Raphael Saadiq

image.jpg

203186347.JPGToujours dans le cadre du Festival des Arenes de Nîmes, nous sommes allées Anna, Ilona, son amie et moi, assiter au concert de Seal mercredi dernier. En seconde partie, il y avait Ayo : radieuse, gracieuse, chantant toujours aussi bien ces airs enchanteurs entre soul, folk et reggae. Pendant la toute première partie, on la voit tranquillement installée dans les arènes avec son manager et Seal (parti au moment où j’ai pris la photo), profitant du spectacle que nous offrait Raphael Saadiq.

Raphael Saadiq, c’est une pêche d’enfer ! Assurer une première partie comme ils l’ont fait ses 5 musiciens et lui eh bé, j’ai rarement vu ça ! Avec un style assez années 50 au premier regard, il faut dire qu’il assure le jeune homme : auteur, compositeur, interprète et également producteur R & B, associé au mouvement Neo soul.

Déjà, né Charlie Ray Wiggins le 14 mai 1966, à Oakland en Californie il porte un sacré nom ! Ensuite, il débute en 1972, si , si, à 6 ans. Pendant les années 1970 et 1980, il joue de la basse dans son école et à l’église.

Son premier album solo sort en 2002. Instant Vintage, lui rapporte 5 nominations aux Grammy Awards.

En 2004, il sort : Ray Ray. En 2005, All Hits At The House Of Blues et en 2008, rompant avec l’approche contemporaine adoptée jusqu’alors, il sort l’album revival The Way I See It, calqué sur les grands classiques Soul des années 1960 et 1970.

Fondamentalement dynamique, optimiste, très joli costume jaune soleil façon tenue de mariage de Luna dans Harry Potter, j’aime ! Des reprises sympathiques comme « Let the Sunshine In » qui a conclu sa prestation magistralement.

Allez, un peu plus de Raphael Saadiq lors des Musicians@Google series, en costume beaucoup plus sobre cette fois mais toujours avec son choriste extra, qui danse, comment dire… qui danse quoi 😉 Par moment, j’ai même cru voir Huggy les bons tuyaux !!!

Un article enjoué à lire ici
Son site
où il a même une photo de nous 4 😉

festival1-550x412.jpg

Alors ? Vous nous avez trouvées ?

Les autres concerts du Festival dont il a été question sur le blog : Alela Diane, Justin Nozuka, Jason Mraz.

Bonne journée ! Yeah !

anti

4 Replies to “Raphael Saadiq”

  1. Anna Galore

    Moi je sais où on est ! Moi je sais où on est ! Ca y est, on est célèbres, on est sur Internet !

    euh… ah oui, on y était déjà, bon, d’accord, mais quand même…

    Alors, Raphael Saadiq, une très belle découverte, une de plus. Bien qu’il soit nettement années 50-60 pour le look et le style des morceaux, le son du groupe sur scène est par contre parfaitement actuel (guitare très rock, fort agréable).

    La comparaison avec Huggy ? Ouiiiiiiiii !!! Exactement ça !

  2. anti

    C’est clair que déjà, un concert en plein air, c’est sympa, mais un concert dans un lieu historique comme le sont les vestiges romains, c’est encore plus fort. A Arles aussi, c’est génial d’assister à un concert dans les ruines. De se dire qu’il y a des milliers d’années, des personnes assistaient déjà à un spectacle au même endroit, ça fait quelque chose, forcément.

    Du grand bonheur ce concert oui, à suivre dans les prochaines notes sur Ayo et Seal. Du grand bonheur pour toi aussi aux derniers concerts auxquels tu as assisté, on dirait. Hâte d’en lire plus.

    anti

  3. ramses

    Ces concerts aux Arenes doivent être magiques. Je n’ai encore assisté à aucun. Lorque j’habitais dans la région de Marseille, Nîmes était plutôt connue pour les corridas. Je vois que les choses évoluent dans le bon sens, bravo !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.