Le génie de l'arbre

Ca commence par une photo toute simple, prise avant-hier dans mon jardin à peu près en même temps que celle qui débute ma note « La traîne du ciel ».

Juste un arbre à contre-jour. Le ciel voilé du soir forme un dégradé comme il en fait parfois.

Hier soir, je regarde à nouveau cette photo, je passe à d’autres, j’y reviens, je fais autre chose et je la regarde, encore et encore, en me demandant ce qui me ramène ainsi à elle.

925054326.JPGL’effet arc-en-ciel me rappelle une autre photo, prise il y a un an, celle du grand micocoulier qui ouvre l’album « Mon arbre, ses environs et le ciel qui va autour ».

Ca me fascine parce que l’une a été prise à l’aube, et l’autre au crépuscule. Mêmes nuances, donc, que ce soit le jour qui se lève ou le soir qui tombe.

Je regarde à nouveau ma photo d’avant-hier. Je joue un peu avec.

Je la mets la tête en bas – les branches deviennent des racines enfoncées dans le ciel.

Je la dédouble tête-bêche pour créer un faux reflet – un entrelacs hypnotique surgit.

Et puis je le vois.

Le génie de l’arbre.

Il a toujours été là, sous mes yeux. Il suffisait de pencher un peu la tête… ou de tourner la photo.

Il sourit, amusé par le tour qu’il me joue depuis toujours en restant invisible alors qu’il ne se cache même pas.

Et je souris avec lui.

Très belle journée à tous

16 Replies to “Le génie de l'arbre”

  1. anti Post author

     » Le génie de l’arbre.  »

    S’il n’y avait que lui… J’y vois tant de choses, tellement d’éléments qui composent son image : l’animal cornu, les mains jointes, l’hexagone, l’étoile de David, la déesse aux serpents, le souffle vital… Tout.

    « Très belle journée à tous »

    Merci ! Tu nous aides bien pour !

    anti, idem.

  2. Catherine Post author

    La photo de base est déjà très belle avec ce dégradé de couleurs !

    Retravaillée comme tu l’as fait, c’est…

    Anna, tu mets de la magie dans la vie !

  3. Anna Galore Post author

    C’est très gentil à toi mais je pense que la vie n’a pas besoin de moi pour être emplie de magie.

    A nous de la voir et de nous en réjouir.

  4. Christina Post author

    Vous avez tous fumé matinalement ou quoi ?
    Naaannn… j’plaisante !
    J’l’ai aussi vu le génie de l’arbre en train de se recoiffer parce qu’il le vaut bien.
    Euh… j’vous laisse là…
    Si des hommes en blanc arrivent, ce n’est pas moi qui les ai prévenus, hein…
    🙂

  5. ramses Post author

    Je vois une grosse ampoule, là haut !

    A remplacer d’urgence par une « basse consommation » (vous pourriez me les faire un peu plus courtes, M. Mazda ? Elles dépassent hideusement de mes abats-jours)…

    Tu fais de très belles photos, mais comment pratiques-tu ce « dédoublage » ?

    Et pardon d’aborder une question technique… Quel appareil utilises-tu ? Personnellement, j’avais un Kodak « Easyshare » (celui avec lequel j’ai photographié les Pyramides), mais je le trouvais un peu gros et l’ai remplacé par un Samsung NV3, qui se glisse dans la poche… Seul regret, il n’a pas de viseur et en plein soleil, je « tire » au jugé !

  6. Anna Galore Post author

    Mon appareil est un petit numérique tout plat (moi aussi, j’aime pouvoir l’avoir sur moi tout le temps), un Olympus Mu770 SW, étanche jusqu’à 10 mètres de fond (donc insensible au sable, très utile!!!) et anti-choc, avec une résolution de 7 mégapixels. Olympus l’a remplacé par un modèle plus récent qui a en gros les mêmes caractéristiques.

    Le dédoublage est fait avec un logiciel de traitement d’image tel que PhotoShop (le plus connu). Personnellement j’utilise Paint Shop, beaucoup moins cher avec quasiment les mêmes possibilités.

    Et pour les lampes basse énergie, je suis bien d’accord avec toi !!! Pourquoi sont-elles aussi longues?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.