Les neuf soeurs dans quelques jours

Image1.jpgEt voilà, il suffisait de reprendre le boulot pour se remettre dans le bain : hier soir, j’ai enfin incorporé les dernières corrections du manuscrit des Neuf sœurs et j’ai quasiment terminé la postface. Je pense que je mettrai le roman en ligne sur mon site web d’ici ce weekend.

Les premières réactions dont je dispose sont celles de mes relecteurs et elles sont aussi contrastées que complémentaires, ce qui me ravit.

Shaya y a vu surtout la description des mécanismes redoutables de l’emprise d’une secte sur des personnes saines d’esprit. Pour Ramses, il s’agit avant tout d’un roman érotique plus que d’une plongée dans les univers sectaires. Miss a été plus d’une fois bluffée par les faits réels souvent invraisemblables qui truffent le récit.

Quant à Anti, elle pense que les étapes de plus en plus extrêmes par lesquelles passe l’héroïne soulèvent bien des interrogations sur la façon dont chacun et chacune de nous se comporterait dans la même situation. C’est, effectivement, la question de fond. A quel moment réalise-t-on que, sous l’effet d’une manipulation, on a franchi une limite que l’on aurait jugée inconcevable à froid ? Et, plus généralement, où se trouvent nos vraies limites ? Les réponses varient forcément d’un individu à un autre, en fonction de son vécu, de sa personnalité, de ses fantasmes… et de sa sincérité.

En tout cas, ces différentes facettes reflètent bien tout ce que j’ai voulu mettre dans le récit. Et j’espère qu’il vous plaira autant qu’il a plu à ses tout premiers lecteurs. Voici, pour terminer, ce que m’ont écrit les deux avec qui j’ai communiqué à distance :

« J’ai lu – dévoré – Les neuf sœurs. Je n’ai pas pu le lâcher, je devais savoir ce qui allait se passer ! » (Shaya)

« Ca se lit vite, c’est captivant. » (Ramses)

Très belle journée à vous

19 Replies to “Les neuf soeurs dans quelques jours”

  1. anti Post author

    « hier soir, j’ai enfin incorporé les dernières corrections du manuscrit des Neuf sœurs et j’ai quasiment terminé la postface »

    Mdrrr ! Ah ! Quand même ! Champagne !!!

    Oui, j’ai beaucoup aimé ce nouveau roman qui soulève effectivement bien des questions.

    « A quel moment réalise-t-on que, sous l’effet d’une manipulation, on a franchi une limite que l’on aurait jugée inconcevable à froid ? »

    Pour répondre à celle-ci, on pourra consulter des infos sur l’expérience de Milgram ainsi que sur celle de Stanford.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Exp%C3%A9rience_de_Milgram

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Exp%C3%A9rience_de_Stanford

    anti

  2. Adele Riner Post author

    Là encore je suis bluffée… Vivement la lecture (ainsi que celle du précédent, que je me suis gardée pour la bonne bouche et pour être vraiment tranquille)…

  3. ramses Post author

    Merci, Anti, d’avoir rappelé en liens les expériences de Milgram et Stanford.

    Je partage le point de vue des scientifiques : La soumission à l’autorité est forte dans une grande partie de la population. On a pu en voir les effets lors des grands conflits mondiaux et, pour l’avoir vécu moi-même, pendant la guerre d’Algérie. Il n’en va pas autrement des phénomènes actuels de discrimination auxquels nous assistons chaque jour, sans protester. La passivité est aussi une forme de lâcheté et souvent elle se transforme en sadisme actif…

    Finalement, je pense que chacun est tour à tour manipulateur et manipulé, sans en avoir une perception réelle… La « morale » est à géométrie variable. La perte de repères est à mon avis une cause majeure de ces dérives. Quand on ne croît plus à rien, tout devient possible… Il est par ailleurs surprenant de constater que les animaux, soi-disant dénués de raison, ont un comportement beaucoup plus rationnel que les humains. Sauf exceptions, ils ignorent l’acte gratuit.

