Frankie Sugar Chile Robinson

Allez, juste parce que c’est à la fois impressionnant, craquant et génial à entendre, après Jania Simone Nash et Shaheen Jafargholi, encore un enfant musicien qui va vous scotcher ! Il s’agit de Frankie « Sugar Chile » Robinson.

Né à Detroit en 1940, le petit Frankie Robinson à commencer à tripoter un piano aussitôt qu’il a été assez grand pour pouvoir atteindre le clavier en étant assis sur un banc. La légende dit qu’il a réussi à jouer son premier boogie avant d’avoir trois ans. Découvert à l’âge de cinq ans par un producteur, Frankie a eu une carrière météoritique lancée par sa prestation à la Maison Blanche devant le président Harry Truman. Il a également joué avec l’orchestre de Lionel Hampton.

L’extrait qui suit est tiré d’un film de la MGM tourné en 1946, « No leave, no love », également titre du morceau qu’il joue et chante, du haut de ses six ans.

6 Replies to “Frankie Sugar Chile Robinson”

  1. anti Post author

    Ah ! Ben t’y vas alors Anna ! Cool ! Tu devrais faire attention, ça va déborder là !

    anti, chienne !

  2. Anna Galore Post author

    Ah la hyène ! Elle m’envoie à la cuisine en passant par le blog ! Comme si j’étais limite accro à mon écran ! ffffffffff… Oh mais que c’est petit petit petit ça !

    mdrrrrrrrrrrr

  3. anti Post author

    Mdrrrrrrrrrr ! Mééééé non ma Caille ! Méééé non !

    Bon, ben, moi, j’vais m’occuper de l’ordi de Gwlad ! Saluuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuttttttttttt !

    anti, nous-nouilles !

  4. ramses Post author

    Un CD « remastérisé » est sorti en août 2007, « Go boy go », qui ressort miraculeusement du placard 28 boogie-woogie du jeune prodige, enregistrés entre 1949 et 1952 en 78 tours. Il est disponible chez amazon.fr Marketplace au prix de 12,55 €, livraison incluse. Je viens de le commander, c’est à mon avis une perle rare pour ceux qui aiment le jazz.

    Anna, je ne sais comment tu es tombé sur ce pianiste oublié (il avait commencé une brillante carrière, notamment avec Gerry Mulligan, interrompue brutalement au début des années 60 pour une raison inconnue. Il se serait produit à Détroit après l’an 2000, pour rejouer ces boogies mythiques)… Merci ! L’internet, c’est extra !

  5. Anna Galore Post author

    Il faut remercier ma soeur, c’est elle qui m’a donné le lien, de même qu’elle m’avait indiqué ceux des prestations de Jania Simone Nash et Shaheen Jafargholi.

    Et merci à toi de nous signaler l’édition du CD ! Je n’avais pas trouvé trace de ce que ce jeune prodige était devenu lorsque j’ai préparé ma note.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.