La plage au vent

Eléments emmêlés… le sable vole, l’air mouille, l’eau brûle, le soleil crisse. Les vagues deviennent métal et le ciel paysage.

Le vent soulève des pans de temps et les fait tourner en nuées mélangées. Nous glissons nos pas dans les pas d’autres pas d’un passé toujours là. L’éternité n’est qu’une question de mémoire. Quand le temps n’existe plus, alors la mort non plus.

Juste quelques pensées qui volent et dansent, en revoyant cette plage au vent.

11 Replies to “La plage au vent”

  1. sampang Post author

    est-ce le vent ou les ressacs qui donnent cette étrange impression que rien ne s en ira jamais ? Qu ici précisemment tout revient quand on y est …
    j aime les plages par temps de pluie et de vent, je n y vais jamais que dans ce contexte là, c est aussi peut être pour cela…

    elle est belle ta « plage au vent » Anna ^^

  2. Zaza Post author

    Bonjour Sampang

    Moi aussi j’aime entendre le bruit des vagues qui viennent se jeter contre les rochers, je ressens comme une sorte de plénitude, de bien être. Merci pour cette photo Anna.
    Bises

  3. Sylvie Chéreau Post author

    Ces photos qui laissent glisser vent et embruns sur l’écran et le mot « cerf-volant » dans votre message qui répondait au mien m’ont aussitôt fait penser à des images et des sensations récoltées pendant notre récente escapade dans la baie de Somme. Cela m’a donné envie d’écrire une note qui, comme de temps en temps sur notre blog, n’a rien à voir avec les volcans… Bonne journée !

  4. Adele Riner Post author

    Quand je vois ces magnifiques photos, je me dis que c’est peut-être ce qui manque ici, la mer… Comme m’a dit mon père, marin dans l’âme : « tu ne pouvais pas trouver plus loin de la mer, toi ! » Ben oui, Montluçon c’est pas vraiment littoral…

    Adele terre à terre

  5. Anna Galore Post author

    Adele? Ben disons que Montluçon est le point le plus proche de toutes les plages de France à la fois sans en favoriser aucune 🙂

    Sylvie, merci pour tes passages ici, il me tarde de lire ta note hors volcans 😉 J’ai commencé à faire du cerf-volant acrobatique il y a quelques années, à la suite d’une journée superbe à Berck avec des milliers d’objets plus fous les uns que les autres suspendus entre ciel et terre. Dans ma région, le spot idéal, c’est la plage de l’Espiguette près du Grau du Roi, immense, souvent bien ventée et quasi déserte hors saison.

  6. boudufle Post author

    n’étant pas une personne qui aime la mer…aussi, certains moment de vie, où la teneur ce fait lourde, les sous bois, à l’automne avec ce vent chaud d’arrière saison, le bruit dans les feuilles aux teintes jaunes annonciatrice d’un déclin, pour un renouveau, que les larmes sont abondandes et libératrices…écrin de nature, fait de sel ou d’humus, que ferrions nous sans …

  7. voiedoree Post author

    Plages au vent oui…..
    Mais vent chaud
    la mer avec Kway ou doudoune, ce n’est plus la mer mais de l’eau
    ceci dit belles photos
    voiefrilée

  8. sampang Post author

    whaou Boud ! bah on dirait que tu sors de chez Feuilllle là 😉
    bien beaux mots !

    oh l autre tout ça parce que demoiselle Voie a Et la mer Et la chaleur faut qu elle nous parle de nos doudounes ! Bah t as oublié les écharpes et les bottes !!! ( parce qu en fin de semaine c est sans doute ainsi que je serai mdr !)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.