Trois acteurs de « Gomorra » étaient mafieux

Grand prix à Cannes et en course pour les Oscars, le film « Gomorra » décrit l’empire de la mafia napolitaine. Trois de ses acteurs jouant des mafieux n’ont pas eu à trop se forcer pour interpréter leur personnage: ils étaient membres actifs de la Mafia.

Giovanni Venosa qui joue le rôle d’un chef de clan de la camorra, la mafia napolitaine, dans le film Gomorra tiré du best-seller du journaliste Roberto Saviano, a été arrêté à nouveau il y a quelques jours près de Naples pour activités mafieuses.

Le jeune homme, qui avait déjà été condamné il y a deux mois à des travaux d’intérêts collectifs dans le nord de l’Italie pour trafic de drogue, a profité d’une permission de Noël pour tenter d’obtenir le «pizzo», l’impôt mafieux, de commerçants de la région de Caserte, au nord de Naples, selon les journaux.

Dans le film, Venosa joue le rôle d’un chef de zone condamnant à mort deux jeunes voulant échapper à sa domination. Il apparaît notamment à l’arrière-plan sur l’affiche du film en course cette année pour les Oscars.

Le jeune homme est le troisième acteur amateur de Gomorra a être placé sous les verrous pour activités mafieuses.

Salvatore Fabbricino et Bernardino Terracciano qui campaient avec réalisme des personnages de «boss» dans le film, ont été également accusés depuis le tournage du film d’être des affiliés de la camorra.

Le livre Gomorra qui décrit l’empire de la mafia napolitaine avec ses trafics, ses chefs, nommément cités, et ses clans, a rencontré un succès inattendu avec plus de 1,2 million d’exemplaires vendus en Italie depuis sa parution en 2006.

(Source AFP)

9 Replies to “Trois acteurs de « Gomorra » étaient mafieux”

  1. anti Post author

    C’qu’il est con ce Giovanni !!! Se faire pincer comme ça !

    N’empêche, moi j’dis que le métier de comédien se perd. Trop fastoche de ne pas jouer de rôle.

    Tout s’perd mes bonnes dames.

    anti

  2. Anna Galore Post author

    « C’qu’il est con ce Giovanni !!! Se faire pincer comme ça ! »

    Peut-être qu’il n’avait pas bien lu le scénario jusqu’au bout. Chère loque…

  3. Anna Galore Post author

    Ce message subliminal signifie-t-il que je dois écosser les petits poids, euh, pois ?

    Sinon, la loque, c’est Giovanni pour s’être retrouvé en tôle après avoir tourné tout un film qui expliquait qu’il allait se retrouver en tôle.

    Anna, je me gondole.

  4. anti Post author

    Ooooh ! Joli !!! Alors là… Je n’ai plus qu’à faire la cuisine. Ok. Ben ouais… J’incline l’écran… et le reste… ben, voilà… J’ai pas très faim moi et toi ?

    a,om, l’apéro est passé par moi.fguhlkjezomthpahkmjdsnv blurps ! hips !

  5. startine Post author

    Pour Rodolphe :
    le film est bien dans la mesure où c’est une restitution au plus proche du vécu quotidien lorsqu’on est dans et autour de la mafia. Restitution fidèle mais d’une part très violente -mais c’est comme ça dans la réalité-, et d’autre part ni explicative ni démonstrative . Du coup, parfois, on s’y perd un peu et on ne comprend pas les enjeux ou les ficelles tirées derrière.

    Le ressenti final, c’est « aussi bêtes que méchants, ces mafieux » et « quel gâchis » pour tous les déchets enfouis n’importe où -pendant des décennies, ils vont sans doute contaminer les nappes phréatiques et les gens habitant là …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.