Oh, t’as ri !

Ce matin, au moment de partir bosser, je me disais pour la énième fois « mais qu’est-ce que c’est cool d’habiter ici ».

Bien des gens se retrouvent tous les jours dans les embouteillages et sous un climat pas forcément toujours clément. Nous, nous vivons sous un ciel bleu immaculé 10 mois par an.

Je n’ai que 5 minutes de voiture pour aller bosser. Depuis mon bureau, j’ai une vue plus que sympa sur toute la plaine qui borde Nîmes au sud et qui jouxte la Camargue.

Et ces jours-ci, Anti part, elle aussi, bosser dans un lieu merveilleux, hors du temps, Saint Quentin La Poterie, un petit village magnifique près d’Uzès, où les gens du coin – artisans, boulanger, potier, relieur, facteur – se croisent, se rendent visite et se parlent en toute quiétude tout au long de la journée.

Pour elle, le changement doit être encore plus magique: pour atteindre Saint Quentin, elle roule pendant une trentaine de minutes à travers la garrigue, passe dans des gorges superbes, traverse un pont de pierre du 12ème siècle et n’a plus que les stridulations des cigales pour remplacer les nuisances sonores des rues de Paris.

Alors, forcément, se lever tôt devient un plaisir et rire, un état quasi permanent.

Le rêve mieux que le rêve, parce que là, c’est pour de vrai.

Très belle journée à tous.

9 Replies to “Oh, t’as ri !”

  1. Anna Post author

    La première photo a été prise à l’aquarium du Grau du Roi et la deuxième à Saint Quentin La Poterie.

  2. Zaza Post author

    Bande de veinards et veinardes lol quand se lever pour aller bosser est un vrai plaisir quoi demander de plus heing ?

  3. anti Post author

    « Alors, forcément, se lever tôt devient un plaisir et rire, un état quasi permanent. »

    Oh putain ! j’y crois pas ! son air de ne pas y toucher l’autre ! Mdrrrr !
    J’ai ri à en pleurer à chaque fois que je repensais au réveil Annaesque auquel j’ai eu droit ce matin… Certes, je m’étais couchée très tard et devais me lever très tôt et j’avais un tout petit peu de mal à émerger mais là, elle a fait plus fort que tout : elle a mis sa menace à exécution ! Naaan ! Ben si !

    La dite menace, je vous la livre en vrac : « Si tu n’es pas levée quand je sors de la douche, je te jette du lit (ou presque çà, j’sais plus trop, je dormais). Alors, la Anna sort de la douche et… ta dam ! la Anti écrasait sérieux. Ni une ni deux, sans que je n’y comprenne trop rien paske trop forte quand même et pliée de rire, je me suis retrouvée en robe sans les manches de mises (genre camisole lol) et la moitié du corps lâchement poussée hors du lit, l’autre moitié n’ayant pas tardé à suivre…

    Café dans l’allégresse (vertes pffff, jeu de mot du soir, désespoir…) et effectivement grand bonheur de vivre, tout simplement.

    Anti, à la bonne et colle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.