Le Vatican pardonne John Lennon

C’était dans l’Osservatore Romano de samedi et il vaut sans doute mieux en rire. Tenez-vous bien, au bout de 42 ans à peine, le Vatican pardonne les offenses de John Lennon.

Les offenses ? Lennon a déclaré en 1966 « Nous sommes plus populaires que Jésus » dans le journal The Evening Standard. Ce qui, pourtant, était objectivement exact à cette époque où la Beatlemania faisait fureur, alors que les églises avaient largement entamé une période de désaffection chronique qui n’a que peu évoluée depuis.

Sa déclaration est désormais considérée officiellement comme un acte de « frime d’un jeune Anglais issu de la classe ouvrière qui a grandi à l’époque d’Elvis Presley et du rock’n’roll et qui a connu un succès inattendu« . Sans rire…

L’Osservatore Romano rend ensuite hommage à la créativité et à l’originalité des Beatles (non? si!).


Photo Annie Leibovitz

En 1966, à la suite des propos de John Lennon sur la religion (« Le christianisme va disparaître »), des dizaines de radios américaines avaient supprimé les Beatles de leurs programmations. Ce qui n’a pas empêché le groupe de devenir encore plus célèbre même si, quelques années plus tard, il a été dissous alors que le christianisme est toujours là, lui. Ca doit être un coup des DJs…

Lennon a été assassiné en 1980 par un homme qui s’est déclaré profondément religieux et lecteur assidu de la Bible. C’est vrai que c’est un peu violent, comme livre, si on regarde son impact pas toujours positif sur l’histoire de ces 2000 dernières années.

Allez, on laisse le dernier mot au bienheureux pardonné :

« Tout ce que nous demandons, c’est de donner une chance à la paix ».

Amen.

Ev’rybody’s talkin’ ’bout
Bagism, Shagism, Dragism, Madism, Ragism, Tagism
This-ism, that-ism, ism ism ism
All we are saying is give peace a chance
All we are saying is give peace a chance

Ev’rybody’s talkin’ ’bout
Minister, Sinister, Banisters and Canisters,
Bishops, Fishops, Rabbis, and Pop Eyes, Bye bye, Bye byes
All we are saying is give peace a chance
All we are saying is give peace a chance

Ev’rybody’s talkin’ ’bout
Revolution, Evolution, Masturbation, Flagellation, Regulation,
Integrations, mediations, United Nations, congratulations
All we are saying is give peace a chance
All we are saying is give peace a chance

Ev’rybody’s talkin’ ’bout
John and Yoko, Timmy Leary, Rosemary,
Tommy Smothers, Bobby Dylan, Tommy Cooper,
Derek Taylor, Norman Mailer, Alan Ginsberg, Hare Krishna
Hare Hare Krishna
All we are saying is give peace a chance
All we are saying is give peace a chance

et en français, en perdant malheureusement au passage un certain nombre de jeux de mots et d’euphonies de la version anglaise…

Tout le monde parle de
Bagisme, baisisme, draguisme, folisme, ragisme, tagisme
Ceci-isme, cela-isme, isme isme isme
Tout ce que nous disons, c’est de donner une chance à la paix
Tout ce que nous disons, c’est de donner une chance à la paix

Tout le monde parle de
Ministres, sinistres, rampes et boîtes,
Evêques, bas résille, rabbins et borgnes, au revoir au revoir
Tout ce que nous disons, c’est de donner une chance à la paix
Tout ce que nous disons, c’est de donner une chance à la paix

Tout le monde parle de
Révolution, évolution, masturbation, flagellation, régulation,
Intégrations, médiations, nations unies, congratulations
Tout ce que nous disons, c’est de donner une chance à la paix
Tout ce que nous disons, c’est de donner une chance à la paix

Tout le monde parle de
John et Yoko, Timmy Leary, Rosemary, Tommy Smothers,
Bobby Dylan, Tommy Cooper, Derek Taylor, Norman Mailer, Alan Ginsberg,
Hare Krishna Hare Hare Krishna
Tout ce que nous disons, c’est de donner une chance à la paix
Tout ce que nous disons, c’est de donner une chance à la paix

4 Replies to “Le Vatican pardonne John Lennon”

  1. anti Post author

    Trop bien la note !!!

    Aujourd’hui, ça fait tout juste un peu plus de deux jours qu’a été fêté le quarantième anniversaire de la sortie du mythique album blanc des Beatles.

    anti

  2. Anna Galore Post author

    Voici un commentaire que vient de me communiquer Ronron:

    « Il est implicite que l’Église reconnaît qu’elle avait mal jugé John Lennon. Ce serait donc plutôt à l’Église de demander pardon, non seulement à John Lennon mais à toutes les personnes qui, à ce moment-là, ont souffert de l’attitude de l’Église. »

    Bien vu, non?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.