Salaire 19 millions $ pour 18 jours


Source: Libération – Photo Reuters

Un job en or massif: 758.333 dollars par jour… et la faillite

C’est a minima ce que récoltera Alan Fishman pour avoir occupé pendant 18 jours le siège de PDG de la plus grande banque de dépôt de l’histoire américaine.

Rapide calcul, niveau CM1 : combien font 13. 650. 000 dollars, divisés par 18 ? Environ 758 .333 dollars. Soit le montant délirant par jour de travail qu’Alan Fishman récoltera – a minima – pour avoir occupé pendant 18 jours le siège de PDG de Washington Mutual (WaMu), plus grande banque de dépôt de l’histoire américaine. Avant de la mener, jeudi dernier, à la faillite.

Alors que les autorités monétaires ont rétrocédé WaMu à JP Morgan dans la foulée, ce nouvel épisode de parachute doré risque de faire du bruit. Le plan de sauvetage du système bancaire est censé se pencher sur le système de rémunération…

Reprenons. Le 7 septembre, WaMu, plombée par ses créances pourries dans les subprimes n’arrive plus à faire face à ses échéances. Kerry Killinger, le boss de l’ex-petite mutuelle de Seattle qu’il a dopé aux hormones de croissance pour en faire la plus grande mutuelle des Etats-Unis, est mis sur la touche. Pas les mains vides : 98 millions de dollars en 14 ans de job.

Alan Fishman, 62 ans, ex-patron de l’Independance community bank, lui succède. Il reçoit, en guise de bienvenue, un cadeau («golden hello») bonus de 7,5 millions de dollars. Et une clause : 6,15 millions de dollars en cas de rupture de son contrat. Le conseil d’administration place alors «une grande confiance dans les capacités d’Alan de diriger WaMu et ramener la firme à la profitabilité». «Je sais que nous allons surmonter les problèmes que nous rencontrons», répond l’intéressé.

Las : le titre s’effondre à la bourse. En dix jours, les particuliers retirent plus de 16,7 milliards de dollars dans les agences. Du coup, pour éviter des émeutes, l’administration Bush décide, le jeudi, de refourguer WaMu à JP Morgan. Les actionnaires perdent tous leur argent. Pas Fishman. Selon la firme Reda & associates, son chèque pourrait (incluant salaire et stocks options), culminer à 19,1 millions… Qui dit mieux ?

6 Replies to “Salaire 19 millions $ pour 18 jours”

  1. Anna Galore Post author

    Cette histoire écoeurante est tellement surréaliste qu’on dirait un proverbe shadok: plus on se trompe, plus on a de chance de réussir donc répétons les mêmes erreurs encore et encore.

    Un qui a réussi, par contre, c’est ce Alan Fishman. Si ça se trouve, il en est fier.

  2. Bloody no comment Post author

    Je suis de plus en plus persuadée qu’il existe une école du grand banditisme, une vraie hein, qui leur décerne des diplômes d’escrocs professionnels avec divers niveaux de compétences et de secteurs. Alan Fishman, il a été reçu avec mention c’est sûr… C’est pas Fishmonger plutôt son vrai nom ?non ? il mériterait…

    Allez je vais aller faire une ptite quête pour lui li pov…
    x(

    Bloody, au delà du dôme du fric-roi.

  3. Anna Galore Post author

    Quand je pense qu’il n’a même pas droit au chômage, ça me fend le coeur.

    Si on lançait une grande chaîne de solidaribleuurrghh

    (excusez-moi, j’ai gerbé)

  4. anti Post author

    Bon. Je respire un grand coup. je sors ma calculette et là, ben je me dis bêtement que 19 millions en 18 jours ça nous fait du 1 055 555, 5 dollars par jour non ?

    anti, et en téléchargements par seconde ? Ca fait combien ?

  5. Anna Galore Post author

    Oui, la différence avec 758 333 dollars par jour du titre est dans la dernière phrase de l’article:

    « Selon la firme Reda & associates, son chèque pourrait (incluant salaire et stocks options), culminer à 19,1 millions…  »

    Parce qu’en plus de sa prime d’arrivée et de sa prime de départ, en 18 jours, le monsieur a reçu AUSSI un salaire et des stock options, le pôôôvre. Bon, les stock options, vu que sa boîte a coulé, elles ne valent plus rien, c’est déjà ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.