Squirrel, le dernier jour

Le dernier jour de novembre, à la tombée de la nuit, Squirrel a cessé de vivre.

DSC05834p

Le voisin est venu nous prévenir. Squirrel était allongé au milieu de la rue.

Son corps était chaud, souple. Il semblait dormir.

Dors, petit chat; si doux. On t’aime…

Om mani dewashri

DSC05835p

7 Replies to “Squirrel, le dernier jour”

  1. valentine

    Petit Squirrel, tu es dans nos cœurs. Je suis en pensée avec vous et votre peine.
    Dans mon quartier, j’ai toujours le pied sur le frein, entre les enfants qui ne pensent pas, les vieux qui ne voient rien et les chats qui se fient à leur bonne étoile et je croise les doigts pour que jamais, jamais mon attention me fasse défaut.

  2. Anti

    Il semblait dormir, là, allongé au milieu de la route… Notre voisin et le jeune homme qui l’a prévenu ont été adorables (le jeune homme a d’abord sonné chez nous, mais notre sonnette ne fonctionne pas). Squirel n’est pas parti seul, le jeune homme était à côté de lui quand il a rendu son dernier souffle.
    Nous l’avons veillé, ses camarades et nous, jusqu’à ce matin. Son petit corps repose maintenant dans le jardin. Nos amis les moines du Ladakh vont faire une puja pour le repos de son âme. Nous leur en sommes très reconnaissants.

  3. Anna Galore

    Un amour de tendresse, notre cher Squirrel… Merci aux moines repartis si loin et toujours si proches, qui se sont joints à notre peine pour aider à la soulager…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.