Yellowstone tousse

Claude Grandpey rapporte aujourd’hui sur son blog des séries de secousses sismiques dont l’épicentre se trouve sous le lac de Yellowstone.

Extrait:

Le parc national de Yellowstone a été secoué par des essaims sismiques pendant trois jours de suite samedi, dimanche et lundi. Les scientifiques surveillent étroitement la situation pour s’assurer que ces quelque 250 secousses n’annoncent pas quelque chose de plus important.

Des essaims sismiques sont enregistrés assez fréquemment à Yellowstone, mais il est très rare d’en observer autant pendant plusieurs jours de suite. […]

De nombreux séismes relativement importants ont été enregistrés à Yellowstone au cours des dernières décennies. En 1959, une secousse de magnitude 7,5 dans la partie occidentale du parc a provoqué un glissement de terrain qui a tué 28 personnes.

Nul doute que les événements de ces derniers jours vont faire ressortir la théorie du « super volcan » de Yellowstone dont l’éruption aurait des effets dévastateurs sur toute la planète…

Yellowstone, le plus grand volcan de la planète

Ce à quoi Claude fait allusion, c’est le fait que le parc de Yellowstone est principalement constitué d’une caldeira gigantesque (45 km sur 85 km). Une caldeira est une zone résultant de l’effondrement d’un volcan sur sa chambre magmatique.

La dernière éruption majeure de Yellowstone date de 640 000 ans, c’est à dire à peu de choses près le temps qui sépare deux éruptions successives de cet immense volcan. La croûte terrestre est particulièrement fine dans cette région – 8 à 10 km alors qu’elle est de 30 km en moyenne sur Terre.

La poche de magma qui se trouve sous Yellowstone est la plus grande connue au monde.

Si Yellowstone entrait en éruption, ce serait vraisemblablement la plus violente jamais connue par l’Homme, l’équivalent de 10 000 fois l’éruption du Mont St-Helens en 1980 ou encore de l’impact d’un astéroïde de 800 mètres de diamètre sur un sol granitique (comme celui qui a peut-être créé le golfe du Yucatan et fait disparaître les dinosaures).

Un précédent: l’éruption du Toba

Il y a 74 000 ans, une éruption d’une violence similaire a eu lieu, celle du Toba (Sumatra). Elle a probablement eu un impact considérable sur la vie sur Terre: extinction de la plupart des espèces humaines (la nôtre étant l’une des rares survivantes puis la seule quand les Neanderthal se sont éteints à leur tour) et glaciation majeure qui a duré jusqu’à il y a onze mille ans.

En soutien à la théorie d’une « génération de Toba » et à une origine commune relativement récente, l’unité culturelle humaine que l’on observe au travers de l’analyse des langues, des cosmogonies humaines et de ses mythes fondateurs.

Toutes les langues auraient une origine commune, ce que tend à confirmer l’étude des mythes humains, où l’on retrouve des thèmes analogues, des archétypes fondant les structures morales des cultures. (Wikipedia)

Si Yellowstone explose…

D’après Mac Guire, professeur de risques géologiques à l’université de Londres, le magma serait projeté à cinquante kilomètres d’altitude.

Sur une zone de mille à mille cinq cent kilomètres de diamètre les vies animales et végétales seraient plus ou moins étouffées par une couche de cendre dont l’épaisseur varierait de quelques mètres à un millimètre en s’éloignant du site de l’éruption. Il se déverserait suffisamment de cendres pour recouvrir la surface des USA d’une couche d’environ 10 centimètres d’épaisseur.

L’explosion provoquerait de nouveau un « hiver volcanique » sur la terre entière.

L’espèce humaine pourrait s’éteindre.

L’un des problèmes majeurs serait l’expulsion dans l’atmosphère d’une quantité énorme d’aérosols soufrés qui se répartiraient en quelques semaines dans presque toute l’atmosphère. Ces aérosols constitueraient un écran empêchant le rayonnement solaire d’atteindre le sol et de ce fait, causeraient un refroidissement à la fois très sensible et très rapide.

Les retombées de cendres, quant à elles, ne se limiteraient probablement pas aux États-Unis et de fines couches millimétriques de cendres pourraient tomber sur l’Europe.

Si les cendres retombaient dans un délai de quelques jours à 1 ou 2 semaines, le soufre expulsé se retrouverait dans la stratosphère. Sa dissipation serait beaucoup plus lente et le déficit de rayonnement solaire se prolongerait durant cinq à dix ans. De surcroît, elle se ferait sous la forme d’aérosols composés d’acide sulfurique.

Ce phénomène modifierait le climat durant plusieurs années.

Enfin, les rayonnements UV seraient moins filtrés en conséquence de la destruction partielle de la couche d’ozone par les aérosols soufrés.

