Une étincelle contre la corrida

L’éducation n’est pas un vase à remplir mais un feu à allumer

François Rabelais

Sûr que certains jeunes ont l’étincelle indispensable à provoquer l’embrasement 😉 La preuve en image :

Hier, dans les locaux du journal local où j’avais rendez-vous, je suis tombée par hasard sur un exemplaire de L’étincelle, le journal d’un lycée de Nîmes, situé pile poil à côté des arènes et là, en couverture, que vois-je ? Un dossier spécial corrida qui me semblait bien alléchant :

etincelle.jpg

Mais… il n’y avait pas que la une qui était intéressante, l’édito vaut son pesant de cacahouètes :

Chers lectrices et lecteurs,

L’Étincelle est particulièrement heureuse de vous proposer ce numéro, pour la bonne et simple raison qu’il a bien failli ne jamais être publié. En effet, s’il sort avec un bon mois de retard (voire deux !), c’est parce que le lycée a refusé de se porter garant de sa publication. Quand on s’aventure sur le terrain houleux de la corrida à Nîmes, il faut en effet s’attendre à ce genre de réactions…

Ce n’est pourtant pas l’éternel débat pro-anti déjà vu et trop vu que nous proposions dans notre dossier, mais un tour d’horizon des récents événements pour le moins choquants, qui concerne le monde tauromachique. Mais certes, comme toujours, nous prenons position, et le lycée craint les polémiques. Pour nous, c’est assumé : nous le savons et nous l’attendons, donner matière à polémique est toujours réjouissant.

Résumons la situation : les vacances de Noël sont dans une semaine ce qui ne nous laisse pas le temps de retoucher nos articles, nous cherchons les moyens de publier à nos frais et en catastrophe quelques exemplaires sans succès. Le temps file, les vacances arrivent, on parle carrément d’arrêter le journal, découragés par ce « flop » monumental après tant de travail… Ce n’est que mi-janvier que la situation se débloque et qu’une étincelle éclaire enfin. L’étincelle, lorsqu’un « ange gardien » pour qui la liberté d’expression n’est pas qu’une vaine formule, nous propose de publier notre numéro qui sort enfin de l’ombre de l’écran de notre PC.

Nous profitons de cet édito pour le remercier chaleureusement. Et si vous avez envie de râler, allez-y., n’hésitez pas. Rien ne peut plus altérer notre bonne humeur, maintenant que nous avons enfin pu dire ce que nous voulions, comme nous le voulions !

Alors, bonne lecture à tous !

Joyeusement, l’équipe de l’Étincelle.

Et ce dossier est fort bien rédigé, la parole circule de Jean-Pierre Garrigues (Vice président du CRAC) à Paul Colom (aficionado). J’ignore où l’on peut se procurer d’autres numéros à part dans les locaux du Midi Libre, si cela intéresse certaines personnes ici ; peut-être en le demandant directement à l’équipe par mail. Tu vois Sylvana ? La relève est là !

Un grand bravo et un grand merci à toute cette équipe : Ditty, Inès, Alexia, Marine, François, Teresa, Loqman, Éléonore, Vincent pour leur persévérance et bien sûr, pour la défense des animaux ! Merci aussi à Marie Orcel, journaliste professionnelle, qui les soutient.

anti

Retrouvez tous nos articles sur le thème de la corrida ici

10 Replies to “Une étincelle contre la corrida”

  1. Anna Galore

    Ah que ça fait du bien de voir que le flambeau n’est pas près de s’éteindre et que la relève est assurée !

    Et l’histoire mouvementée de la sortie de ce numéro est édifiante ! Bravo à ce mystérieux ange-gardien qui a rendu les choses possibles malgré le lobby procorrida qui va se nicher même parmi les responsables d’un lycée !

  2. anti

    Eh oui, la relève est là et cela redonne du courage à toutes les personnes engagées depuis si longtemps dans le respect des êtres vivants.

    Corrida Basta !

  3. laure

    tout n’est que persévérance 😉 et au bout du compte on fini par gagner même si cela prend du temps ! Quand j’avais l’âge de ses lycéens il n’était même pas pensable de lutter contre la corrida dans la région ! Maintenant ce sont eux qui relèvent le défi et ça, ça vaut de l’or. « qui sème la vie récolte les forces de vie « 

  4. anti

    Oh que oui Laure ! Tu sais de quoi tu parles… Et l’avenir appartient aux vivants, pas à ceux qui sèment la mort.

  5. Ditty

    Merci pour cet enthousiasme et ce soutien qui a fait tès plaisir à toute l’équipe lycéenne de L’étincelle…
    Oh oui, coyez-nous, nous nous battrons jusqu’au bout… et même après s’il le faut !

  6. Sylvana

    Je prends connaissance de cet article seulement aujourd’hui, et je me rends compte que depuis le 25 je n’ai pas ouvert mon P.C. ( arrivée de chatons, chats, hôpital tous les jours, déménagement de l’appartement de ma maman etc.. etc… etc…) mais voilà une très bonne nouvelle qui va me remonter le morale un peu en berne. Mais quand les politiques vont-ils prendre le problème au sérieux ??? Hollande flanqué d’un Emmanuel Vals Président de la commission Taurine à L’assemblée Nationale, et un Sarko aficionado flanqué d’un Fillion qui prétend que « les français sont très attachés à la corrida -sic..!!!- et que dire de cette proposition de loi présentée à quatre reprise et systématiquement rejetée !!! Pourtant il faudra bien que ça change, et qu’ils entendent la voix du peuple, jusqu’à quand vont-ils faire les sourds ?????????????

  7. anti

    Contente de te lire ici Sylvana 😉

    « Oh oui, coyez-nous, nous nous battrons jusqu’au bout… et même après s’il le faut ! »

    MER-CI !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.