The lost ark, mon huitième album

Mon huitième album de musique électronique, « The lost ark » (l’arche perdue), est désormais disponible sur la plupart des plateformes de streaming, en particulier Deezer, Spotify, Apple Music et Youtube.

L’illustration de couverture provient d’un tableau de James Tissot, intitulé « Moïse et Josué s’inclinant devant l’Arche ». C’est ce tableau qui a servi de base artistique pour concevoir l’Arche utilisée dans « Les aventuriers de l’Arche perdue ». On reconnait aussi le costume du personnage de droite, porté par le personnage de Belloq lors de l’ouverture de l’Arche sur une île non déterminée de la mer Égée.

Huit des treize compositions ont une inspiration biblique, dont quatre directement en lien avec l’Arche : l’Exode des Hébreux vers la Terre Promise (Exodus), la rencontre de Moïse avec Dieu lorsque ce dernier lui dicte les dix commandements (Eyeh asher eyeh, voir ici), Besalel (l’artisan qui a fabriqué l’Arche dans laquelle les tables de la Loi ont été déposées) et la quête de l’Arche (The Quest, dont l’aspect historique est fascinant). Viennent ensuite Apocalypse avec ses sept trompettes et son chiffre de la Bête, et Marana Tha (extrait de l’Apocalypse que l’on peut traduire par « Viens, Seigneur »). Ashera est présentée dans certains textes antiques comme étant la parèdre (l’amante) de Dieu, vite repoussée dans l’oubli pour renforcer le concept de dieu unique et tout-puissant. Hénoch est un patriarche de l’Ancien Testament qui a vécu 365 ans, père de Mathusalem (qui a lui vécu 900 ans) et arrière-grand-père de Noé.

Les cinq autres compositions traitent de sujets divers. Shala est un site archéologique en Ethiopie où ont été retrouvés les fossiles les plus anciens d’êtres humains. Encelade est une divinité enfermée sous l’Etna et aussi le nom d’une lune de Saturne qui contiendrait un immense océan compatible avec la vie, sous une épaisse banquise qui laisse échapper des jets immenses de vapeur d’eau. Farafina, le Pays de l’Homme Noir en bambara, est le nom ancien de l’Afrique. Arachnea évoque une araignée aux pattes pointues et cliquetantes que j’ai croisée il y a un peu moins de vingt ans en Corse. Chaman ne nécessite pas d’explication supplémentaire.

Mes huit albums à ce jour :

Bonne écoute !

Très belle journée à vous

 

3 Replies to “The lost ark, mon huitième album”

  1. Valentine

    C’est incroyable tout l’imaginaire qui se met en éveil à l’écoute de tes compositions. Avec Exodus, j’ai les frissons.
    L’illustration de la pochette est incroyable.
    Je rêve qu’un cineaste choisisse une de tes compositions pour un film.
    Quel travail!

  2. Anna Galore

    Merci à vous pour votre enthousiasme et merci pour tes mots chère Valentine. Ravi qu’Exodus t’ait donné des frissons, j’espère que d’autres compositions t’accrocheront aussi.

    Quant à utiliser mes morceaux pour un film, en tant que cinéphile passionné, je t’avoue que j’ai toujours des images très cinématographiques dans la tête quand je compose. D’ailleurs, mon premier album diffusé en streaming en décembre 2019 s’intitulait Music for unshot movies (musique pour des films non tournés).

    Mon maître suprême en la matière est Hans Zimmer, auteur entre autres de la fabuleuse bande-son de Dune, très proche dans l’esprit de ce que je fais à un niveau bien plus modeste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.