Pizza chorizo

Nous, vous le savez, le fout on s’en foot. Ou l’inverse, mais bon, vous avez compris. Cela dit, hier soir, à la maison, il y avait Jean-Gabriel et lui, le foot, il ne loupe jamais. Alors un soir de finale, vous voyez le tableau : il était tout simplement inimaginable qu’on ne passe pas la soirée devant le match.

On a tout de suite vu le bon côté des choses : pizza, bières.

DSCN8542b.jpg

Pizza maison de surcroit. Ce qui nous a permis d’être à l’unisson de l’évènement, puisque nous avions prévu dans un seul plat à la fois l’Italie avec les pizzas et l’Espagne avec le chorizo qui les garnissait. La bière ? Quoi la bière ? Le foot, c’est la bière, quelles que soient les équipes en présence. Vous voyez bien qu’on s’y connait. De toute façon, on avait oublié d’acheter le chorizo et on a mis des merguez à la place. Je sais, rien à voir avec l’Espagne mais, oh, on ne va pas chipoter pour si peu. D’ailleurs, les Espagnols ont gagné.

Avant ça, pour nous mettre en jambes, nous avons commencé la journée par un génial repas chez Colors et Nina, qui avaient invité une quinzaine de personnes – leurs amis les plus proches, dont nous (avec Jean-Gabriel et Enzo qui se sont joints à nous) – pour célébrer le fait qu’ils vivent désormais sous un même toit.

DSCN8524b.jpg

Nous avions prévu un petit cadeau pour Cannelle (des gourmandises à croquer) et deux autres présents dont un imaginé par Anti. C’est celui qu’elle a emballé avec tant de concentration samedi. En fait, on se demandait vraiment quoi offrir à nos deux amis qui ont déjà énormément de choses chez eux. Il nous fallait une idée originale. Une idée ? Et pourquoi pas plutôt un nid-dé ? Un nid avec des dés dedans !

DSCN8504b.jpg

On a filé à Truffaut, on y a trouvé le nid. Puis direction Inter où on a acheté des dés (à jouer) et un dé (à coudre). Ensuite, on a mis les dés dans le nid et hop, on a eu notre nid-dé. Ça a beaucoup plus à Colors et Nina et aussi aux autres invités. Voilà, si vous cherchez une idée-cadeau, vous pouvez toujours nous reprendre celle-ci, succès assuré.

Ah, il faut que je vous rapporte trois courtes anecdotes qui se sont produites à ce repas superbement cuisiné par Colors.

– La première, c’est une des convives à qui Nina a dit que j’étais Anna Galore et qui avait lu certains de mes livres coquins (« Quoi ? C’est toi Anna Galore ? Ah ben ça alors ! »)

– La seconde, c’est quand Jean-Gabriel a sorti sa petite balance (en fait celle qu’il venait d’offrir à Anti) pour préparer du thé. Nina a crié: « Hé mais alors c’est vous le monsieur qui pèse son thé avec une balance ? Celui sur le blog, là ? ». Du coup, Jean-Gabriel a donné un cours de thé à une assistance fascinée par la précision de l’opération.

DSCN8538b.jpg

– Et la troisième, c’est Nina qui a vu quelque part sur le net, mais elle ne sait plus où, un type se vanter non seulement de bien connaître Anna Galore mais encore d’avoir fricoté avec elle jusqu’au bout de la nuit. Là, on a vraiment beaucoup, beaucoup ri. Alors, messieurs, notez bien : je n’aime que les femmes et je vis déjà avec la plus exceptionnelle d’entre elles.

Très belle journée à vous

4 Replies to “Pizza chorizo”

  1. anti Post author

    « Je retiens le nid-dé. Quelle trouvaille, trooooooop bien! »

    Oui, je suis très contente de cette trouvaille 😉

    Ah ! Le week-end a passé trop vite ! Un grand merci à Nina et Colors et leurs amis pour la belle journée d’hier qui nous a réchauffée malgré la température en chute libre.

    Je pense qu’en Suisse le week-end a été pas mal aussi ;-))

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.