Présence du chamanisme, nouveau courrier de mars

P3030027.JPG

38ème courrier de Présence du Chamanisme. Lundi 1er mars

Voici le dernier courrier reçu de la part de Jean-Gabriel Foucaud :

Bonjour,

empathie.gifAvant les inscriptions à la prochaine loge des 4 et 5 avril, tout d’abord un livre remarqué et remarquable pour qui prend pour le chamanisme au sérieux : pour de vrai, en somme. « L’ âge de l’empathie, leçons de la nature pour une société solidaire » de Franss de Waal, (éd. « les liens qui libèrent », 2010).

L’auteur explique à travers des liens de solidarité inattendus entre espèces animales comment l’empathie, et pas seulement la « loi de la jungle » prédatrice sans pitié, existe au sein de la nature. Et bouleverse ainsi les idéologies de concurrence féroce entre humains dérivant de cette vision monolothique. La lutte pour la vie peut prendre de multiples formes, pas seulement cruelles. (A ce sujet, un excellent article est disponible sur le blog Inventerre).

Des informations contenues dans ce livre serviront de toile de fond à la cérémonie Inipi (sweat lodge) qui aura lieu les dimanche 4 et lundi 5 avril ( Pâques) à proximité de Paris, à côté de Pacy sur Eure (plus d’information sur cette cérémonie du mois d’avril).

Il conviendra d’être présent à partir du dimanche 4 avril au matin. Les inscriptions commenceront le mercredi 10 mars au matin. Un courrier sera adressé le dimanche ou lundi 8 mars pour en préciser les conditions.

Et maintenant : bien vivre du 28 février au 12 mars.

Pour les nouveaux lecteurs, après la lecture de plusieurs courriers, il deviendra possible de comprendre et de sentir vivre ce processus de connaissance. Il est d’abord issu du mode mexicain ancien auquel se sont adjointes et des observations faites par Francine Rousseau (acupunctrice), par les participants aux ateliers du lundi à mon bureau et lors des séances de thérapie qui y ont lieu.

1130751112.jpg

Dans le monde mexicain antique, aux périodes invariables des saisons décrites plus haut, se superposaient des treizaines variables d’une année à l’autre. Ce découpage permettait de percevoir de manière fine les relations entre le monde humain ( treizaines) et les saisons du monde naturel décrit dans le tableau ci-dessus, valable pour l’hémisphère nord (et donc conforme au très beau travail d’Yvonne de SIKE « Fêtes et coutumes en Europe ».

La treizaine Lézard 28 février au 12mars 2010

Cette treizaine évolue au long du temps « Roseau » (18 février au 7 mars) puis du temps « Serpent » (8 au 25 mars).

Le temps Roseau a été étudié dans le mail parlant de la treizaine précédente, à savoir la treizaine Singe (15 au 27 février).

P3030023.JPG

Caractéristiques principales du temps « Roseau »

Savoir ce qu’est attendre : Dans la reproduction graphique de son symbole (cf : le tarot aztèque), on voit un cylindre creux, droit sur ses racines, dont chaque élément s’emboîte dans l’autre. Tel un arbre solitaire sur une colline, il se tient là, vertical, pour pousser à clarifier notre vision.

Épouser sa forme creuse pousse à découvrir et rendre possible des communications à distance dans le temps ou l’espace.

Rester dans la distinction, ne pas être impatient, garder sa concentration et percevoir sur plusieurs niveaux. Si la tristesse est parfois présente, se rappeler que le Roseau met en contact avec la beauté des choses.

Caractéristiques principales du temps « Serpent »

Si le roseau est (voir sa forme) une quête d’esprit double, le serpent cherche un redoublement dans la matière. Il pousse à effectuer des synthèses, à relier pour rendre fécondes les forces vives poussant dans le monde naturel. Il tend à intégrer la totalité de ce qui cherche à vivre et donc à refuser d’accepter une répression de ce qui paraît essentiel. Quel feu !

P3030024.JPG

Et maintenant la treizaine lézard

Dans le calendrier des saisons, le Lézard est la force automnale au cœur de l’été : sa partie ouest. Il se déploie du 6 au 23 juin, avant le solstice.

Lézard est un des 8 symboles liés aux moments forts de l’année : les 4 entrées des saisons (1er février, 1er mai,1er août et 1er novembre et les 4 apogées, 2 équinoxes et 2 solstices .

Il est donc présent pendant le solstice d’été qui voient ciel et terre les plus compressés. C’est un moment de sollicitation sociale maximale, durant lequel les humains « manquent » le plus d’espace dans leurs pensées, leurs vies affectives, leurs maisons.