Photos de Yellowstone :
http://perso.neel.cnrs.fr/thierry.klein
http://www.america-dreamz.com/voyageurs/claude/
http://www.lateteailleurs.info/

18 Replies to “Yellowstone tousse”

  1. Christina Post author

    Je viens de lire ta note. Elle a le grand mérite de ramasser en quelques faits les grands soubresauts de notre belle planète. Quelle « fierté » pour l’homme d’être responsable de son dernier éternuement… Après le crime contre l’humanité, à quand le crime contre la nature ? Contre la Vie…
    Le suicide de l’homme est pathétique. Juste pathétique. Mais pleinement pathétique.

  2. anti Post author

    Très intéressant tout ça. Un mélange de souvenirs en la lisant : des images de « Le pic de Dante » se superposent à certaines de « Le dernier rivage ». Certains passges de « Colère » aussi, notamment la fin avec les derniers et premiers hommes.

    anti

  3. Anna Galore Post author

    Comme on disait à Dorian, c’est quelque part entre dans 5 minutes et bien après notre disparition pour des tas d’autres raisons.

    Sur ce, au mépris du danger qui pèse sur nous, on s’est bravement offert un café et là, on va faire les courses.

    Anna, le café se rebiffe (merci à Anti qui vient de me la glisser dans l’oreille)

    (la blague, hein, bande de gros dégoûtants)

    (aaarrrgghh mais euuuh elle me lèèèèèèèche)

  4. Anna Galore Post author

    Voilà, nous sommes de retour de nos courses.

    Alors, mon cher Voiedo, pour répondre à ton angoissante question : après avoir consulté les plus grands spécialistes internationaux, je suis désormais en mesure d’affirmer que si le super volcan n’a pas fait éruption d’ici demain soir, on pourra affirmer sans crainte que cela ne se produira pas avant début 2009 au plus tôt.

    Anna, consultante (of swing, comme dirait notre ami Mark K.)

  5. anti Post author

    Vous faites très « mes sages in a bottle ».

    De vous lire ce soir, je revois des scènes de « La soupe aux choux » (références, références) : De Funès mort de rire avec Jean Carmet le soir à la veillée en train de picoler.

    anti, on a beau dire, y’a pas que les volcans qui… pètent…

  6. Anna Galore Post author

    Bon, on respire… Dernières nouvelles du super-volcan, vues sur le blog de Claude Grandpey hier:

    Selon les scientifiques américains de l’USGS et du Yellowstone Volcano Observatory, le risque que la sismicité de ces derniers temps à Yellowstone soit le signe d’une éruption majeure est très faible. La crainte d’une éruption qui assombrirait le ciel du Midwest des Etats Unis et modifierait le climat de la planète pendant des décennies n’est pas justifiée actuellement. Par contre, il est probable que l’activité activité sismique se poursuive encore quelques semaines avant un retour à la normale. Le Parc de Yellowstone connaît fréquemment des essaims sismiques, même si, le plus souvent, ils sont plus brefs que ceux du mois de décembre 2008.
    Certes, le risque éruptif existe. On a enregistré quelque 80 éruptions ainsi que des explosions de vapeur depuis la colère du « super volcan » il y a 640 000 ans. La dernière éruption à Yellowstone a eu lieu il y a 70 000 ans. Il ne faudrait pas oublier qu’il existe un très volumineux réservoir magmatique sous le parc à 5 ou 6 km de profondeur. C’est ce magma qui permet l’existence des geysers, sources chaudes et autres mares de boue qui font la renommée du parc. Toutefois, aucun signe particulier (gonflement de la caldeira, modification du comportement des sources, par exemple) ne permet de dire à l’heure actuelle qu’une éruption se prépare à Yellowstone.

  7. Anna Galore Post author

    Demain soir, à 20h40, W9 diffusera un documentaire de 2005 sur « Les super volcans » qui parle amplement de Yellowstone.

    Il s’agit de celui que j’avais vu il y a quelques années.

  8. Anna Galore Post author

    Bon ben en fait, ce n’était pas un documentaire, contrairement à ce qui était annoncé sur notre journal télé, mais une fiction, basée sur tout ce qui est connu sur le sujet certes, mais fiction quand même.

  9. nicole Peulevey Post author

    Bonjour !
    Pour l’instant, le Yellowstone fait couler beaucoup d’encre et agite l’épouvantail des peurs ancestrales. Il me vient à l’esprit une réplique du personnage de césar dans la pièce de shakespeare « Jules césar » : « Il me semble bien étrange que les hommes craignent (la mort) puisque la mort, fin nécessaire, arrivera … quand elle arrivera ». Mais les volcans ont un pouvoir de fascination certain et ils traînent derrière leurs éruptions une kyrielle d’images plus effrayantes les unes que les autres. Chacun a dans un coin de la tête des « images » de Pompei, ou, plus récemment, du Mont St Helens. Alors, si le yellowstone explose …Yikes !!!
    Bisous à tous et bonne soirée quand même.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.