L'évêque négationniste expulsé

BUENOS AIRES (AFP) — L’Argentine a donné jeudi dix jours à l’évêque britannique Richard Williamson pour quitter le pays, soulignant que ses thèses négationnistes « heurtaient profondément la société argentine, le peuple juif et l’humanité ».

« Le ministre de l’Intérieur Florencio Randazzo a annoncé aujourd’hui que la Direction nationale des Migrations sommait Richard Williamson de quitter impérativement le pays dans un délai de dix jours sous peine d’être expulsé », a annoncé le ministère dans un communiqué.

La levée de l’excommunication par Benoît XVI de Mgr Williamson et de trois autres évêques intégristes le 24 janvier a suscité un tollé et déclenché une crise qui a compromis les relations du Vatican avec le judaïsme et brouillé l’image du pape.

Deux jours avant le décret pontifical, Richard Williamson avait déclaré à une télévision suédoise: « Je crois qu’il n’y a pas eu de chambres à gaz (…) Je pense que 200.000 à 300.000 Juifs ont péri dans les camps de concentration mais pas un seul dans les chambres à gaz ».

L’Argentine, où l’évêque négationniste réside depuis 2003, a justifié sa décision en précisant que ses papiers n’étaient pas en règle.

La Direction argentine des Migrations a fait valoir « que l’évêque a falsifié à plusieurs reprises la véritable raison de sa résidence dans ce pays.

Le ministère de l’Intérieur a rappelé, ensuite, que « l’évêque Williamson est devenu connu après avoir fait des déclarations antisémites à un média suédois, dans lesquelles il a mis en doute l’Holocauste dont a été victime le peuple juif ».

« Pour ces raisons, qui s’ajoutent à la ferme condamnation du gouvernement argentin de positions qui heurtent profondément la société argentine, le peuple juif et l’humanité entière, prétendant nier une vérité historique, le gouvernement décide (…) de sommer l’évêque lefebvriste de quitter le pays ou de se soumettre à l’expulsion », toujours selon le texte.

Le secrétaire au Culte, Guillermo Oliveri, a précisé que l’évêque « pouvait évidemment faire appel » de cette décision administrative. Mais il a été on ne peut plus clair en déclarant à l’AFP que « le gouvernement a décidé qu’il ne doit plus résider dans le pays ».

Une plainte devant la justice fédérale argentine pour apologie du négationnisme avait été déposée le 10 février à l’encontre de Williamson par le responsable de l’édition argentine du magazine américain Newsweek.

Mgr Williamson, 68 ans, devait également répondre à l’Institut national contre la discrimination (INADI).

Source : AFP

9 Replies to “L'évêque négationniste expulsé”

  1. Anna Galore Post author

    Venant d’un pape qui faisait partie des jeunesses hitleriennes, la sympathie pour les intégristes et la levée de l’excommunication n’étaient pas surprenantes.

    La bonne nouvelle, c’est qu’une grande majorité de catholiques se sont indignés de la décision de leur pape et ont désavoué son geste, ce qui est plutôt rare dans l’histoire de l’Eglise.

    Quant à l’Argentine, elle prend là une mesure qui inspire le respect… et qui ajoute encore au désaveu des errements de ce pape décidément bien peu infaillible.

  2. Antiochus Post author

    Un grand bravo au gouvernement argentin qui transforme son indignation en acte ! Il était temps de mettre cet « évêque » en face de ses responsabilités ! On ne peut impunément tenter de façonner le monde selon ses propres désirs par des paroles mensongères et indignes !
    Merci, Anna, d’avoir relayé cette information !
    antiochus

  3. anti Post author

    « Venant d’un pape qui faisait partie des jeunesses hitleriennes, la sympathie pour les intégristes et la levée de l’excommunication n’étaient pas surprenantes. »

    Tu m’excuseras Anna, mais parler d’un intégriste de manière aussi intègre ne reflète pas la personne que tu es et que je connais.

    On ne peut pas condamner des personnes de l’âge de Benoît XVI sous le seul fait qu’elles ont fréquenté les jeunesses hitlériennes à l’âge qu’elles avaient (dans son cas de 1939 à 1943, soit de 12 à 16 ans.) C’était le cas de tous les gamins en Allemagne malheureusement et les personnes de 70 ans n’ont pas toutes de la sympathie pour les intégristes.

    Cette précision étant faite, je suis ravie de lire cette dépêche AFP. Bravo à l’Argentine, pays qui a ratifié le Deuxième Protocole facultatif se rapportant au Pacte international relatif aux droits civils et politiques qui vise à abolir la peine de mort le 2 septembre dernier.

    anti

  4. ramses Post author

    Comme la plupart des chrétiens, j’ai été scandalisé par les propos de cet « évêque », qui ne représente que lui-même.

