Les autres commémorations du 1er mai

En ce jour où Nicolas Sarkozy vient de réaliser pour la première fois de sa vie que se célébrait la fête du travail par les faux travailleurs assistés de gauche et la fausse fête de Jeanne d’Arc par les vrais fachos du FN, peut-être est-il utile de lui rappeler tout un tas d’autres commémorations qu’il pourrait récupérer pour faire un défilé rien qu’à lui que les autres y z’ont même pas eu l’idée de faire avant lui et toc.

benoit ix sarko.jpgEt ce n’est pas le choix qui manque.

Tiens, pour bien en remettre une couche sur notre pays qui, dit-il, « s’est construit autour des rois et des églises » (en oubliant au passage ces détails de notre Histoire que sont le siècle des Lumières, la Révolution, la République et la laïcité), Sarko Dernier pourrait décider de fêter aujourd’hui Benoît IX qui a enchaîné trois mandats de pape dans sa vie, entrecoupée de mariages et de familles recomposées, si ça c’est pas un exemple. Ah mais non, c’est pas bon : c’est un 1er mai qu’il a abdiqué. Mauvais présage…

Un peu mieux, toujours du côté église, le 1er mai 1991 : ce jour-là est publiée une encyclique de Jean-Paul II dans laquelle le pape déclare la défaite du communisme. Donc de la gauche. C’est bien, ça, non ? Euh, attendez, on me dit qu’il condamnait également le capitalisme. Et merde.

Sinon, il pourrait commémorer le premier et le second traités de Versailles, tous les deux signés un 1er mai et qui sont des modèles constants dans sa vie politique : la trahison de certains de ses alliés au profit d’autres à chaque fois que ça l’arrange. En 1756, la France était alliée à la Prusse (la future Allemagne) contre la Grande-Bretagne et l’Autriche jusqu’à ce que soudain, la France préfère l’Autriche (où se tiennent des bals si sympathiques bien connus de la famille Le Pen) contre la Grande-Bretagne et la Prusse. Après tout, la seule chose qui compte, c’est de garder le pouvoir, non ?

Ou alors, nous avons aussi le 1er mai 1891, première célébration française du faux travail pile deux ans après la création de l’Internationale Socialiste par les partis socialistes d’Europe à Paris. Ce jour-là, histoire de faire un grand débat démocratique entre deux tours (de vis), l’armée de la république tire sur les grévistes socialistes qui défilent dans le Nord. Si ça c’est pas une victoire claire et nette sur les gauchistes et les syndicats ! Un peu plus tard commencera l’affaire Dreyfus – aucune relation directe, je ne le précise que pour donner une idée de l’ambiance humaniste qui régnait chez une partie croissante de la population de l’époque.

béryl.jpgC’est aussi un 1er mai qu’a eu lieu un des pires accidents nucléaires français, en 1962, une bonne occasion de revenir sur ce qui fait que le mot « sécurité » ne peut en aucun cas être associé au mot « nucléaire ». Cette année-là eut lieu le second essai nucléaire souterrain dans le Sahara, à cette époque département français, pour mettre au point sa bombe atomique. L’armée et ses ingénieurs – les meilleurs du monde, bien sûr – étaient tellement convaincus que l’essai était sans danger que deux ministres, dont Pierre Messmer ministre des Armées, et une bonne centaine de notables divers avaient fait le déplacement pour y assister, sans aucune protection particulière contre les radiations. Selon le témoignage de Pierre Messmer, quelques secondes après le tremblement du sol provoqué par l’explosion, les spectateurs ont vu « une espèce de gigantesque flamme de lampe à souder qui partait exactement à l’horizontale dans notre direction […] Cette gigantesque flamme s’est éteinte assez rapidement et a été suivie par la sortie d’un nuage, au début de couleur ocre, puis qui est rapidement devenu noir ». Les deux ministres sont morts d’un cancer quelques décennies plus tard. Beaucoup d’autres aussi. Le nombre d’Algériens contaminés reste inconnu à ce jour.

Dans un genre plus léger, Sarkozy pourrait se contenter de fêter le record de France junior du 110 m haies (c’est plein de beaux symboles, tout ça) battu par Guy Drut, sportif devenu homme politique de droite comme l’a ensuite été David Douillet. Cerise sur le gâteau, ce 1er mai-là était celui de 1968 – enfoncés, les gauchistes avec leur chienlit et leurs barricades.

mission accomplished.jpg

En plus primesautier, Sarko le Pourfendeur des Immigrés Terroristes Islamiques pourrait déclarer le 1er mai jour de la propagande électoraliste la plus flagrante en prenant en exemple le 1er mai 2003. C’est le jour où George W. Bush déclara en dépit du bon sens, depuis un porte-avions orné d’une banderole « Mission accomplished », qu’il venait de gagner la guerre contre le terrorisme et que l’Irak était vaincu. Certes, depuis, l’Irak est toujours une poudrière et le terrorisme est plus actif que jamais mais quand même, ça avait de la gueule et puis bon, je vous l’avais dit que c’était juste de la propagande électoraliste – la preuve, Bush a été réélu triomphalement alors que tous les Américains savaient qu’il avait menti sur tout. Dans quelques jours, on saura si les Français sont un peu plus vigilants, côté mensonges et propagande en série.

Avant de terminer cette note, je voudrais mentionner d’autres célébrations ancestrales du 1er mai.

C’est dans la nuit du 30 avril au 1er mai qu’a lieu la nuit de Walpurgis en Europe de l’Est et du Nord, qui symbolise la fin de l’hiver et la renaissance de la Nature. Nos ancêtres les Gaulois y célébraient Beltaine, en relation avec le dieu Belenos, avatar du dieu primordial Lug sous forme de la lumière, et Belisama, « la Très Brillante » sa compagne. Le 1er mai marquait ainsi la fin de la saison sombre et le début de la saison claire. Une bien belle façon de dire que le changement, c’est maintenant. Mais ce slogan-là, Sarko ne peut pas le récupérer; si ce n’est en pleine poire.

Très belle journée à vous

muguet.jpg

Fonds documentaire : Wikipedia
Illustrations :
Benoit IX sarkozisé (gravure de Benoit IX : Wikipedia, photo de Sarkozy : Le Monde)
Explosion nucléaire française le 1er mai 1962 (www.astrosurf.com/)
Le terrorisme est officiellement vaincu le 1er mai 2003, mission accomplie (Wikipedia)
Muguet (auteur non identifié)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.