence autour de soi, parce que chacun doit faire sa part, cet ouvrage sélectionne 101 actions applicables par tous pour faire exister un avenir plus coopératif et plus humaniste. Pour soi, pour ses enfants, pour les générations futures, ne devons-nous pas réussir notre « métier d’homme » ? Avec ce livre unique et complet, devenons enfin… un véritable héros du quotidien.

Parce que le monde ne changera pas sans nous, ce livre – avec 101 actions solidaires et écologiques, positives et concrètes – nous incite à agir.

Je parraine une ruche d’abeilles – Je donne mon sang – Je deviens bénévole dans une association – J’élève mon enfant autrement – Je donne mes objets inutilisés – J’apporte ma voix à des pétitions – Je nettoie les plages, les montagnes ou les rivières – Je viens en aide aux plus démunis – Je soutiens la cause des femmes – J’achète écologique, éthique ou solidaire – Je voyage autrement avec l’écotourisme solidaire…

Des « petites » actions aux réels engagements, chacun trouvera dans cet ouvrage un acte à sa portée qui lui permettra d’agir pour un monde meilleur.

Le début de la préface de Pierre Rabhi

Chaque être humain doit être une énergie créative, et non une énergie passive. En dehors des grandes décisions politiques que les États doivent prendre, il nous appartient à titre individuel de faire tout ce que nous pouvons dans notre sphère privée et intime, comme nous l’enseigne la légende amérindienne du colibri…

« Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux, terrifiés et atterrés, observaient, impuissants, le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes d’eau dans son bec pour les jeter au feu. Au bout d’un moment, le tatou, agacé par ses agissements dérisoires, lui dit :
– Colibri ! Tu n’es pas fou ? Tu crois que c’est avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ?
– Je le sais, répondit le colibri, mais je fais ma part. »

Telle est notre responsabilité à l’égard du monde, car nous ne sommes pas totalement impuissants si nous le décidons.

Ce que j’en pense, maintenant

Est-ce que j’ai envie de lire ce livre ? Disons que je trouve la démarche exposée par l’auteur éminemment sympathique, même si je continue à trouver son titre très maladroit puisqu’il donne plus envie de s’en détourner que de s’y plonger. Cela dit, la liste des 101 idées d’action figure sur le site de l’éditeur et – il me semble – on peut alors se demander s’il est nécessaire d’acheter le livre en plus. Mais peut-être donne-t-il des détails utiles pour ceux qui ne seraient pas familiers de la plupart des actions citées. Je laisse à chacun le soin de se faire sa propre idée.

Quoi qu’il en soit, bonne nouvelle, on s’est rendu compte, Anti et moi, qu’on était déjà des héros du quotidien puisque nous faisons déjà un certain nombre des actions énumérées dans le livre. A commencer par le couchsurfing, avec dès ce soir un couple de jeunes anglais qui vient passer deux jours chez nous, une réunion du bureau des Chats Libres à la maison demain soir et une tenue du stand de l’association Culture Tibétaine samedi à la journée des associations de Nîmes. Sans oublier notre adhésion au CRAC, nos actions bénévoles auprès de certaines ONG, nos courses bio, un don du sang fait par Anti il y a quelques jours, la cession de 100% de mes droits d’auteur sur ma dernière trilogie à des associations caritatives et quelques autres encore.

4 Replies to “Impliquez-vous”

  1. anti Post author

    « rappelle à tous qu’il n’est jamais trop tard pour agir et que chacun peut faire la différence.  »

    Excellent ! J’adhère à 100 % à ce livre ! Complètement public cible ! Cf l’histoire de l’étoile de mer ( http://www.annagaloreleblog.com/archive/2008/10/26/etoile-de-mer.html ).

    « Qu’est-ce que je peux faire, moi, à mon niveau ? »

    Voilà qui me rappelle une phrase du Dalaï Lama que j’adore : « Si vous pensez que vous êtes trop petit pour changer quoique ce soit, essayez donc de dormir avec un moustique dans votre chambre. » No doute ! Lire et relire l’histoire de la naissance d’Amnesty International pour rappel (http://www.annagaloreleblog.com/archive/2008/09/29/les-prisonniers-oublies.html ).

    « Je donne mon sang – Je deviens bénévole dans une association – J’élève mon enfant autrement – Je donne mes objets inutilisés – J’apporte ma voix à des pétitions – Je nettoie les plages, les montagnes ou les rivières – Je viens en aide aux plus démunis – Je soutiens la cause des femmes – J’achète écologique, éthique ou solidaire – Je voyage autrement avec l’écotourisme solidaire… »

    ah ben oui, nous sommes sur la bonne voie 😉

  2. Terrevive Post author

    Intéressant ; j’ai regardé le site. Il faut d’abord que je cherche le sens de : Amap, Earth Hour, WWOOFing, Slow Food, Bookcrossing, Greenwashing, Carrotmob !!!, home-sitting, Flashmob mais pas CouchSurfing car vous en donnez une parfaite explication. :+)

  3. Anna Galore Post author

    Alors, pour Amap, Earth hour, Slow Food, Green washing et Flashmob, il y a eu plusieurs articles sur le blog que tu retrouveras facilement avec la petite fenêtre de recherche Google qui se trouve en haut à gauche, juste sous la photo des plongeuses 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.