Une chanson, deux versions (With a little help…)

Les chansons à succès sont souvent reprises par divers interprètes, parfois avec des arrangements musicaux très différents. La reprise peut-elle être nettement supérieure à la version originale ?

Un exemple célèbre est donné par « With a little help from my friends« .

Créée par les Beatles, cette chanson est sautillante, légère voire mièvre. Elle aurait pu tomber rapidement dans l’oubli.

Mais voilà. Deux ans après sa sortie, Joe Cocker en fait à Woodstock une version renversante de puissance, habitée, désespérée. C’est celle-là qui va entrer durablement dans l’histoire du rock (et rendre Joe Cocker mondialement connu).

Jugez par vous-même (les paroles figurent après les deux vidéos).

1- La version des Beatles (1967)

2- La version de Joe Cocker (1969)

What would think if I sang out of tune,
Would you stand up and walk out on me.
Lend me your ears and I’ll sing you a song,
And I’ll try not to sing out of key.
Oh I get by with a little help from my friends,
I get high with a little help from my friends,
Oh I’m gonna try with a little help from my friends.

What do I do when my love is away.
(Does it worry you to be alone)
How do I feel by the end of the day
(Are you sad because you’re on your own)
No, I get by with a little help from my friends,
Mmm I get high with a little help from my friends,
Mmm I’m gonna to try with a little help from my friends

Do you need anybody?
I need somebody to love.
Could it be anybody?
I want somebody to love.

Would you believe in a love at first sight?
Yes I’m certain that it happens all the time.
What do you see when you turn out the light?
I can’t tell you, but I know it’s mine.
Oh I get by with a little help from my friends,
Mmm I get high with a little help from my friends,
Oh I’m gonna try with a little help from my friends

Do you need anybody?
I just need someone to love.
Could it be anybody?
I want somebody to love
Oh…
I get by with a little help from my friends,
I’m gonna try with a little help from my friends
I get high with a little help from my friends
Yes I get by with a little help from my friends,
with a little help from my friends

5 Replies to “Une chanson, deux versions (With a little help…)”

  1. Catherine Post author

    Ce n’est clairement pas le titre le plus renversant des Beatles ! Je n’avais pas fait le rapprochement avec le titre de Joe Cocker d’ailleurs !

    Rien à voir, en effet !

  2. Anna Galore Post author

    Ben écoute, moi c’est pareil: je n’ai découvert que beaucoup plus tard que les Beatles en étaient les auteurs – dans une version effectivement très loin de ce qu’ils ont pu faire de meilleur.

    Je donnerai demain soir un autre exemple d’original et de reprise où la seconde écrase largement le premier.

  3. lison Post author

    Si je ne me trompe pas c’etait à Woodstock. Je dois avouer que je préfère cette dernière. J’ai toujours aimé la voix roque de Joe Cocker.

  4. anti Post author

    J’suis over fan de la version de Woodstock que j’ai connue bien avant celle des Beatles ! Joe Cooker est aussi émouvant à mes yeux que Léotard. Deux grands enfants un peu paumés et bourrés de talent.

    « Do you need anybody?
    I need somebody to love.
    Could it be anybody?
    I want somebody to love. »

    C’est fou comme un même hymne peut rapprocher deux coeurs qui poursuivent le même but, celui d’aimer.

    « Would you believe in a love at first sight?
    Yes I’m certain that it happens all the time. »

    anti, id. aime.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.