Grasse mat’ et balade

343961040.JPGCe matin, Anti et moi nous sommes à Paris. Ne sachant pas si notre hôtel nous permettrait une connexion internet ni si j’aurais le temps de rédiger mon mot d’accueil sur place, j’ai préparé cette note hier matin.

Pendant l’année où Anti et moi étions déjà ensemble mais séparés de 600 km, je me débrouillais pour avoir le plus possible de rendez-vous sur Paris afin d’en profiter pour passer la nuit d’avant ou d’après (voire les deux) chez elle. Et puis, il y a un an quasiment jour pour jour, elle a déménagé avec ses enfants pour que nous habitions enfin ensemble. A partir de là, j’ai bien sûr adopté la stratégie inverse : limiter au maximum les déplacements sur Paris et faire en sorte que je puisse faire l’aller-retour dans la journée.

Pour celui qui m’a conduit dans la capitale hier, je n’ai pas eu le choix, il se tenait à 18h, ce qui voulait dire forcément la nuit sur place. Du coup, on l’a joué vacances : elle m’a rejoint dans la soirée, après avoir enchaîné toutes sortes d’acrobaties pour faire garder les enfants, et moi, j’ai pris ma journée d’aujourd’hui.

Je compte bien profiter du train pour écrire, comme d’habitude. Si tout va bien, le chapitre 5 sera terminé à mon retour dans la soirée, ce qui fera quatre chapitres écrits à la file depuis le weekend dernier. Ca tombe bien, le récit décrit une montée en pression et un sentiment que tout se bouscule. Dans le livre, hein, pas dans la vie. Notre programme d’aujourd’hui en est l’illustration : grasse mat’ et balade au gré des envies.

Peut-être irons-nous au Petit Palais voir une expo sur le Mont Athos… ou peut-être ailleurs, on verra bien. Une seule contrainte, un rendez-vous avec son Roger médecin qu’elle a profité pour placer en fin d’après-midi.

A ce soir

Très belle journée à vous

3 Replies to “Grasse mat’ et balade”

  1. anti Post author

    Ah ben ça ! C’était trop bien !

    anti

    P.S : Sister et vous autres d’ailleurs, j’ai paumé mon téléphone portable, du coup, pas la peine de m’en vouloir si je ne vous réponds pas dans les prochains jours, le temps d’en avoir un nouveau 😉

  2. ramses Post author

    Bonne arrivée !

    Le « croc » de Paloma doit être redoutable pour ses soeurs souris !

    J’ai lu la note sur les « Roger », antérieure à ma venue sur le blog, elle m’a bien plu !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.