Félines

Félines… Anti et Ness le sont, oui.

Quand elles deviennent femmes fatales pour jouer à poser devant mon objectif si subjectif.

Ou quand l’une vérifie, d’un oeil charmeur, que je ne vais pas louper ça pendant que l’autre sait qu’elle n’en a pas besoin.

Il faut dire que nous étions sur le point d’aller nous amuser un peu à parcourir les travées du salon de la biographie au Carré d’Art.

Nous y avons croisé un écrivain au succès surfait assailli par des rombières trop laquées, des politiciens has-been venus vendre leurs mémoires insipides et une enfilade interminable d’auteurs, serrés les uns contre les autres, se demandant visiblement ce qu’ils pouvaient bien faire là.

De retour à la maison, après la pause thé, Ness et Anti sont descendues s’installer au piano. Anti est une débutante aux progrès rapides, Ness une pianiste confirmée.

Du haut de l’escalier, j’ai pu contempler la vue paisible de leur complicité.

Les enfants nous ont rappelé qu’il était temps de manger. N’ayant plus suffisamment d’appétit pour enchaîner sur un couscous, nous l’avons remis à plus tard. A la place, j’ai cuisiné du saumon avec des petits légumes dont il n’est rien resté.

La soirée s’est continuée en douceur – et en rires, toujours. Quelques échanges plus hyène ont fusé autour d’un petit délire sur Facebook, qui s’est prolongé jusqu’à tard…

…avant de s’étirer une dernière fois et d’aller se coucher.

Félines…

15 Replies to “Félines”

  1. Christina Post author

    Merci pour ce reportage digne de figurer dans les pages people de Paris Match ! Juste excellent ! J’adore la photo des quatre mains sur le piano. Quant à la dernière, elle est géniale car vous êtes enfin toutes les trois sur la photo !
    C’était qui l’écrivain au talent surfait ?
    Je vois que Nessy a réussi à découscoussiser la soirée ! Elle est forte, la bougresse… J’imagine qu’anti a nutelalisé la fin de soirée, surtout la fessebookienne !
    🙂
    Beau reportage, Anna ! T’es une cheftaine !

  2. Anna Galore Post author

    « enfin toutes les trois sur la photo ! »

    Oui, on me voit dans le reflet de mon écran avec mon célèbre sourire éclatant 🙂

    « J’imagine qu’anti a nutelalisé la fin de soirée »

    Faut croire qu’elles n’avaient vraiment plus faim, les bougresses. Juste un thé Earl Grey sans sucre, même pas un bonbec pour accompagner.

    « C’était qui l’écrivain au talent surfait ? »

    Hé hé… C’est ce que vous saurez en suivant les prochains épisodes des Zaventures des Zyènes sur ce blog.

    Je te mets un abonnement annuel ? On fait une promo en ce moment.

  3. Anna Galore Post author

    Euh… par contre, je n’ai pas bien compris « quatre mains sur le piano ». Recomptez bien, elles n’en posent en tout que deux sur cette photo-là.

    Anna, une deux

  4. Christina Post author

    T’as pas compris effectivement… je souhaiter faire diversion pour ne pas que les lecteurs regardent où elles avaient positionné leur seconde main…
    Christina, hyènement votre !

  5. Christina Post author

    Purée ma soeur ! Sur la tête de ma mère, j’ai trop la faim, là ! J’y li crocs qui m’y poussent ! J’y bave carriment là !
    Asma la gazelle, y t’en reste pour un hyène bag ?
    🙂

  6. voiedoree Post author

    quatremain est un peintre pas un pianiste……

    aujourd’hui déjeuner che des amis : tarte aux crabes, gros piments farcis, capucins carême grillés, camaron et carry canard, avec salade de choux crus et pois du cap, dessert tarte coco et sorbet coco, boisson chivas en apéro et médoc 2003

    BURP……

    fait chaud

  7. Anna Galore Post author

    Bon, Voie, anti a raison: TU PARLES TOUT LE TEMPS DE MEGA BOUFFES !!!

    Le couscous… ben on l’a mangé… mmmhhhh…. quelques photos un peu plus tard…

  8. ramses Post author

    J’adore la soirée « découscoussinée » !

    Et ce parfait mimétisme des mains…

    Anna, tu as le sens de l’instantané et tu sais saisir au vol les beaux moments de la vie.

    Une réponse exacte au billet du jour de Christina, à emporter dans un « hyène-bag » !

  9. Anna Galore Post author

    Nous avons ramené Ness à la gare vers 17h.

    Ce soir, nous avons choisi un film qui plaise aussi aux enfants (« La chèvre », avec Pierre Richard et Gérard Depardieu, toujours aussi drôle à revoir, pour tous les âges).

    Il est 22h25. Pendant que j’écris ces mots, Anti joue du piano. Ness a envoyé un petit mot pour nous dire qu’elle était bien rentrée chez elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.