Enzo Circus

Yo muddafuckah ! Mate c’que j’sais faire sur un seul doigt ! Comment qu’je déchire !

Euh… Hum. Bon alors, en fait, je voulais juste dire qu’Enzo va désormais tous les samedi matin à l’école du cirque, avec une douzaine d’enfants de son âge. Les cours ont lieu dans une grande salle de sport, près de la ZUP, à 10 minutes de la maison.

Les parents n’ont malheureusement pas le droit de rester pendant le cours, bouhouuu. Ces photos ont été prises pendant que les enfants jouaient en attendant l’appel.

Une chose est sûre: il est ravi et il en redemande. La peutââteuh !

Très belle journée à tous

6 Replies to “Enzo Circus”

  1. lazuli Post author

    Le cirque est un émerveillement. Comme l’enfant, comme la vie dont il est un symbole vivant! La piste ronde comme le cosmos, le chapiteau telle la voûte céleste et le maât, symbole d’élévation et de centrage et de ce lien parfaite ment juste entre terre et ciel…
    Mes premières « sorties » mes premiers sous à moi, je les ai dépensés au cirque, fascinée.. ensuite j’ai peint des funambules et des trapézistes, des dompteuses aussi, j’ai pratiqué des tours de magie, fait une rencontre étrange d’un magicien sur le forum romain, j’ai fait un travail sur Calder dont la voie s’est ouverte avec son fameux « cirque « de fil de fer et les réprésentations qu’il organisait autour, J’ai utilisé les visites au cirque comme soutien dans l’oeuvre parfois difficile d’éducation de mes enfants, de soutien à des ados un peu paumés, et des parents déphasés, et aussi, bien sur, de moi-même.. j’ai travaillé dans les cités avec un rejeton pur jus du chapiteau: on a jamais autant étés vivants, ni joué crié arrosé unifié découvert …ni autant travaillé faut avouer(!)
    et çà tombe bien aujourd’hui car la personne que je vais chercher à la gare dans une demi-heure est un futur clown.

    BRAVO ENZO Chapeau les zartistes!

  2. anti Post author

    « Oiseleur du fer, horloger du vent, dresseur de fauves noirs, ingénieur hilare, architecte inquiétant, sculpteur du temps, tel est Calder. »

    Jacques Prévert

    C’est fantastique ! Merci !

    anti

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.