Le ciel d’une mer à l’autre

De la pluie en Bretagne ? Il paraît que ça arrive, oui. Mais pas cette semaine-là ! En fait, le seul endroit où nous avons eu de la pluie de tout notre séjour a été sur la route du retour, entre Carcassonne et Béziers. Amusant, non ?

Peu après notre départ de Nîmes, nous avons pu admirer, une fois passé Montpellier, la masse imposante du Canigou couvert de neige, à près de 150 km de nous, une vue plutôt rare étant donné la distance. L’air froid de l’hiver s’y prête particulièrement bien.

Toulouse était entourée d’un brouillard épais, sauf sur la ville elle-même, plus chaude de quelques degrés que la campagne environnante. En revoyant mes photos, j’ai vu que j’avais pris la même haie d’arbres à l’aller et au retour, quelque part au niveau de Baziège. Pas trop mal pour des clichés pris à 130 km/h !

Le reste du trajet s’est déroulé sous un ciel superbe, comme ici dans le Poitou :


Photo Anti

…ou là, en approchant de Nantes :

Le lendemain, nous avons admiré le coucher de soleil au large de Pornichet. Il faisait plutôt froid, il n’y avait quasiment personne sur la plage, l’ambiance était très apaisante et le spectacle, comme toujours, grandiose.


Photo Anti

Les mêmes teintes ornaient le ciel le lendemain soir au dessus de la Vilaine…

…nuances chaudes et douces, que nous avons retrouvées dans les bougies qui paraient la table de Noël…

One Reply to “Le ciel d’une mer à l’autre”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.