Oser le rire !

1185223513.jpg
Selon les résultats d’une étude menée en Suisse, nous rions en moyenne environ six minutes par jour. Il y a quarante ans, on riait encore trois fois plus.

Les boules !!! C’est pas bon. Pas bon du tout. Nan. Nan. Nan.

Article Serge ! (Article de Tania Konnerth).

Rions un peu, beaucoup …

.

Le rire au secours de l’âme et du corps

Le rire fait partie de la vie. L’humour nous aide à vivre, car avec lui tout devient plus facile, et rire de bon coeur fait tant de bien!
«La plus perdue de toutes les journées est celle où l’on n’a pas ri.» Chamfort, Maximes et pensées.

Les bienfaits du rire

Le rire n’est pas seulement bon pour notre mental, mais aussi – et surtout – pour notre corps.

Une minute de rire est aussi efficace qu’une séance de détente de trois quarts d’heure. C’est ce qu’ont trouvé des chercheurs spécialistes du rire. Le rire a en effet son champ de recherche spécifique: c’est la gélotologie, ou science du rire, qui étudie ce phénomène et ses
incidences.

Pouvoir rire est déterminant pour notre évolution personnelle. Ainsi, plus les enfants sourient et rirent, plus leur développement est harmonieux et rapide. «Chaque fois que nous rions, nous rallongeons notre vie de quelques jours.» Curzio Malaparte.

Mais que se passe-t-il exactement lorsque nous rions ?

Nous faisons bouger près de quatrevingts muscles et mettons notre corps dans un état de stress positif (ou eustress). Notre coeur bat plus vite et notre pression sanguine augmente. Nos poumons sont mieux oxygénés.

Ces effets s’accompagnent d’autres réactions moins manifestes:

* Le rire diminue la quantité d’hormones de stress présentes dans notre corps.
* Il renforce notre système immunitaire.
* Il améliore notre résistance à la douleur.
* Il donne le courage d’affronter la vie.
* Il élimine les tensions.
* Il stimule les processus de guérison.
* Il diminue les angoisses.

«Rire, c’est comme prendre une aspirine, sauf que c’est deux fois plus rapide.» Groucho Marx.

Le rire comme thérapie

Le rire est tellement bénéfique qu’on l’utilise maintenant comme thérapie. Les hôpitaux sont toujours plus nombreux à y recourir avec succès pour accélérer la guérison de leurs patients.

Des clowns spécialisés dans le domaine font rire les patients et leur changent les idées. Le médecin nord-américain Patch Adams a été un précurseur de la thérapie par le rire.

L’humour est également efficace dans les psychothérapies, par exemple dans ce que l’on appelle la «thérapie provocatrice». L’objectif est ici de provoquer le patient afin de l’amener à rire d’un rire libérateur sur lui-même et sur sa situation. Lorsque cet objectif est atteint, il arrive souvent que de profonds blocages disparaissent ou que des croyances s’écroulent. De nouvelles voies s’ouvrent alors. Vous pouvez vous aussi tirer profit de ces propriétés du rire.

A quelle fréquence riez-vous ?

Savez-vous à quelle fréquence vous riez? Tentez donc une petite estimation ! Selon les résultats d’une étude menée en Suisse, nous rions en moyenne environ six minutes par jour. Il y a quarante ans, on riait encore trois fois plus. Les adultes rient en moyenne 15 fois par jour, alors que les enfants atteignent facilement les 400 fois. Nousperdons manifestement notre capacité à rire avec le temps. C’est plus que dommage.

Remédiez-y !

Il ne s’agit évidemment pas de vouloir rire sans arrêt – nos autres sentiments sont eux aussi justifiés. Mais nous pourrions tranquillement rire plus souvent. Un rire au bon moment peut nous catapulter hors de notre morosité et sauver notre journée.

