Coup de coeur à Zaza

Un très beau poème de Zaza, juste pour la douceur de ses mots. En français et en italien.

Si j’étais

Si j’étais le vent,
Je soufflerais sur ta souffrance.

Si j’étais l’océan,
Je te bercerais de mes vagues.

Si j’étais le soleil,
Je te réchaufferais de mes rayons.

Si j’étais une hirondelle,
Je te protégerais de mes ailes.

Si j’étais tendresse
Je serais une caresse,
Mais je ne suis qu’une petite poésie,
Et je te la dédie.

Se fossi

Se fossi il vento,
Soffierei sulla ta sofferenza.

Se fossi l’oceano,
Lo cullerei delle mie onde.

Se fossi il sole,
Lo riscalderei dei miei raggi.

Se fossi una rondine,
La proteggerei delle mie ali.

Se fossi amore
Io sarebbero una carezza,
Ma sono soltanto una piccola poesia,
E lo la dedico.

5 Replies to “Coup de coeur à Zaza”

  1. Antillaise Post author

    Waouh !!! Quel bonheur de lire ces mots ! Anna, merci de les avoir choisis et mis au regard de tous, Zaza, merci de les avoir enfilés comme des perles de rosée…

    Anti, des 10 commandements.

    Et en chanson !

    LAISSE MON PEUPLE S’EN ALLER

    http://fr.youtube.com/watch?v=sdOLjc-_G9g&feature=related

    Parce qu’il n’est pas permis
    De vivre en esclavage
    Nous passerons nos vies
    A contenir nos rages

    A nourrir des rancœurs
    Qui armeront nos bras
    Et qui vaincront nos peurs
    Au moment du combat

    Laisse mon peuple s’en aller
    Rend-lui sa liberté

    Laisse mon peuple s’en aller
    M: Laisse le vivre libre
    Vivre libre

    Parce qu’il n’est pas écrit
    Qu’on ne peut rien changer
    Nous tiendrons le pari
    D’un jour tout bouleverer

    De faire que les premiers
    Un jour soient les derniers
    Et de force ou de gré
    Voir nos maitres pleurer

    Laiise mon peuple s’en aller
    Rends lui sa liberté
    Laisse mon peuple partir
    M: Laisse le vivre libre
    Vivre libre

    Parce qu’il est interdit
    De mépriser une âme
    Nous n’avons pas appris
    A plier sous vos armes

    Nous avons des violences
    Qui dorment dans nos chairs
    Et j’envie qu’elles s’élancent
    Comme des chiens sur nos terres

    Laisse mon peuple s’en aller
    Rends lui sa liberté
    Laisse mon peuple partir
    M: Laisse le vivre libre
    Vivre libre …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.