Il est une force de vie qui pousse, et oblige, à tout regarder d’un œil nouveau pour ne pas étouffer.

Cette qualité automnale permet de bien vivre quand elle vient en été une période riche à l’excès en contacts de toutes sortes. Elle entraîne à partager et à se projeter dans l’avenir (voir la réalité au-delà de l’instant immédiat), également à trier et ne pas s’encombrer de ce qui alourdit.

Le dialogue est difficile : ciel et terre ne s’unissent plus de manière féconde(en qualité automnale, la fertilité de la terre est moindre).

Pour éviter d’avoir une conscience pesante et sentir les relations humaines comme dévorantes, se mettre à l’écoute de ses sensations internes.

A regarder le Lézard du tarot aztèque, on voit que sa posture au ras du sol lui fait prendre contact avec la terre par tous ses sens. Il se plaque au sol pour survivre au feu (c’est l’animal enseignant l’art de vivre au solstice d’été). Quand il apparaît, toutes sortes de désirs s’expriment avec force. Pour faire face à ce déséquilibre nous devons être dans une exigence de discipline qui nous soit propre. On est aplati, les morceaux peinent à tenir ensemble, signe qu’il est temps de défaire une forme ayant permis de vivre lors de l’époque précédente.

Le contraste entre le symbole vertical du roseau et horizontal du lézard permet de percevoir les tensions et contradictions que nous aurons à vivre.

Pour se reconstruire, le Lézard invite à repasser par les données anciennes pour se transformer : élargir le temps quand se restreint l’espace.

L’enseignement va venir par les sens. Sa rapidité nous informe, le déclic sera bref. Il ne faudra pas le rater : toujours une extrême discipline nécessaire !

Il enseigne par le geste comment prendre des décisions rapides sans utiliser la logique : en activant sa capacité à dédoubler sa conscience pour voir surgir des idées lumineuses. Car le Lézard est cette étincelle, cette lumière inattendue provoquée par la célérité de son mouvement. Pas toujours tendre, il peut aussi surprendre par ses volte-faces.

P3030026.JPG

S’identifier au Lézard pendant cette treizaine pour bien la vivre, c’est développer deux niveaux de conscience : immobilité observatrice et rapidité de décision. En effet, animal à sang froid, il garde la tête froide (vert de la partie haute du corps). Mais son corps divisé en deux parties bien distinctes (arrière rouge) est prêt à détaller à la moindre menace : il observe et part d’une traite. Sans prévenir par la réflexion consciente, uniquement par les sens.

Jonglant entre deux mondes, il est incapable de synthèse par nature. Comment faire quand règne le temps « roseau » puis le temps « serpent », l’un poussant vers les distinctions fines quand l’autre tire vers les synthèses ?

On comprend alors qu’on risquera d’être dans l’excès et toujours à côté. Figure de lumière avertissante, l’exigence de discipline qu’il nous demande est la meilleure condition pour garder son cap.

La double conscience du Lézard et la double polarité du Roseau mettent la puce à l’oreille. Se rappeler que le Roseau est dans l’élégance et le calme, c’est à ce moment là que les projets s’étagent. Encore une fois, résister à toute forme d’impatience et d’angoisse, allier la stature du Roseau, tout en verticalité, et l’observance du Lézard.

Si le feu monte trop fort, actionner en soi le maximum de Yin par des techniques de relaxation. Savoir que le Lézard ne s’encombre pas de choses fixes. Sans émotion, il jette tout ce qui alourdit.

Voyons-le évoluer : quand il a pris une décision, rien ne peut le faire dévier de sa route. Mieux vaut donc éviter toute impulsivité pendant cette période, car il serait facile de partir dans des délires et se retrouver écrasé au sol.

Il peut toutefois nous aider à prendre rapidement nos décisions. Comment ? En apportant feu et lumière à cette treizaine, le Lézard nous conseille d’apprendre l’énergie contraire pour survivre, et se plonger dans l’obscurité une fraction de seconde pour voir l’invisible. Quand on perd cette double vue, le danger guette.

Se servir du Roseau pour se mettre en état de rêverie en se coulant dans sa tige creuse. S’aider du Lézard pour avoir des informations d’une grande clarté (par le corps énergétique, les infos viennent de très loin, de la nuit, quand on entre dans une sorte de rêve éveillé). Les données se réunissent alors en passant par les différents sens.

Vient la sensation que l’on ne peut pas se servir de la logique puis tout à coup une idée lumineuse surgit. (il est fortement déconseillé de se servir de la logique avec le Lézard au risque de se carboniser la tête !)

