Réseau

En regardant mes mails de ces derniers jours et les échanges que permet ce blog, je me disais une fois de plus que le Net est vraiment une bien belle chose quand on l’utilise pour contribuer à l’un de nos besoins fondamentaux: les liens sociaux.

Nous avons chacun nos réseaux relationnels – famille, amis, copains-copines, connaissances plus distantes. Et nous avons, en plus, ces liens particuliers, lorsque nous nous croisons ici au gré de nos rencontres virtuelles pour un peu de détente, de chaleur ou, tout simplement, de distraction: alors que pas mal de gens sont partis en vacances, le blog a reçu 90 visiteurs par jour en moyenne depuis le début du mois avec des pointes à 120.

Parfois, des liens plus solides se tissent, des rencontres réelles se produisent, des amitiés vraies naissent, des amours même.

Je reçois, comme vous je suppose, des mails plus personnels de certains d’entre vous que je n’aurais jamais connus sans ce blog, ce lieu qui est à la fois nulle part et partout où vous vous connectez. Confidences intimes ou drôles, partage plus profond, confiance mutuelle.

Et je vois tous ces fils tendus autour de la Terre qui nous relient et se répondent. Le réseau de nos pensées et de nos attentions les uns pour les autres. Tout ce qui nous rend, à notre modeste échelle et sans prétention, un petit peu plus humains.

« Et ça, ça vaut de l’or », comme le dit si bien Zazie.

Très belle journée à tous

7 Replies to “Réseau”

  1. anti Post author

    Oh que j’aime ce montage ! Je me souviens très bien de la première fois où je l’ai vu, il y a environs 1 an. Tout de suite, je l’avais imprimé et affiché dans mon ancienne maison accompagné de ce texte que l’un de mes enfants était justement en train d’apprendre à l’école :

    Prête- moi la terre

    Prête-moi la terre, dit l’enfant,
    Prête-moi la terre un instant,
    J’y planterai pour quelques jours,
    Un grain de rêve, un grain d’amour.

    Je ferai de la terre un ballon,
    Qui roule sous mes pieds,
    Et les enfants du monde pourront jouer !

    Je ferai de la terre un pain chaud,
    A portée de la main,
    Et les enfants du monde n’auront plus faim !

    Je ferai de la terre un câlin,
    Taillé dans la douceur,
    Et les enfants du monde n’auront plus peur !

    Je ferai de la terre un violon,
    Pour les larmes séchées,
    Et les enfants du monde pourront chanter !

    Jo Akepsima

    anti, Maillon de la chaîne

  2. sampang Post author

    Et sachant que c est l électricité qui véhicule chacun de nos mots, il est vrai que nous devons faire attention à nos propos 😉 je note ! mdr

    Jo Akepsimas !!! ^^ L ami de Mannick !!! cette Angevine ( bah tiens que même que je vais me gêner de le dire ! ) qui en silence et sans médiatisation, continue depuis plus de 30 ans sa route avec ses mots et sa musique.

    Chanson d elle qui a bercé ma première grossesse … c était il y a …pff … eh bé comme le temps passe ! 😉

    Je t’ai guetté, mon corps

    Paroles et Musique: Mannick 1976 « Paroles de femmes »

    refrain:}
    Je t’ai guetté, mon corps
    Et tu as fait semblant
    De retenir le sang
    De mon île au trésor
    Je t’ai guetté mon corps
    Et sur le bout des doigts
    J’ai compté les neuf mois
    Qui mènent jusqu’au port

    1. Et j’ai laissé mes mains
    Se promener sans fin
    Au flanc de mes collines
    Où la vie se dessine
    Avec au bout du cœur
    L’espoir d’une rondeur
    Qui hésite à paraître
    Et s’étonne de naître

    2. Et j’ai senti le lait
    De mon jardin secret
    Venir à pas de sève
    Au devant de mon rêve
    En bousculant mes seins
    Dans leur vie de satin
    Pour abriter la source
    Au berceau de sa course

    3. Je t’ai pleuré, mon corps
    Et le fruit s’est perdu
    Quand mon ventre s’est tût
    Dans sa petite mort
    Je t’ai pleuré, mon corps
    Mais, je retournerai
    Dans le jardin secret
    De mon île au trésor.

