Soigner les animaux oubliés

Quand un animal dit « sauvage » est blessé, qui va le soigner ? Dans notre région, Marie-Pierre Puech, une vétérinaire extraordinaire, y consacre sa vie et son énergie au travers de son association Goupil Connexion dont Anti vous a parlé sur le blog il y a un mois. Nous lui avons rendu visite hier, à titre privé.

DSC04844p

Cette fois, il n’était nullement question d’un relâché d’animaux en public, une animation qui permet à Marie-Pierre de faire connaître son activité de la plus sympathique des manières : en montrant les animaux reprendre leur liberté après avoir été remis en bon état physique. Elle en profite pour expliquer tout ce qu’elle fait avec son équipe et pourquoi elle le fait.

DSC04910p

Le but est de transmettre l’envie à d’autres de démultiplier les efforts et les initiatives pour tirer d’affaire ces animaux dont aucun « propriétaire » ne va s’occuper quand ils sont blessés, la plupart du temps à cause de l’être humain – plombs tirés par des chasseurs imbéciles juste pour leur plaisir de tuer, collisions avec des lignes électriques ou avec des véhicules, voire scalpage à cause d’une débroussailleuse (c’était le cas hier d’un hérisson en voie rapide de rétablissement).

DSC04823p

Il était fascinant de voir ces oiseaux, tous magnifiques du banal pigeon au majestueux grand-duc, se laisser manipuler, avec patience et oserais-je dire compréhension, pendant leurs soins : changement de pansements, prise de médicaments, exercices d’étirement des ailes, etc. Bien entendu, toutes les autres espèces sont également accueillies et soignées (chauve-souris, renards, etc.)

DSC04880p

DSC04959p

Le grand message de Marie-Pierre est familier aux vrais connaisseurs de la Nature (et aux bouddhistes) : toutes les formes de vie sont interdépendantes, de la bactérie à la baleine, et toutes doivent être préservées. Certaines des espèces qui séjournent chez elle sont en voie inquiétante de disparition et une espèce qui disparaît, c’est un pas de plus vers notre propre extinction.

DSC04762p

En sauvant ces animaux victimes des humains, mais laissés à l’agonie et oubliés par la plupart d’entre eux, c’est nous tous que des personnes admirables comme Marie-Pierre et son équipe contribuent à sauver.

Très belle journée à vous

Hôpital Faune Sauvage – 760 avenue de l’Europe – 34190 LAROQUE
Tél. : 04 67 42 63 16 /// Port. : 06 52 49 70 01
http://www.goupilconnexion.org/

4 Replies to “Soigner les animaux oubliés”

  1. Thomas corinne

    Ça fait chaud au coeur de savoir que de telles personnes comme elle , existent sur cette terre en perdition …. Un immense bravo à elle

  2. Anna Galore Post author

    Oui ! Marie-Pierre est une personne dévouée qui met toutes ses ressources personnelles sur la balance pour venir en aide à ces animaux, sans autre satisfaction que de leur rendre une nouvelle vie dans des lieux aussi sûrs que possible une fois qu’ils sont guéris.

  3. Anti

    De l’énergie, du savoir-faire, une volonté de transmission hors pair et surtout, un mot qui revient souvent dans sa bouche : « bienveillance ». Un bonheur sans fin d’avoir croisé la route de la Goupil Connexion !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.