Un battement d’ailes

Vous avez tous entendu parler de l’effet papillon. Il désigne, de façon imagée, le fait qu’un évènement mineur en apparence peut parfois provoquer des effets de très grande ampleur. La métaphore est qu’un battement d’ailes de papillon quelque part à la surface de la Terre peut engendrer un cyclone à l’autre bout.

Nous sommes, tous autant que nous sommes, les résultats de multiples effets papillon cumulés. Nos vies sont formées d’enchaînements de faits parfois totalement anodins mais qui ont tous contribué à nous amener jusqu’au point où nous en sommes aujourd’hui. Un retard de quelques secondes à traverser une rue il y a vingt ans, une décision de prendre à gauche plutôt qu’à droite pour aller d’un lieu à un autre il y en a quinze, une contrariété mineure qui s’ajoute à d’autres il y en a dix et mille autres micro-évènements de ce genre vous a conduits à être aujourd’hui exactement là et pas ailleurs, avec cette vie-là et aucune autre. Sans cet enchaînement aussi improbable qu’unique, vous n’auriez pas rencontré les mêmes personnes, sympathisé avec les mêmes amis, connu ou pas le même grand amour.

Notre apparition même sur Terre est le résultat d’un battement d’aile. Une subtile mutation de quelques gènes parmi des dizaines de milliers, à peine quelques atomes qui ne s’enchaînent plus de la même manière que lors des cent mille ans précédents, et un lémurien devient un animal à peine différent qui, lui-même, finit par donner un primate, qui devient un hominien, qui devient l’être humain, qui survit assez longtemps pour donner cet homme-ci, cette femme-là, cette descendance et, après des milliers de générations traversées de famines, de maladies, de guerres, d’accidents et de tant d’autres catastrophes, une personne à nulle autre pareille : vous, lui, elle, moi.

Un battement d’ailes a fait tout cela. Un battement d’ailes peut tout faire disparaître. Nos existences, notre avenir, tout ce qui nous entoure, notre atmosphère, notre eau, notre climat, tous ces trésors uniques, infiniment fragiles qui constituent notre maison commune, notre foyer, notre Terre.

Un rien sépare la vie du néant. Juste un battement d’ailes. Il n’y a pas très longtemps que nous le savons. Il est plus que temps d’y faire très attention.

Très belle journée à tous

3 Replies to “Un battement d’ailes”

  1. anti Post author

    Dans le jardin de Mariposa (http://jardindemariposa.free.fr/index.php/symbolisme-du-papillon), j’ai trouvé ça :

    Dans toutes les langues, le mot papillon n’a pas d’étymologie facile. L’équivalent français papillon ne ressemble à aucun autre mot, certainement pas un ‘petit Pape’, et pourtant le Pape est un symbole de réalité, puisqu’il est le centre du dogme catholique. En anglais, butterfly signifie ‘mouche à beurre’, mais les papillons ne sont pas des mouches à beurre, pas même le bread-and-butterfly de Lewis Carroll qui est une mouche-à-tartine-de-pain-beurré dans Alice à travers le miroir. Que papillon n’ait d’étymologie facile dans aucune langue est dû à ce qu’il est un animal magique depuis des temps ancestraux : il a pour cette raison reçu un nom magique.

    On pense qu’aux temps où l’humanité pratiquait beaucoup le chamanisme, le papillon était vu comme une sorte d’animal impossible : son vol est compliqué et semble mobiliser beaucoup d’énergie, alors qu’il n’est pratiquement rien, juste deux ailes fines comme deux petites feuilles et il se nourrit quasiment de rien.

    En Grec, le terme de psyché désigne tout à la fois l’âme humaine et le papillon. Selon la mythologie, Prométhée façonna le corps humain avec de l’argile. Athéna y insuffla un papillon pour l’animer. La métamorphose de la chenille en papillon est un symbole qui est repris dans toutes les traditions spirituelles de l’humanité.

    Il est le symbole de la métamorphose et de la transformation vers ce qu’il y a de plus élevé. Il nous enseigne à transformer consciemment nos vies, à créer de nouvelles conditions dans la réalité et à laisser les désirs se réaliser. Toute nouvelle idée et chaque pas en faveur de l’épanouissement se reflètent dans le devenir du papillon : l’état d’œuf correspond à la naissance ; la larve renvoie au moment ou il est temps de décider si une idée doit être réalisée ; dans le cocon il faut aller en soi pour relier l’idée avec sa propre personne ; et son éclosion correspond à la naissance d’une nouvelle réalité. On peut ensuite partager la joie avec les autres pour apprécier la nouvelle situation que l’on a fait éclore. Ces étapes sont les mêmes que pour le développement d’une personne, mais elles se répètent aussi indéfiniment dans la vie. La force du papillon nous enseigne donc à mettre de l’ordre dans nos pensées et à faire sciemment le pas suivant. Le symbolisme du papillon est celui de l’âme débarrassée de son enveloppe charnelle.

    Il est la légèreté et l’inconstance. Au Japon c’est un emblème de la femme. Deux papillons représentent le symbole du bonheur conjugal. Il intéresse pour ses métamorphoses : la chrysalide contient les possibilités de l’être. Il est aussi symbole de résurrection.

    En Chine et au Vietnam, il sert à exprimer un vœu de longévité. Parfois associé au chrysanthème, il signifie l’automne.

    On retrouve en Irlande la métamorphose du ver en papillon ou en mouche. Chez les Aztèques il est le symbole de l’âme ou du souffle vital. Du fait de sa couleur et de ses battements d’ailes, on l’associe aussi à la flamme. L’homme suit le cycle du papillon. En psychanalyse, il est symbole de renaissance. Dans l’antiquité romaine, l’âme quittant le corps prenait la forme d’un papillon ; Psyché est représentée sous forme d’une petite fille ailée, semblable à un papillon.

    Les informations ci-dessus ont été butinées sur les sites suivants :

    * Terra Nova
    * http://lecridupapillon.over-blog.com
    * Calvin & Hobbes: Le Papillon

    Voir aussi ces sites pour plus d’informations :

    http://fr.wikipedia.org Section « Lepidoptera », chapitre « Symboles et mythologies du papillon ».

    Une invitation au voyage à travers l’univers des papillons : entomologie, citations, légendes, contes, loisirs créatifs… Prenez votre envol sur les ailes d’un papillon.

    J’aime cette journée magique !

    anti, psy chez toi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.