L’occasion de déguster quelques bulles

Drôle de journée pour un anniversaire… Aussi bien Anti que moi, on a eu toutes sortes de galères, petites ou grandes, du matin au soir. Une vraie course d’obstacles pour atteindre le crépuscule. Mais comme dans tous les bons romans, quand on arrive à la fin, les obstacles sont tous derrière nous et on peut enfin se réjouir.

Parce que, bon, on avait la ferme intention de fêter ça dans la joie. Déjà, premier signe avant-coureur de bonne humeur, Anli et Mouayadi ont débarqué avec Gwlad en début de soirée alors qu’Anti était ailleurs pour un rendez-vous (qui n’a pas eu lieu). Gwlad s’est aussitôt mise à la préparation de son gâteau favori. Quand Anti est rentrée, le parfum odorant du chocolat flottait dans la pièce.

DSCN7489b.jpg

Après nous être raconté nos derniers déboires, Anti m’a dit : « Bon, stop, on passe au champagne. » J’ai sorti la bouteille du frigo et on s’est tous mis autour de la table pour la boire – sauf Mouayadi qui préférait prendre du Sprite. L’intégrale des romans publiés par Anti en 2011 était encore sur la table.

Anli a commencé à feuilleter Le racisme anti-blanc et nous en avons parlé, le sujet du racisme en général les touchant de près. Nous leur avons aussi montré des photos de makis prises lors de notre voyage à Mayotte, leur île d’origine.

DSCN7493b.jpg

Puis Anli a flashé sur A l’embaumée des fleurs de Robert Notenboom. Il nous a dit qu’il adorait la poésie, alors Anti lui a offert le livre. Mouayadi a, lui, été amusé par Dédé la Roulette. Et Anti leur a aussi parlé de Lucienne.

On a mangé tous ensemble et au moment du gâteau, on s’est presque tous éclipsés dans la cuisine pour préparer les bougies. Gwlad a décidé de faire simple : elle ne les a pas comptées, elle a juste mis de quoi faire quelque chose de joli. Le gâteau était un régalissimo supremo mucho gusto.

DSCN7496b.jpg

Après le café, Mouayadi s’est lancé dans des exercices de calligraphie – l’une de ses passions – à partir de la police de caractères utilisée pour le titre du recueil de poèmes de Robert. Le tout en poursuivant la conversation à bâtons rompus jusque vers 23h et quelques.

Ensuite, Anti les a raccompagnés chez eux. Encore une bien belle soirée…

DSCN7485b.jpg

Très belle journée à vous

Merci à José pour le titre de la note, extrait d’un de ses commentaires d’hier.

2 Replies to “L’occasion de déguster quelques bulles”

  1. anti Post author

    Quelle belle soirée ! Après une journée rock’n’roll, elle fut d’autant plus salutaire.

    J’ai vraiment apprécié être si bien entourée en cette journée doublement particulière et si gâtée de bienveillance amicale et familiale. C’était rigolo quand j’ai offert des livres aux grands garçons, Mouayadi m’a dit : « c’est drôle, c’est ton anniversaire et c’est toi qui offre des cadeaux ». Ben oui, c’est comme ça !

    Merci encore à vous tous pour votre présence physique ou virtuelle !

    Bises !

    anti

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.