Pluie sereine

Hier, dans l’après-midi, comme prévu, il s’est mis à pleuvoir. C’était très détendant. Le temps se déglingue tellement que lorsqu’il revient à la normale, cela donne un sentiment rassurant. De la pluie dans notre région fin octobre, c’est de saison, comme on dit. Aucune menace, aucune alerte. Pas un gros orage, juste une belle pluie continue. La terre reprend sa dose d’eau et tout va bien. C’est l’automne, avec son air d’automne.

DSC05230p

Pendant que l’eau tombait, nos chats faisaient les chats, heureux, eux aussi, que tout soit en harmonie. J’ai fait comme eux, avec eux : j’ai un peu somnolé sur le canapé, entouré de ronrons, en toute quiétude. D’autres préféraient notre chambre et d’autres encore dormaient ailleurs, au chaud, au sec, bercés par la pluie.

DSC05233p

DSC05236p

Anti avait besoin de mon PC. J’en ai profité pour lire une bonne partie d’un nouveau livre du génial romancier suédois Jonas Jonasson (traduit par Carine Bruy), « L’analphabète qui savait compter« , aussi déjanté, drôle, prenant et délicieusement écrit que « Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire« .

DSC05235pComme le temps prenait son temps et donc m’en laissait, je me suis ensuite mis à la cuisine, longtemps à l’avance. J’ai préparé une soupe – oignon, tomate, patate douce, poireau, navet, carottes, courgette, herbes de Provence, sel, poivre – que j’ai laissée mijoter un long moment. Dans une autre casserole, j’ai fait revenir des petits oignons de vigne, j’ai ajouté des morceaux de tomate, quelques lamelles de poivrons jaune et rouge, un mélange de fruits secs et de graines, puis du riz basmati avec de l’eau rajoutée au fur et à mesure, un peu à la manière d’un risotto. Nous nous sommes régalés.

Aujourd’hui, un gros orage est attendu, cette fois avec une alerte orange pendant quelques heures.

Très belle journée à vous

DSC05237p

2 Replies to “Pluie sereine”

  1. Anti

    Une bien jolie notounette que voilà. De mon côté, hier j’étais au bord de la nervous break down à essayer de tout gérer tant bien que mal en ayant tellement les pieds à côté de mes pompes que j’en ai oublié mon chargeur de PC à Paris… Enfin, bref. Après deux belles nuits d’un sommeil bien lourd et bien profond le fait qu’Anna ne puisse pas bouger la nuit me serait-il bénéfique ?), me voilà en piste pour de nouvelles aventures ! Haut les cœurs !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.