Chaud et froid

Il n’y a rien d’anormal à ce qu’il fasse froid en hiver et qu’il neige. Ce qui est anormal, ce sont les variations brutales et intenses de températures depuis que ce drôle d’hiver a commencé. Après un janvier printanier, on a basculé d’un jour à l’autre dans un février sibérien.

DSCN7673b.jpg

Au-delà des nouvelles dramatiques venues d’un peu partout en Europe sur les conséquences mortelles de ce froid peu commun et des images enneigées de la plupart des régions de France, des compteurs d’eau ont éclaté par milliers dans les villes du pays depuis Arras – où ce n’est pourtant pas la première fois qu’il fait froid – jusqu’à Marseille, en passant par Nîmes.

Parmi les habitués de ce blog, Kathy nous a signalé hier qu’elle a connu la même mésaventure en plein centre-ville de Nîmes et Colors qui habite près de Sète a également subi de grosses fuites liées à des canalisations éclatées par le gel, qui l’ont occupé avec Nina une bonne partie de la nuit. Sa piscine est recouverte d’une couche de glace de plus de cinq centimètres, ce qu’il n’a jamais vu depuis qu’il vit là.

Chez nous, un tuyau extérieur alimentant un robinet pour le jardinage a éclaté dans l’après-midi – fort heureusement, son arrivée d’eau a pu être coupée par une simple vanne qui se trouve à l’intérieur de la maison. Les bouteilles d’eau minérale qu’on avait entreposées sur notre palier dehors ont été rentrées, elle avaient pris en glace.

DSCN7665b.jpg

Pour faire contrepoids, la chaleur de notre fête de samedi soir a persisté jusqu’à la fin du weekend. Nos amis et nous avons passé une très belle soirée autour d’un buffet détendu près de la cheminée qui a crépité jusqu’à tard. Une fête parallèle se tenait dans les chambres des ados, alimentée par quelques pizzas. Seuls manquaient Colors et Nina à cause de leurs soucis de plomberie dus au gel. Nous avons fait un petit after avec Sylvia et José qui sont restés sur place pour dormir.

Le reste du dimanche s’est écoulé dans la douceur d’un nouveau feu de bois, avec nos chats très heureux de trouver des coins douillets partout. Avec le froid et surtout le vent sec qui nous glace, ils ont été chargés d’électricité statique depuis deux jours, ce qui a eu des effets perturbateurs sur leur comportement (et faisait parfois des étincelles quand on les caressait). Anti a « déchargé » certains d’entre eux en leur passant une serviette humide sur le corps, ça allait bien mieux ensuite.

J’ai entamé l’écriture de la dixième nouvelle de J’ai treize envies de plus, j’en reparlerai un peu plus tard. Ça, par contre, je peux vous dire que c’est chaud.

Très belle journée à vous

DSCN7679b.jpg

8 Replies to “Chaud et froid”

  1. Terrevive Post author

    Certes, concernant Arras, c’était plus inquiéant car on voit dans la presse : « Par effet de vases communicants, les châteaux d’eaux se sont vidés. » et que : « Les chutes de pierres se multiplient à cause du gel » !!!

    Bon, là je ne dis plus rien avec mes tentatives de réchauffer le compteur avec un sèche-cheveux :+)

  2. Anna Galore Post author

    Le sèche-cheveux, c’est bien, mais effectivement il faut rester à côté ! L’idéal serait que tu puisses protéger ton compteur avec un gros coussin ou une couverture pour qu’il ne soit pas directement exposé à l’air froid.

  3. anti Post author

    Qu’ils sont mignons ces bébés… Quel bonheur l’hiver, de faire des « tas » ! Hier soir, nous étions quasiment tous réunis uniquement dans le petit coin salon, devant la TV…

    Merci à tous les amis présents ou non samedi soir. Ce fut encore une bien belle soirée.

  4. Terrevive Post author

    Trop drôle ! :+)

    J’ai même reçu un appel de la Saur hier soir (qui certainement devait être envoyé à tous les abonnés) pour donner des conseils.
    En allant ce matin chez le boulanger du coin, de nombreuses personnes du quartier avaient eu les mêmes inconvénients.

  5. Adele Riner Post author

    Bonsoir zamis du sud !
    ici aussi on dérouille, même si on est censé avoir plus l’habitude que vous !
    Les poules grelottent et leurs oeufs se fendent en gelant dans les pondoirs, les chevaux sont apathiques malgré les couvertures, les chats font la grève de promenade…
    Le pauvre poêle à bois ronronne tout ce qu’il peut, il n’arrive pas à vaincre les -12° au soleil…
    C’est là aussi qu’on se dit qu’on aurait vraiment du changer les fenêtres cette année ! J’ai même condamné celle de mon bureau, avec une plaque de laine de verre entre la vitre et les volets !

    Bref, ça fait chaud au coeur de venir vous faire un petit coucou !
    Bisous !

  6. Anna Galore Post author

    Coucou Adele,

    Ça faisait un bail ! Les œufs qui gèlent à peine pondus, ça doit être quelque chose ! Vivement que les températures plus douces reviennent…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.