Bref rappel des caractéristiques de l’année 2010 ( 11 lapin en compte mexicain ancien)

Année dynamique, agitée, déconcertante, le lapin court dans tous les sens et change de direction sans prévenir. Il le fait avec sincérité et enthousiasme, pas facile pour chacun de suivre la trajectoire des autres lapins !!!

Les rythmes sont très courts, il bondit rapidement en faisant de petits sauts. On avance, oui mais dans toutes les directions, suivant une ligne imaginaire, emporté par l’ivresse de mouvement du Lapin (une autre de ses caractéristiques).

Et ce n’est pas tout, car le régent de cette année est le seigneur d’obsidienne, le Silex. Tout ce qui arrive vient de très loin et de très haut (on ne sait pas d’où !), envoyé par les dieux aux humains pour qu’ils vivent et choisissent leur destin. Cette force porteuse agissant à l’intérieur de cette année 11 Lapin donne un courant qui va nous parcourir et sera bien ou mal vécu par tous suivant la justesse de leur choix et la qualité de leurs liens. Pour manifester ces dons envoyés du ciel, il faudra faire des sacrifices, choisir, changer d’habitude, se donner du temps pour pouvoir accomplir.

Attention aussi à être attentif aux changements inattendus venant d’autrui, sans prévenir…

Année trépidante avec des difficultés, des révoltes, des souffrances quand on retarde le moment de renaître, avec un fort désir de rénovation de sa vie, de production, de magie, de créations.

Les décisions seront prises brutalement cette année (attention pendant dans la treizaine Lézard à ne pas accélérer ce processus) . Plus que jamais, il sera nécessaire de travailler sur sa base, pour ne pas alimenter des colères qui seront prises pour des faiblesses.

Cette année sera riche en énergie dynamique de similitude et de rêve, les structures de couple, de partenariat seront les plus productives.

Pendant cette treizaine Lézard un autre conseil :

Le Lézard est coupé en deux par une triple ceinture, ce qui laisse à penser que cette partie de son corps est fragilisée. Attention au lumbago … Là encore la souplesse du Roseau peut éviter le bois cassant de ce début de printemps (rappelons que le printemps est la saison du foie, du bois, des colères)

Garder en tête la façon dont commence cette treizaine, PAR UNE FORTE TEMPÊTE. Elle a emporté tout ce qui n’a pas été refondé donc consolidé l’année dernière, et brisé ce qui est sorti trop vite par impatience.

Les 5 derniers jours de cette treizaine verront le temps Serpent (8 au 25 mars, nord du printemps) qui sera étudié lors de la prochaine treizaine (Mouvement du 13 au 25 mars 2010).

A savoir que le Serpent apporte une idée de double (hé oui ! Encore) et une énergie de synthèse (ouf) forte et impétueuse (ben oui encore !) Le côté stagnant du Lézard peut bien être bousculé. Attention à ses bases, ça risque de bouger et le feu du printemps, déjà très fort, s’embraser.

Les pousses de printemps sont encore fragiles, la sève monte, assurer ses racines donc sa base me semble être le meilleur moyen de ne pas se faire tourner la tête. Nous ne sommes qu’au début du printemps, ne pas sortir tous ses atouts, le gel peut « tuer le poussin dans l’oeuf ».

Jean-Gabriel Foucaud

Tous les articles Présence du Chamanisme en > cliquant ICI < anti

5 Replies to “Présence du chamanisme, nouveau courrier de mars”

  1. Anna Galore

    Vraiment un délice de lire cette nouvelle lettre de Jean-Gabriel. Quelle richesse !

    Et bravo à toi, Anti, pour les superbes photos que tu as prises à la maison pour illustrer cet article. Absolument magnifique !

    « Cette année sera riche en énergie dynamique de similitude et de rêve, les structures de couple, de partenariat seront les plus productives. »

    Entre notre couple et les partenariats inhérents à nos activités (ta maison d’édition, le blog, mes livres offerts à tous, nos contacts actifs avec nos amis tibétains, etc.), on va produire un max, alors 🙂

  2. anti

    A lire et même à relire à tête reposée oui ! Vais p’t’être me l’imprimer aussi tiens !

    Et puis merci pour les photos, notre home sweet home de douceur s’y prête bien 😉

    J’admire ta capacité à ne retenir que le positif des choses, même si tu sais que bien souvent ça m’énerve cette partialité que tu as. D’un autre côté, l’une de nous deux est vachement plus détendue que l’autre… Hum… à méditer…

    Pour finir, oui, l’année sera riche, très riche assurément, intense comme elles le sont toutes depuis quelques années ;-))

    anti

  3. valentine

    Il faut bien suivre, mais l’analyse est très intéressante. Je note la présence du lézard dans le passage au solstice d’été, ce qui correspondra à ma date d’anniversaire. Et je viens de déposer un joli lézard orange à pois bleu sur le mur de mon entrée!!! Le lézard ne s’encombre pas de choses fixes, ça m’arrange…….

