Nîmagine pas grand chose

Comme promis, un petit reportage photo sur Nîmagine. Petit, parce qu’en fait, la plupart des 200 exposants étaient d’une banalité décevante. Il n’y avait que très peu de stands vraiment intéressants.

On commence par un clin d’oeil à Boudufle:

Ben? En plus ils ont écorché ton nom, Boud’ ! Savent pô écrire ou quoi ?

Le stand qu’on a préféré, celui d’Hélène Raynal, de Saint Quentin la Poterie, vraiment très sympa. Hélène fait du raku (cuisson primitive).

Nous y avons aussi croisé Delphine (Le Livre dans la Peau).

Ensuite, ce fauteuil pour fée, très seyant avec ses coussins en galets :

Ici, un maroquinier qui crée, à base de chats cylindriques trop mimi, des sacs à main ou des étuis à lunettes ou des boîtes à tout, c’est comme vous voulez :

Joël Rebière forge en métal des branches d’oliviers, voire des oliviers entiers, et montre qu’il n’a pas peur de la solidité de ses oeuvres, toutes uniques : oui, on peut toucher ! (lolivierforge.unblog.fr)

Passons maintenant à du joyeux délire, avec toutes ces bestioles en pâte à papier, plus loufoques les unes que les autres.

Par un passionné de Bordeaux, un stand très sympa d’objets australiens, boomerangs et didjeridoos (on en a acheté un, pas facile à jouer!). Le monsieur en fabrique aussi, qu’il peint de toutes les couleurs.

Et, pour finir, une table basse très zen :

Allez, en bonus gratuit, des cartes d’artisans qu’on a bien aimés :

– « Les fariboles d’une fée » situé à Joyeuse (trop fort) fait des objets pour les enfants.

– « Eden création », installé à la Grande-Motte, crée des meubles ou des décos diverses avec des bouts de bois flottés, tous plus beaux les uns que les autres. Contactez-les, ils seront enchantés de créer quelque chose pour vous (encadrer un miroir, faire une table basse, etc).

– Patric Allaert crée à partir d’oeufs d’autruche ou d’émeus des « Oeufs de lumière » tous plus beaux les uns que les autres (www.oeufs-de-lumière.com).


Cette photo est de P. Allaert

4 Replies to “Nîmagine pas grand chose”

  1. anti Post author

    Très chouette reportage ! Rien à ajouter. Le manque d’audace de la plupart des exposants est déjà souligné, les coups de coeur aussi alors bon, ben voili voilà quoi !

    A voir sur le stand de Hélène toutes les magnifiques créations en Raku ( résultat d’une technique d’émaillage par enfumage d’origine coréenne qui s’est développée dans le Japon du XVIe siècle. Il est lié essentiellement à la fabrication de bols pour la cérémonie du thé) qu’on n’a pas photographiées mais pffff !!! trop belles ! ah oui, et un autre couple de céramistes dont Anna n’a pas parlé mais très bien aussi : Emmanuelle et Jean Toulouse, émailleurs sur lave…

    Trop rigolo le stand d’objets australiens !!!

    anti, euh ??? comment on écrit le bruit du machin ?

  2. Anna Galore Post author

    Le bruit du machin, quand on sait pas bien le faire, ça fait prrrrwwwêêêtttt.

    Et justement, nous, on sait pas bien le faire.

    Alors, on l’a posé contre un mur, en déco 🙂

  3. Anna Galore Post author

    Pas mal de potiers, oui, mais la plupart ne nous ont laissé aucun souvenir, à part Hélène et ceux qui travaillent la lave.

    Puisque tu vas y aller, le stand d’Hélène est juste en face de celui qui vend les trucs australiens.

  4. anti Post author

    « J’adore la pieuvre jaune et l’hippocampe couleur smarties 🙂  »

    A ce stand, un couple avec deux enfants, deux petites filles. Le papa se choisissait un objet trop beau.

    La femme : « Et t’es sûr que tu ne prends pas l’autre aussi ? »

    « Ben, j’ai pas l’argent pour »

    et la petite de prendre la main de son papa :

    « C’est pas grave papa, j’t’en frai un moi », toute fière !

    Moi, j’ai flashé sur l’araignée (ah bon ?).

    anti

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.