Dans les bras de George cloné

Lors de notre weekend de célébration des 90 ans de mon père à Paris, nous avons passé la nuit de samedi à dimanche chez ma sœur, qui vit dans une petite rue très calme de la proche banlieue. Le dimanche matin, elle et moi avons émergé à peu près en même temps, autour de 9 h et avons pris le petit déjeuner ensemble à la cuisine. Nous avions tout le temps de traîner, la fête ne commençant que vers 13 h.

En revenant au séjour, j’ai vu qu’Anti donnait quelques signes avant-coureurs de son réveil. J’ai dit à ma sœur :
– Elle commence à se réveiller, mais ça peut prendre encore un certain temps pour que tout se reconnecte.
Elle m’a répondu :
– Mais non, tu vas voir.

DSCN9024b.jpg

Pendant que j’ouvrais les volets, elle est partie chercher son arme secrète. Et là, surgissant de sa chambre, qui était là avec son célèbre sourire ? George Clooney. Enfin, bon, presque lui, mais quand même, ça a été hyper efficace.

Quand George s’est penchée sur Anti, elle a aussitôt récupéré tous ses moyens et s’est mise à roucouler de bonheur. Après avoir un peu traîné au lit avec lui – heureusement, il y avait du monde, elle est restée dans les limites de la décence – elle s’est levée en deux temps trois mouvements pour continuer à profiter de ses bras rassurants, sans même remarquer qu’il avait presque instantanément changé de vêtements, mais c’est ça, la magie du cinéma.

DSCN9025b.jpg

Le charme a été rompu quand, pour son petit dèj, il lui a proposé un Nescafé (what else).

Elle a dit non. Elle préfère le thé. A quoi ça tient, des fois…

Très belle journée à vous

6 Replies to “Dans les bras de George cloné”

  1. anti Post author

    Je le savais ! Je le savais qu’un jour je serais dans les bras de George ! Et oh ! miracle ! Ça marche encore ! Je me suis levée d’un bond en sachant que la note d’Anna ce matin lui serait consacrée 😉

    Anna ? Je t’aime !!!

  2. Anna Galore Post author

    Je te préviens, avec moi, c’est café noir ou thé, mais Nescafé, jamais ! A-ha, il fait plus son cacou, là, le George !

    Anna, genre clowné

  3. anti Post author

    « Je te préviens, avec moi, c’est café noir ou thé, mais Nescafé, jamais ! »

    Ca tombe bien, je ne m’abreuve qu’à ce que tu me proposes ma Caille 😉

  4. Anna Galore Post author

    Je dois avouer que je lui trouve des proportions parfaites, maintenant qu’il n’est plus aussi maigrelet qu’il a pu l’être il y a quelques années.

    🙂 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.