Le journal de Mirou

Ce qu’il y a de bien, avec les gros murs, c’est qu’ils gardent la chaleur après le coucher du soleil.

J’en profite pour faire ma gym sans effort. Aujourd’hui, les muscles de la queue.

Attention, concentration… et hop!

Queue levée…

P9010557b.JPG

Queue baissée…

Impressionnant, non?

Ensuite, je répète ma chorégraphie pour « L’après-midi d’un fauve ».

Et là, taddah, je fais le ninjaaaaaah !

Bon. Après l’effort, le réconfort.

Vous reprendrez bien une langue de chat?

3 Replies to “Le journal de Mirou”

  1. Adele Riner Post author

    Quelle chorégraphie !
    A la maison aussi c’est un vrai festival : chats agglutinés, chats perchés, chats sauteurs, chats panthères, chats suspendus… Avec une ombre à ce joyeux tableau. La petite Dalhia Noir, favorite de ma fille aînée, a été enlevée par un gros rapace il y a deux jours…

  2. Adele Riner Post author

    Oui, nous avons été un peu choqués, mais heureusement nous n’avons pas assisté à l’accident, nous avons compris un peu trop tard… On a rentré les chatons à la tombée de la nuit, et en les recomptant après un moment on a constaté qu’il en manquait un. On est sortis dans le noir, et on a entendu un énorme oiseau tourner plusieurs fois autour de la cour en criant et en hululant, genre dame blanche ou grand-duc. Et à partir de là on n’a jamais retrouvé le chat…
    Nous avons beaucoup pensé à elle en essayant de ne pas imaginer ses derniers instants, et la chaleur des autres petits a consolé ma fille.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.