Tous les jours

1995593120.jpg « Cet anniversaire-là, on le fête tous les jours. »

Une année révolue, encore une et une nouvelle qui a déjà commencé…

1, 2, 3… Soleil !

Même le ciel s’est mis au diapason. Peut-être que l’orage nous fera la grâce d’être présent pour fêter ce coup de foudre.

Anna ? Je t’aime. Tu es mon soleil, mon coin de ciel bleu, mon amie, mon amour, ma sœur, mon âme-sœur, mon espace infini et ma joie suprême.

Je ne sais pas encore vraiment où je vais faire cuire mes champignons, mais une chose est sûre, ce sera en ta compagnie 😉

Tashi Delek !

Pour l’histoire, un matin de juillet, un 21 à 5 h 35, je suis descendue de ce train que l’on voit arriver en gare. Anna m’attendait sur le quai. Cela faisait bien longtemps qu’on ne s’était pas vues. Elle m’a prise dans ses bras, nous sommes allées à la plage. L’eau était divinement bonne. Je me suis baignée…

J’ai trouvé l’eau si belle
Que je m’y suis baigné
Il y a longtemps que je t’aime
Jamais je ne t’oublierai !

Nous sommes rentrées chez la personne qui nous recevait. Il s’est mis à pleuvoir. A l’abri sous un arbre, nous avons pris le café.

Sous les feuilles d’un chêne
Je me suis fait sécher
Sur la plus haute branche
Un rossignol chantait
Il y a longtemps que je t’aime
Jamais je ne t’oublierai !

Nous avons parlé de nos vies, de là où nous en étions chacune.

Chante, rossignol, chante
Toi qui a le coeur gai
Tu as le coeur à rire
Moi, je l’ai à pleurer
Il y a longtemps que je t’aime
Jamais je ne t’oublierai !

Ce matin là, nous avons tricoté nos souvenirs… Nos âmes tenaient une grande discussion pendant que nous bavardions.

Je suis malheureuse comme les pierres, si tu savais…

J’ai perdu mon amie
Sans l’avoir mérité
Pour un bouquet de roses
Que je lui refusai

Affection, tendresse et tout. Tu es un bijou, tu le seras toujours.

Il y a longtemps que je t’aime

Il y a longtemps que je t’aime Anna. Il y a longtemps que je t’aime Anti. Voilà ce que se racontaient nos âmes pendant que nous papotions.

Il y a si peu de temps,
Entre vivre et mourir,
Qu’il faudrait bien pourtant,
S’arrêter de courir,

Allons dormir…

Toi que j’ai souvent cherché,
A travers d’autres regards,
Et si l’on s’était trouvés,
Et qu’il ne soit pas trop tard,

Pour le temps qui me reste à vivre,
Stopperais-tu ta vie ivre,
Pour pouvoir vivre avec moi,
Sur ton île aux mimosas,

Tu as raison, allons !

Et comme deux chevaux,
Courant dans la prairie,
Et comme deux oiseaux,
Volant vers l’infini,

Et comme deux ruisseaux,
Cherchant le même lit,
Nous irions dans le temps,
Droits comme des roseaux,
Quand sous le poids des ans,
Nous courberions le dos,
Ce serait pour mieux boire,
Ensemble à la même eau,

Et on s’est allongées

Et si tu m’avais cherchée,
De soir en soir, de bar en bar,
Imagine que tu m’aies trouvée,
Et qu’il ne soit pas trop tard,

Pour le temps qu’il me reste à vivre,
J’amarrerais mon piano ivre,
Pour pouvoir vivre avec toi,
Sur ton île aux mimosas,

Et l’orage a grondé

Nous aurions la fierté,
Des tours de cathédrales,
Et nous serions plus près,
Du ciel et des étoiles,

Nous saurions le secret,
Des aurores boréales,
Il y a si peu de temps,
Entre vivre et mourir,
Qu’il faudrait bien pourtant,
S’arrêter de courir,
Et prendre un peu de temps,
De voir les fleurs s’ouvrir,
De voir les fleurs s’ouvrir,

p7180434.jpg

Toi que j’ai souvent cherché,
A travers d’autres regards,
Et si l’on s’était trouvés,
Et qu’il ne soit pas trop tard…

Il n’était pas trop tôt. Il n’était pas trop tard. C’était juste le bon moment. C’était juste la bonne personne.

anti

5 Replies to “Tous les jours”

  1. anti

    Merci Ramses ! Très sympathique de ré-entendre France Gall.

    LA DÉCLARATION D’AMOUR
    Quand je suis seul(e) et que je peux rêver
    Je rêve que je suis dans tes bras
    Je rêve que je te fais tout bas
    Une déclaration, ma déclaration

    Quand je suis seul(e) et que je peux inventer
    Que tu es là tout près de moi
    Je peux m’imaginer tout bas
    Une déclaration, ma déclaration

    Juste deux ou trois mots d’amour
    Pour te parler de nous
    Deux ou trois mots de tous les jours
    C’est tout

    Je ne pourrai jamais te dire tout ça
    Je voudrais tant mais je n’oserai pas
    J’aime mieux mettre dans ma chanson
    Une déclaration, ma déclaration

    Une déclaration, ma déclaration
    Juste deux ou trois mots d’amour
    Pour te parler de nous
    Deux ou trois mots de tous les jours
    C’est tout

    Quand je suis seul(e) et que je peux rêver
    Je rêve que je suis dans tes bras
    Je rêve que je te fais tout bas
    Une déclaration, ma déclaration

    Je veux des souvenirs avec toi,
    Des images avec toi,
    Des voyages avec toi
    Je me sens bien quand tu es là
    Une déclaration, ma déclaration

    J’aime quand tu es triste
    Et que tu ne dis rien
    Je t’aime quand je te parle
    Et que tu ne m’écoutes pas
    Je me sens bien, quand tu es là
    Une déclaration, ma déclaration

    anti

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.