    Sampang, boucle sans fin 😉

  3. anti Post author

    Eh bé Sampang ! Quels beaux textes ! Mdrrrr aussi !

    En rapport avec les chansons écoutées en devenant maman, celle-ci, de Teri Moïse :

    Je serai là

    Oublie tes erreurs et tes peurs
    Je les efface
    A chaque faux pas que tu feras
    Je tomberai à ta place
    Mon seul plaisir sera de t’offrir une vie idéale
    Sans peine et sans mal

    J’ai découvert qui je suis
    Tout a changé le jour où je t’ai donné la vie
    Et si jamais le monde t’est trop cruel
    Je serai là toujours pour toi

    Que tous tes amours soient sûrs
    Tes amis sincères
    Pour toi un domaine
    Où la haine est la seule étrangère

    Je ferai un monde où tout ira bien
    Tu seras jamais seul tu manqueras de rien

    J’ai découvert qui je suis
    Tout a changé le jour où je t’ai donné la vie
    Et si jamais le monde t’est trop cruel
    Je serai là toujours pour toi

    Je voudrais pouvoir tout savoir
    Pour te donner une vision plus claire
    De ce mystère que l’on appelle la vie

    Mon seul désir sera de t’offrir une vie idéale
    Sans peine et sans mal

    J’ai découvert qui je suis
    Tout a changé le jour où je t’ai donné la vie
    Et si jamais le monde t’est trop cruel
    Je serai là toujours pour toi

    J’ai découvert qui je suis
    Tout a changé le jour où je t’ai donné la vie
    Et si jamais le monde t’est trop cruel
    Je serai là toujours pour toi.

    anti

  4. Lilie Post author

    Quel beau texte Sampang ! magnifique ! as-tu la musique sur ton PC, je l’aurai bien écouté car je ne connais pas du tout cette artiste.

    Le net c’est bien quand tout le monde est sincère. Ici, pas de prise de tête et c’est l’essentiel. Du rire, détente, des blablas, des confessions mais pour les plus intimes, je pense qu’elles se font en privée.

    Etre soi c’est pouvoir partager. Donc, ce soir, j’ai envie d’être moi, mes enfants sont chez mes parents, je profite d’une semaine complète avec mon chéri et désormais c’est décidé je ne veux plus m’appeler « Slayeras » ! Pseudo que j’ai depuis l’adolescence sur le net, un peu androgyne et qui montre un aspect faussé de ma personnalité. Eh puis, Buffy c’est fini depuis longtemps. LOL.

    Ca fait un petit moment que je ne me sers plus de ce pseudo sur le net, mais quand je venais ici je m’en servais pour qu’on me reconnaisse. Mais là, j’ai plus envie…

    Mon surnom de tjs, celui de mon enfance est : Lilie. Donc pour me connecter ici j’userai de ce pseudo, pas difficile à retenir. Mon prénom c’est Aurélie. Il suffit de multiplier par deux la dernière syllabe. Hein ? ;-)p

  5. anti Post author

    Ben vi, c’est comme Saly, Lilie 😉

    Ce pseudo, ce nom me fait toujours penser à Pierre Peret et sa chanson si douce amère Lily.

    « Mais dans ton combat quotidien Lily
    Tu connaîtras un type bien Lily
    Et l’enfant qui naîtra un jour
    Aura la couleur de l’amour
    Contre laquelle on ne peut rien
    On la trouvait plutôt jolie, Lily
    Elle arrivait des Somalies Lily »

    Pour la chanson de Mannick, tu pourras peut-être entendre un extrait ici (moi, j’ai pas les plugins) :

    http://www.greatsong.net/PAROLES-MANNICK,JE-TAI-GUETTE-MON-CORPS,100857508.html

  6. Lilie Post author

    Merci pour le lien Anti, je regarderai demain. 😉

    Oui, la chanson de Pierre Perret est superbe ! Rien à avoir avec « jt’aime bien lilie, j’t’aime bien au… »… Je vous laisse deviner la suite.

    C’est une partie réservée à dav…….. (Censure).

    Allez, biz et bonnne soirée à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.