Une lionne, des « anti »

lionne_hq.jpg

Une petite histoire sympathique pour bien commencer la journée.

Voici l’histoire d’une lionne qui a fait beaucoup parler d’elle, il y a quelques années (Un article de : Floloup56)

Un bébé antilope, adopté par une lionne

NAIROBI, (AFP) – Une histoire d’amour hors du commun entre une lionne et un bébé antilope qu’elle a adopté puis protégé 15 jours durant au Kenya s’est achevée tragiquement dimanche quand, malgré une tentative de lutte, le fauve n’a pu empêcher un de ses congénère de dévorer le petit oryx.

Lors d’une chasse, la lionne avait mis en fuite la mère oryx, une catégorie de grande antilope au front noir et blanc et aux longues cornes droites et effilées. Mais au lieu de dévorer le petit, la lionne l’a pris sous sa protection, a expliqué à l’AFP Lmakiya Lesarge, un professionnel du tourisme qui a suivi leur évolution.

Les deux animaux ne se sont plus quittés quinze jours durant, sinon le temps, régulièrement, que le bébé aille téter sa mère, restée en permanence à bonne distance, avant de revenir vers la lionne. Le frêle animal cheminait tranquillement flanc contre flanc avec le fauve, ou se reposait lové contre lui.

65yn3.jpg De nombreux touristes de la réserve nationale de Samburu, dans le nord du Kenya, comme les gardiens du parc et les Samburus, la tribu d’éleveurs qui peuple cette région, ont assisté stupéfaits aux allers et venues de ce couple contre nature, le lion étant l’un des premiers prédateurs de l’antilope.

,,C’est l’instinct maternel qui a primé”, explique à l’AFP le Dr Daphne Sheldrick, une vétérinaire qui a passé des années dans la faune kenyane et a été décorée par la reine d’Angleterre pour ses travaux sur la réhabilitation dans la vie sauvage d’animaux orphelins.

,,Ce type d’adoption n’est pas complètement inédit, cela arrive, même si c’est inhabituel”, explique la spécialiste, citant même le cas d’un bébé zèbre qu’elle avait recueilli il y a deux ans. Il avait été amené à son orphelinat après avoir été retiré de la protection d’une lionne qui avait dévoré sa mère un jour plus tôt.

,,Ce qui est inhabituel, c’est que le petit allait téter sa mère et revenait vers la lionne”, convient l’experte, qui dirige la Fondation David Sheldrick, du nom de son époux décédé en 1979, célèbre naturaliste et fondateur du plus grand parc national du Kenya, le Tsavo. ,,Les lions, comme toutes les autres espèces, et l’être humain en particulier, peuvent avoir des sentiments pour les bébés abandonnés, cette lionne a eu pitié de celui-ci”, estime Daphne Sheldrick.

,,Mais cette histoire ne pouvait que mal se terminer”, l’antilope devait fatalement être mangée par un autre lion, estime la spécialiste qui pense qu’au lieu de se délecter du spectacle, ,,les gens auraient dû ramener l’oryx à sa mère.”

2004050701630801.jpg Suite de l’histoire : Une lionne kényane adopte un cinquième bébé antilope

KNAIROBI (AFP) – Une lionne kényane qui a successivement adopté quatre bébés antilopes depuis le 25 décembre 2001 en a pris un cinquième sous sa protection dans la réserve de Samburu, au nord-est de Nairobi.

Les “rangers” du service kényan de la faune (KWS) qui prenaient leur service lundi ont aperçu la lionne en compagnie d’un oryx de quelques jours, une antilope à longues cornes qui sert couramment de nourriture aux lions.

Ils ont alors alerté leur hiérarchie, a indiqué l’un d’entre eux, Isaac Lekutukai.

Le bébé antilope a tenté d’aller téter sa vraie mère, un peu plus loin, mais un oryx mâle l’a repoussé, vraisemblablement parce qu’il était imprégné de l’odeur de la lionne, a déclaré M. Lekutukai.

Celle-ci “est alors arrivée, a chassé les oryx adultes et a récupéré le bébé”, a-t-il ajouté. Une équipe de “rangers” a été affectée à la protection de la lionne et du bébé oryx, pour éviter que celui-ci ne soit dévoré par un autre lion.

“Mardi à l’aube, nous verrons si le bébé peut retourner téter sa mère, mais la lionne a tendance à s’énerver quand nous nous approchons de l’endroit où elle dort avec lui”, a expliqué le gardien-chef adjoint de la réserve de Samburu, Gabriel Lepariyo.

La lionne, surnommée Kamuniak (”la bénie”, en langue locale) était devenue célèbre le 25 décembre, lorsqu’elle s’était prise d’affection pour un premier bébé oryx. En février, Kamuniak avait adopté un deuxième oryx, que le KWS avait récupéré pour le nourrir.

Elle avait récidivé en avril, puis en mai, mais à chaque fois la maman oryx avait récupéré son bébé, pendant que la lionne était partie chasser.

Un lion avait d’ailleurs mangé un des premiers “protégés” de Kamuniak.

La lionne a fait au total 5 tentatives pour avoir un bébé antilope. Elle ne s’est arreté que parce que l’afflux des touristes, pour prendre la photo lionne maman d’antilope, était de plus en plus dense et évidement perturbait aussi bien la lionne que les antilopes. Peut être a t elle récidivé en secret.

anti

6 Replies to “Une lionne, des « anti »”

  1. Anna Galore

    Belle histoire. J’aimerais bien savoir ce qui fait que cette lionne a un attachement pareil pour les petits oryx : a-t-elle perdu un de ses bébés auparavant ? se sent-elle redevable au bébé antilope après avoir dévoré sa mère ? plus pervers – espère-t-elle que le bébé va grandir sous sa protection pour le bouffer quand il sera grand ?

    Cela dit, l’instinct d’attachement est une constante chez tous les mamifères, nous compris (hein Kéké?), et ce genre d’histoire n’est pas unique entre espèces. Je ne crois pas que cela soit déjà arrivé, par contre, chez des reptiles, des poissons ou des insectes.

    La maman des poissons
    Elle a l’œil tout rond
    On ne la voit jamais froncer les sourcils
    Ses petits l’aiment bien, elle est bien gentille
    Et moi je l’aime bien avec du citron

    (j’ai une ‘tite dalle, là, moi…)

  2. ramses

    Effectivement étrange et belle, cette histoire.

    Connaît-on le point de vue du lion mâle, s’il y en a un ? (en général, les lions vivent en couples ?)

  3. Baliramas

    Le lion mâle aurait préféré une gazelle aux yeux de biche qu’une anti-lope fût-elle oryxénée… Moi je dis ça je dis rien.
    Au passage un coucou à Anti et Anna 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.