Conseils et astuces pour avoir matière à rire

Voici comment vous y prendre pour toujours avoir suffisamment de quoi rire:

1. Pensez plus souvent à sourire de temps en temps
Aussi incroyable que cela puisse paraître, le seul fait de sourire (même si vous n’en avez pas envie) peut influencer positivement votre humeur. Essayez donc de faire l’effort de sourire durant une minute. Au début, vous ne ferez peut-être que grimacer, mais vous vous surprendrez rapidement à sourire pour de bon. Quand vous souriez, vous stimulez certains nerfs du visage qui envoient alors à votre cerveau des signaux l’informant de la présence de quelque chose d’agréable ou de drôle.

Astuce supplémentaire: ouvrez grand votre bouche et placez un crayon en travers, d’unecommissure à l’autre. Les psychologues ont testé ce procédé. Nous sourions automatiquement dans cette situation, et l’important est que nous nous sentons tout de suite mieux que lorsque nous ruminons nos problèmes, le visage fermé.

2. Cherchez le côté comique des situations

Il y a autant d’humours que d’êtres humains. Inutile de vous forcer à rire de ce que vous ne trouvez pas drôle. Sélectionnez! Tout est permis pour autant que vous ne blessiez personne.
* Cherchez des sites internet et des livres comiques.
* Regardez des films comiques.
* Lisez au moins une histoire drôle par jour.
* Abonnez-vous à une mailing liste de gags ou à une revue électronique spécialisée dans le comique.
* Ouvrez grand vos oreilles à ceux qui vous racontent des histoires drôles.

3. Collectionnez les choses comiques

Vous pouvez collectionner ce qui vous fait rire et ressortir votre collection en cas d’humeur morose. Découpez les bandes dessinées et dessins de presse comiques et rassemblez-les dans votre album du rire personnel. Notez-y aussi des événements, des films ou des livres
comiques. Vous aurez toujours du matériel sous la main pour vous remonter le moral.

4. Apprenez à rire de vous

Etre capable de rire de soi ne nous permet pas seulement d’avoir toujours une bonne raisonde rire, mais nous rend aussi la vie plus facile. Pour savoir rire de soi, il faut commencer par faire un pas presque hors de soi. Observez-vous comme si vous étiez quelqu’un d’autre, un
observateur bienveillant. En se regardant de l’extérieur, nous nous apercevons souvent que tant de nos actions peuvent être très comiques.

Commencez maintenant !

anti

8 Replies to “Oser le rire !”

  1. Anna Galore

    Bon, sans rire, nous, on rit largement plus que 6 minutes par jour. En fait, on doit même être au dessus de 6 minutes pare heure (moins quand on est au boulot, c’est sûr, mais dèsq u’on se retrouve, on compense largement!)

    Hier soir, on a terminé nos dernières minutes de conscience par des rires et ce matin en nous levant, on a commencé pareil. Déjà, nos 6 minutes quotidiennes sont largements dépassées!

    Ca doit être notre côté « enfant », qui effare d’ailleurs les nôtres plus d’une fois mdrrrrrrrrrrrrrrrrr

  2. Antiochus

    Les cinq commandements du rire !!! magnifique ! … je les imprime, les encadre et vais les mettre au dessus du PC – j’y passe beaucoup de temps. Les rires du bébé, c’est irresistible !!!
    En ce moment une Pub à la TV à base de fou rires de bébés … c’est communicatif et stimulant ! Bon, je vais chercher un crayon ….
    Antiochus

  3. ramses

    Entre le rire du bébé et celui de Denise Fabre, j’ai eu mes 6 minutes ! Merci !

    Si Laurence Ferrari osait ça aujourd’hui, elle serait virée dans les 30 secondes…

    Je choisis le kaléidoscope… J’y vois les Pyramides se reflétant dans les Ray-Ban du Président (il bouge beaucoup) !

  4. anti

    Mdrrrrr ! « J’y vois les Pyramides se reflétant dans les Ray-Ban du Président ». Excellent !

    Allez ! Hop ! On se met le bébé avant de commencer la journée !

    anti, en piste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.