Ida, la femelle primordiale

8621757.jpgAprès avoir écrit La femme primordiale, où je décris entre autres l’apparition de la toute première femme sous une forme romancée, j’ai éprouvé une émotion particulière à apprendre hier la découverte d’Ida, une femelle primate dont les spécialistes pensent qu’elle est le fameux chaînon manquant, c’est à dire un ancêtre commun aux singes et aux hommes.

Le fossile est dans un état de conservation extraordinaire. Il est le plus complet jamais trouvé. Il a été baptisé Ida, du prénom de la fille de son découvreur.

Ida a vécu il y a 47 millions d’années en Allemagne. Pour rappel, le plus ancien hominidé est Lucy, découverte en Ethiopie et âgée de 3,2 millions d’années et le plus ancien humain connu (homo sapiens) est apparu il y a 200 000 ans, sans doute en Ethiopie également.

Découverte près de Francfort en 1983 sur un site qui a déjà donné un grand nombre d’autres fossiles remarquables, Ida n’a tout d’abord pas plus attiré l’attention que ça et elle a été séparée en deux morceaux, vendus à des collectionneurs. Récemment, des scientifiques ont réalisé toute son importance et rassemblé les morceaux épars. Ils ont pu alors l’étudier plus en détails.

D’après tout un ensemble de caractéristiques, dont la forme et la nature de certains os, Ida, qui ressemble aux lémuriens actuels, était une femelle de neuf mois, pesant entre 650 et 900 grammes et haute de 1 mètre. Ses doigts sans griffes et son pouce opposable confirment qu’il s’agit d’un primate. L’estomac est tellement bien conservé que son contenu a pu être analysé. L’animal était un herbivore et son dernier repas se composait de fruits, de graines et de feuilles.

« C’est comme si nous avions trouvé l’Arche perdue », a déclaré Jorn Hurum, paléontologue norvégien de l’Université d’Oslo, qui a également fait une analogie avec la pierre de Rosette pour expliquer tout ce que l’étude d’Ida peut apporter à notre compréhension de l’évolution et des origines de l’Homme. Il pense que le fossile figurera dans tous les livres de paléontologie pendant les cent prochaines années.

Ida se trouve juste avant la séparation de deux branches, celles qui ont conduit d’un côté aux singes et aux humains et de l’autre aux lémuriens et autres primates.

Il y a une poésie certaine au fait que l’histoire de nos origines soit marquée désormais par deux créatures féminines, Ida et Lucy.

Très belle journée à tous

12 Replies to “Ida, la femelle primordiale”

  1. Catherine Post author

    J’avais relevé le même passage ! 🙂

    Rassembler ce qui est épars et comprendre…

  2. anti Post author

    « C’est comme si nous avions trouvé l’Arche perdue »

    Je me demandais pourquoi je repensais au film « Indiana Jones, Les Aventuriers de l’arche perdue » y’a pas deux minutes en fumant ma cigarette dans le jardin… Ah oui, tout ça parce que je me trouvais au soleil, au bout de l’ombre du tronc du palmier, du coup j’ai repensé à cette scène où le soleil pénétrait dans une chambre et indiquait l’emplacement de l’Arche sur la maquette. Maintenant, je comprends mieux 😉 Toujours ensemble.

    C’est fou ce que tu écris, c’est tellement en accord avec ce qui est en train de mûrir en moi, le grand rassemblement :
    « Le temps est venu du retour du Féminin Divin et du Masculin Divin », a annoncé Yellowbird. « Le temps est venu pour les prophéties, les cultures, les langues, l’histoire (masculine et féminine) de tous les peuples de se rassembler comme Un. »

    C’est beau. Pas de doute, toi et moi, c’est une véritable prophétie réalisée : nous sommes rassemblés.

    anti

  3. Catherine Post author

    Je viens de percuter un truc de dingue ! 47 millions d’années et son estomac et son contenu étaient encore là !!! ô-Ô

    Comment on réagit quand on a sous le scalpel quelque chose d’aussi éphémère qu’un contenu stomacal qui date de 47 millions d’années ??? Quel bond dans le temps ces découvertes achéologiques ! Un voyage instantané vers le passé !!!

  4. anti Post author

    « Il y a un designer chez Google qui sait voir ce qui compte dans l’actualité du moment !!! »

    Quelqu’un qui lit le blog surtout 😉

    anti

  5. ramses Post author

    Sympa, la page d’accueil de Google ! Je ne la vois jamais, car j’ai installé la barre de recherche Google dans Internet Explorer…

    Cette découverte est sidérante, après 47 millions d’années… A l’image de la vie, où l’on passe son temps à « recoller les morceaux » pour en faire un tout cohérent…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.