  4. anti Post author

    Dans la série « Ni des héros, ni des purs salauds », je te conseille une petite lecture fort instructive Ramses : Matin Brun, de Franck Pavlov.

    http://www.annagaloreleblog.com/archive/2008/09/17/matin-brun-franck-pavloff.html

    « Quand on ne croît plus à rien, tout devient possible… »

    En fait, Milgram montre précisément le contraire. Quand on croit et adhère à une autorité (la Foi, la Science etc.) on se déresponsabilise et on en vient à agir sans se poser de question. Dès lors qu’on agit « Au nom de… », c’est bien parti pour le pire…

    Adele ? C’est la rentrée !!! Tu vas avoir le temps de lire et de continuer ton blog !!! YESSSSSSSSSSSSSSS !!!

    anti

  5. anti Post author

    Oh ben… Merci… C’est ma journée « fleurs ».

    A revoir l’extrait de « I comme Icare » : http://www.dailymotion.com/video/x3eeae_i-comme-icare-milgram

    En fait, ce qui est très intéressant, on en a d’ailleurs beaucoup parlé pendant la rédaction des « 9 soeurs », c’est que l’on va au pire dans une conduite car s’arrêter en cours de route suppose qu’on remette en cause toute la démarche qu’on a effectuée depuis le début, qu’on avait tort et ça… c’est une véritable épreuve.

    anti

  6. sapotille Post author

    I comme Icare… magnifique film magnifique interprétation et..
    ce soir, j’y vois un avertissement dans un jeu de langage.. I care.. çà vaut mieux…

  7. ramses Post author

    Sapotille, you care, you are right !

    Anti, la Foi n’est pas une autorité, c’est une base morale, qui incite les individus à devenirs meilleurs et pleinement responsables de leurs actes.

    « L’état agentique » dont parle Milgram signifie que l’individu n’est plus autonome, c’est un « agent exécutif d’une volonté étrangère ».

    La différence fondamentale entre les religions et les sectes, c’est que dans ces dernières, le « gourou » est vivant et tire un profit personnel de la crédulité de ses adeptes.

  8. anti Post author

    « Anti, la Foi n’est pas une autorité, c’est une base morale, qui incite les individus à devenirs meilleurs et pleinement responsables de leurs actes. »

    Je parle de la définition dont il est question en Psychologie sociale, cadre de cette expérience. On parle bien de soumission à une « Autorité morale », je reprends, telle que « la science », « la religion », « l’amour » etc, quelque chose auquel on peut agir au « nom de » . Aucun rapport avec les sectes.

    anti

  9. Nath Post author

    Je viens de terminer « la veuve obscure » après avoir dévoré tous les autres. J’attends avec impatience ce nouveau livre, qui je suis sur, va me scotcher sur mon ebook.

    A quand le prochain ???

  10. Anna Galore Post author

    Ah ben c’est gentil, ça ! Le prochain ? Il sera en ligne après-demain sur le site web (anna-galore.com).

    En fait, en choisissant pour cette note la photo que tu vois ci-dessus, j’ai eu très envie de la mettre à la place de celle que j’avais initialement prévue pour la couv. Mais j’ai peur qu’elle ne soit pas assez « lisible » tellement elle est sombre. Il s’agit d’Anti, rêveuse, lors d’une soirée chez Réginelle il y a quelques semaines.

    Donc, ce soir, je vais faire une petite séance de photos d’Anti, en essayant de retrouver ce type d’atmosphère à la fois sombre, sensuelle et mystérieuse mais un peu mieux équilibrée au niveau des ombres et des lumières.

  11. Nath Post author

    Génial !!

    Un bon week end de lecture en prévision !!!

    Merci pour ces bons moments. Remets toi vite à l’ouvrage !!! lol

  12. nath Post author

    Merci pour ce bon conseil !!!

    En livre à télécharger, moi je peux te conseiller « Géminoris » et « le fils déchu » sur « in libro veritas ». De supers bouquins !!
    Le premier, plus jeunsses mais qui se lit bien, le 2ème, un régal ….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.