Grande marrade au CRAC

Nous étions hier chez Colors et Nina pour le déjeuner – délicieux, comme toujours. Même la présentation de l’entrée était une œuvre d’art, c’est dire si nous étions au plus haut niveau de la créativité. C’est sans doute pour cela qu’en milieu d’après-midi, quand Colors nous a proposé d’aller faire un tour dans Sète pour voir quelques expos, plus dure a été la chute.

DSCN0375b.jpg

Je vais commencer par celle organisée par le CRAC. Hein ? Quoi ? Le CRAC ? Le Comité Radicalement Anti Corrida faisait une expo ? Nooooon, non, non, pas eux voyons. L’autre CRAC : le Centre Régional d’Art Contemporain (j’en connais une qui est en train de s’étouffer, là). Bref, avec un nom comme ça, je m’attendais à rien moins qu’un Beaubourg du Languedoc Roussillon, voire du Grand Sud. Ben pas du tout.

C’était carrément, comment dire, creux, sans aucune épaisseur, faussement réfléchi. D’ailleurs, ce n’est pas compliqué, au bout de deux minutes, on se marrait grave. Et ça n’a fait que s’amplifier au fur et à mesure de notre progression à travers les pièces. Tenez, par exemple, ces « tableaux » qui représentent des personnages de cartoons en silhouette.

DSCN0379b.jpg

Amusant, certes, mais est-ce que ça méritait vraiment d’être montré à d’autres qu’aux enfants de la famille de l’artiste ? Ce genre d’exercice graphique, c’est ce qu’on faisait en cours de dessin en seconde dans mon lycée. Et on n’en faisait pas des expos pour autant.

Bon, si, il y a un diptyque que nous avons trouvé très joli. Le voici :

DSCN0393b.jpg

Sans se concerter, on a tous les quatre eu l’idée de la même légende : « Toilettes hommes – Toilettes femmes ». Ben non, déception, c’était pas ça. Ça donnait tout simplement sur une autre pièce avec des trucs encore plus tarte posés là. On s’est mis à rire de plus en plus fort.

Les gardiennes du Temple ont commencé à nous regarder vraiment de travers. Facteur aggravant, on avait avec nous Cannelle, la petite chienne de Nina qu’on nous avait pourtant autorisé à laisser entrer à l’accueil. Mais à l’étage, une post-ado godiche renfrognée, trop fière d’avoir son badge de gardienne-chef et mal embouchée comme pas deux, s’est offusquée de la voir. On l’a envoyée paître poliment mais fermement (la post-ado, pas Cannelle).

A partir de là, on s’est fait suivre avec des gros yeux jusqu’à notre départ. Cela ne nous a pas empêchés de lâcher notre créativité, pour le plus grand plaisir des autres visiteurs qui se marraient comme des baleines (nous aussi).

DSCN0382b.jpg

Si les photos que je vous montre vous font envie, attention, c’est beaucoup moins bien en vrai. Il y a même des pièces où nous étions tellement effarés par ce qui était exposé que nous n’avons pris aucune photo, comme par exemple celle où un bout de chaussée en parpaings est reconstitué sur le sol, ou celle où des sortes de préservatifs gonflés sont posés sur des morceaux de béton en vrac. Renversant d’inanité.

En sortant, on est tombé sur une photo magnifique, collée sur un bateau à quai. Ce n’était pas une œuvre officielle, ce n’était pas reconnu par le Centre Régional d’Art Contemporain de Sète et de ses Environs. Mais c’était de l’art, du vrai, du beau. La voici :

DSCN0399b.jpg

On est allé voir deux autres expos ensuite. Il était presque 19 h et il fallait faire vite avant que tout ferme. En sortant de l’une d’entre elles, Colors a alors eu cette phrase sublime : « Est-ce qu’on a encore le temps de se dépêcher ? »

On s’est promis une chose : la prochaine fois que l’un ou l’une de nous a envie de voir une expo, on y va tous ensemble. C’est bien plus marrant.

Très belle journée à vous

DSCN0396b.jpg

7 Replies to “Grande marrade au CRAC”

  1. anti Post author

    « On s’est promis une chose : la prochaine fois que l’un ou l’une de nous a envie de voir une expo, on y va tous ensemble. C’est bien plus marrant. »

    Ah ça ! C’est peu de le dire ! Ce fut une bien belle journée passée entre amis !

    Très belle série de photos Anna 😉

  2. nina Post author

    Super les photos !
    Les commentaires ? : justes et trop bidonnants comme l’a été cet après-midi !

  3. Anna Galore Post author

    Et surtout, ne pas oublier d’emmener Cannelle avec nous ! Après tout, c’est aussi grâce à elle si on s’est autant marré au CRAC 🙂

  4. nina Post author

    Coup de gueule de la maman de Canelle à la direction d’IMAGES SINGULIERES
    En voici la copie :

    Madame, Monsieur

    Nous avons visité Images singulières en 2 week ends avec notre petite chienne.

    Le premier week end, nous avons eu des mises en garde sur le fait que l’accès aux chiens étaient interdits.

    J’ai proposé de porter ma petite chienne dans mes bras, et des gens bien compréhensifs ont accepté ma proposition.

    Je comprends fort bien que les chiens peuvent commettre des salissures dans une expo quand il n’est pas propre, ce n’est pas le cas du mien.

    Lors du week end dernier, au C.R.A.C., à l’entrée nous avons bien été accueillis avec la même proposition de ma part en ce qui concernait ma chienne.

    Néanmoins, 2 jeunes femmes, chacune leur tour, sont venues me dire qu’il n’était pas possible que je visite l’expo avec ma chienne, malgré l’accord que j’avais eu à l’entrée, tout cela bien sûr sans dire « bonjour » d’abord, avec un regard agressif et insolent.

    Je n’ai pas rebroussé chemin pour autant, j’avais l’accord à l’entrée de porter ma chienne dans mes bras.

    Voyant que je ne baissais pas ma garde, elles s’en sont pris à mes amis, la première refusant qu’ils fassent des photos, l’autre les priant dès la sortie de bien vouloir signer une décharge de publication des photos.

    Si une personne malvoyante (et non aveugle) était venue avec son chien, elle se serait vue refuser l’entrée aussi, donc en conclusion pour visiter IMAGES SINGULIERES, il faut avoir une bonne vue, laisser son chien à la maison ou dans la voiture, le jour de repos du maître.

    J’espère que vous tiendrez compte de mes remarques et corrigerez le tir !

    Je vois beaucoup d’expos avec mon chien en laisse ou dans mes bras selon les consignes.

    Caninement

    Marie Isabelle RUIZ

  5. colors Post author

    Je me dépêche lentement à mettre mon grain de sel. Bel article qui reflète bien la belle journée.
    Quand les grands enfants se retrouvent ….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.