Côte à côte

Alors ? Fracture ? Pas fracture ? Le radiologue du CHU pense qu’il n’y en a pas. Mon médecin pense que si – on est allé le voir hier matin parce que j’avais un peu trop mal. Pour lui, j’ai une côte et une apophyse fracturées. Il m’a donc prescrit de nouvelles radios dans un cabinet spécialisé. Résultat : aucune fracture visible.

A dire vrai, j’ai plus confiance dans le diagnostic de mon médecin, un praticien de la vieille garde (comme mon père), que dans n’importe quelle radio. Lorsque j’avais eu mon accident de tyrolienne, les radios disaient aussi que je n’avais rien et en fin de compte, il m’avait fait faire une IRM qui avait révélé une triple fracture.

Dans le cas des côtes, ça n’a, en fait, aucune importance : le seul traitement est d’attendre que les choses se remettent en place de façon naturelle. Il faut juste du repos et compter trois semaines. Vivement la mi novembre.

Une bonne nouvelle : sur certaines de mes radios d’hier, on voit ma colonne vertébrale et le radiologue m’a dit que mes vertèbres étaient en super état. Aucun tassement, aucun défaut, des espacements réguliers. Un dos de jeune homme. Ça m’a fait repenser à ma dentiste que je vois une fois tous les sept ans et qui était toute déçue que j’aie toujours mes 32 dents sans aucun début de problème. Merci à mes parents et leurs ascendants pour ces gènes exceptionnels qu’ils m’ont transmis.

Très belle journée à vous

5 Replies to “Côte à côte”

  1. valentine geoffroy

    Heureusement, elle est solide notre Anna! Pour les côtes, évitez éternuements et fou rire!
    Bon courage, haut les cœurs, tiens bon la rampe gugusse 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.