    Il n’a pas été nommé par le Pape et n’exerce aucune fonction dans l’Eglise. La levée de l’excommunication prononcée en 1988 ne signifie en aucun cas une « réintégration », comme beaucoup le pensent. Il s’agissait d’un geste du Pape en direction de ces dissidents, qui devait préfigurer une « réconciliation ». Il va de soi que les prises de positions de M. Williamson par rapport à la Shoah repoussent cette réconciliation sine-die.

    Le Pape a réfuté très fermement ces propos le 28 janvier, en réaffirmant sa pleine et indiscutable solidarité avec nos Frères de confession juive, en soulignant que la mémoire de ce terrible génocide devait conduire l’humanité à réfléchir sur la puissance imprévisible du mal, lorsqu’il conquiert le coeur de l’homme, ajoutant que la Shoah demeure pour tous un avertissementt contre l’oubli, contre la négation ou le réductionnisme, car la violence faite contre un seul être humain est une violence contre tous.

    Je salue la décision de l’Argentine d’expulser cet odieux personnage et je remercie Anti d’avoir « recadré » le passé juvénile de Benoit XVI.

  5. voiedoree Post author

    Ce qui serait intéressant de savoir c’est la raison profonde qui motive celui là et d’autres de refuser une certitude confirmés non seulement par les rescapés mais aussi par les découvertes sur le site. Il n’y a aucun doute là dessus et je me suis bien documenté sur ce sujet à une certaine époque.

    Je pense qu’il doit y avoir une telle honte dans ce qui a été fait , que ces personnes certainement très sensibles au sujet pour une raison personnelle, ont occulté de leur mémoire une telle éventualité. Le fait de le reconnaitre mettrait sans doute leur existence en péril. Ils le clament haut et fort pour qu’eux mêmes puissent l’entendre et s’en convaincre.

    En ce qui concerne le pape, je ne pense pas qu’il ait fait la lisiaison avec ce fait, l’important pour lui étant de récupérer ce qui peut être sauvé de la religion catho et il doit s’en mordre les doigts aujourd’hui. Cependant il est bien sur tentant de faire le rapprochement avec les idées nazies qui lui ont été inculquées à une période de la vie où le cerveau s’impregne de certaines vérités

    absolutionem voidorum

  6. Anna Galore Post author

    Une chose est avérée, concernant le pape, c’est qu’il multiplie des signaux qui vont toujours dans le même sens, celui de positions rétrogrades et donc proche des thèses intégristes.

    Comme le déclare fort à propos un lecteur du Figaro dans son édition en ligne: « Qui sème le vent récolte la tempête. »

    Voici ce qu’en dit également Match, un magazine loin d’être gauchiste et anticatholique :

    « Cette énième bourde papale, qui a déstabilisé l’Eglise catholique, vient après les déclarations maladroites de Benoît XVI sur les musulmans, en septembre 2006, à Ratisbonne, après la nomination éphémère, le 6 décembre 2006, de l’archevêque de Varsovie, Stanislaw Wielgus, connu pour ses liens avec la police secrète polonaise sous les communistes, et pratiquement en même temps que la promotion, le 31 janvier 2009, du sulfureux évêque auxiliaire de Linz, Gerhard Maria Wagner, qui avait tenu d’étonnants propos sur «Harry Potter», «roman aux relents satanistes, sur les homosexuels», et sur l’ouragan Katrina qui aurait été «une punition divine envoyée aux habitants de La Nouvelle-Orléans».  »

    Je respecte, bien entendu, les croyances de tout un chacun ici et ailleurs mais qu’on me permette de ne pas avoir de sympathie pour un pape qui n’a rien d’angélique et qui n’est certainement pas naïf.

  7. anti Post author

    En fait, c’est un peu plus simple et compliqué que cela. Les trois religions monothéistes sont embourbées dans leurs « Parole » et de ce fait sont ce que tu appelles « rétrogrades » par définition. C’est là tout le problème qui fait que des gens comme moi par exemple s’en sont détournés. Ces religions sont figées.

    Pour ce qui est du pape, je n’éprouve pas non plus de sympathie pour cet homme. Ce n’était pas mon propos.

    anti

  8. Anna Galore Post author

    Williamson, arrivé en Europe, n’est pas près de s’en sortir.

    Ses pseudo excuses, où il ramène la Shoah au rang d’une simple « injustice », ont été rejetées par le Vatican qui les estime très insuffisantes.

    Hier, la ministre allemande de la Justice, Brigitte Zypries, a affirmé que «l’Allemagne pourrait émettre un mandat d’arrêt européen» contre l’évêque lefebvriste. Dans ce cas de figure, Berlin devrait s’appuyer sur de nouvelles dispositions européennes qui, adoptées en 2007, répriment par une peine de trois ans de prison les personnes reconnues coupables d’avoir nié la Shoah ou le génocide rwandais.

    «Je signale que dans la plupart des États européens, le négationnisme peut être poursuivi», a même averti Jacques Barrot, commissaire européen à la Justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.