    Pour une entrée dans l’été en pleine forme, pensez à un nettoyage du foie. C’est pile le moment de se désencombrer et faire peau neuve.

  4. ramses

    J’attendais cette nouvelle note avec impatience… Je l’ai imprimée comme les autres (j’imprime très peu, mais je trouve que ces notes méritent de l’être, pour les relire ultérieurement)… Elles sont pleines d’enseignements.

    Anti, c’est vrai qu’Anna est l’une des personnes les plus positives que je connaisse et c’est une grande qualité, également pour ceux qui les entourent !

    Je forme des voeux pour que cette année soit bénéfique à chacun et qu’il n’y ait pas trop de catastrophes (ça commence mal, avec la tempête bretonne)…

  5. anti

    39ème courrier : inscriptions à la Loge des 4et 5 avril 2010

    Bonjour.

    Avec ce courrier s’ouvre le temps d’inscription à la cérémonie Inipi du dimanche 4 et lundi 5 avril. Il sera possible d’appeler à partir du lundi 8 mars au matin. Elle se tiendra à proximité de Pacy sur Eure, à une heure de Paris en voiture. On se retrouvera sur place à11h et le retour aura lieu à partir de 15 h le lundi de Pâques. Pour s’inscrire, m’appeler au 06 12 26 69 39 ou au 01 42 60 21 48.

    Pour ceux qui y viennent régulièrement, inutile de rappeler déroulement et principe. Pour ceux qui découvrent depuis peu ce courrier et souhaitent s’informer du déroulement et des buts de ce magnifique rituel chamanique, voir le site transvisions.org ou notre livre « runes et chamanisme », éd Véga ou le très bel ouvrage intitulé « le livre de la divination chamanique sioux ».

    En quelques mots, quand même, ce rituel vieux comme la vie humaine, mais porté à son incandescence par certains courants Lakotas ou mexicains, aide depuis plusieurs décennies à reconstituer pour les européens les bases de l’expérience chamanique. Il sert à renaître et à faire renaître ce qui en a besoin et ceux qui en ont besoin.

    Nous partirons de Paris en covoiturage le dimanche vers 9 H et rentrerons le dimanche entre 16 et 18 H, selon le déroulement. Il sera demandé 220 E aux participants, incluant repas et logement, plus une participation personnelle à la nourriture (plat préparé ou apport en fruits, légumes ou viandes), de façon à entrer dans une dynamique de réciprocité entre participants et organisateurs.

    Apporter un duvet (pour dormir) si possible, des serviettes et sous-vêtements ( de coton), un tambour et des rattles ( maracas ou hochets ) ou bol tibétain, si vous en avez un.

    Les contre-indications de santé sont connues, identiques à celles des hammams et saunas. Toutefois, en cas de doutes, me consulter car il y a de notables différences sur le plan de la chaleur.

    La possibilité de participer à ce rituel très puissant à proximité de la hutte où s’en déroule l’essentiel n’en diminue pas l’efficacité nettoyante. La claustrophobie ( peur d’être enfermé dans un petit espace) n’est pas une contre-indication puisqu’elle n’apparaît pas dans ce contexte.

    En revanche, drogues et médicaments psychiatriques en sont une, sauf exceptions. Me consulter à ce sujet en m’appelant au 06 12 26 69 39 ou 01 42 60 21 48.

    Il sera demandé pour ces deux jours 220 E (avec étalement dans le temps si nécessaire). Les inscriptions s’accompagnent d’arrhes ( 120 E), remboursables jusqu’au 23 mars.

    Autres enseignements :

    Les ateliers du lundi à 19 h15 à mon bureau ( 8/03,15/03, 22/03,12/04, 19/04) : connaissance des roues de médecine, pratique des lectures de situation à l’aide du tarot aztèque , d »couverte de sa « nature personnelle » et de ses 8 formes d’intelligence.

    Mardi 9 mars au Forum 104 (salle Bibliothèque), 104,rue de Vaugirard ( 6ème) (pratique de qi gong sibérien et de voyage au tambour).

    Samedi 20 mars de 13h30 à 16h30 au théâtre de la danse ( 11ème, code 1962) rune de la saison découverte grâce au tambour et au chant d’un amntra associé et enchaînement de qi gong pour mieux la ressentir.

    Vendredi 26 mars au « temps du corps » à 20h 15, soirée-conférence dédiée à la « découverte des alphabets » anciens et cercle de tambours par Jean Vertemont.

    Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.