Le plus beau roman d’amour

Anti vient de me transmettre l’adresse d’un forum de discussion Yahoo. A la question « Quel est pour vous le plus beau roman d’amour jamais écrit », l’un des membres répond:

« Souvenirs d’amours de Danielle Steel. Et l’Eternel Amoureux Errant d’Anna Galore (Disponible gratuitement sur www.anna-galore.com. Une belle trilogie! A ne pas rater je vous assure. Merveilleux si vous saviez) »

C’est ici:
http://209.85.135.104/search?q=cache:-EKTlBuAzgIJ:fr.answers.yahoo.com/question/index%3Fqid%3D20070705020501AAke0M1+Anna+galore&hl=fr&ct=clnk&cd=24&gl=fr

Blonk…

12 Replies to “Le plus beau roman d’amour”

  1. Antillaise Post author

    Bon, ben là, j’vais être obligée de retrouver l’article dont je te parlais l’autre jour, sauf qu’avec le blog t’es partout maintenant sur google car ton blog est toujours affiché sur les autres comme dernier blog mis à jour…

    Pour te faire reblonker :

    Bonjour,

    Merci pour votre mail qui m’a beaucoup touché. Ce que fait cet auteur est louable et j’aimerais la féliciter pour sa démarche.

    Bonne continuation,

    T. T.
    Bureau de Luc BESSON

    Anti, People are people, so why should it be – Ma plus belle histoire d’amour c’est toi.

  2. Anna Galore Post author

    Blonk, reblonk, rereblonk et j’ajouterai même: zboïng zboïng zboïng (je saute virtuellement sur un matelas à ressort, là)

    Pfouuuuuuuuu… Fait chaud ou c’est moi?

    Anna, xélération

  3. Catherine Post author

    Je ne savais pas très bien où te poster cela mais… ici, ça me semble pas mal du tout ! Parce que c’est de L’Eternel Amoureux Errant que je souhaite te parler… Et plus précisément de « Là où tu es »…

    Je cherche depuis des jours… la leçon à tout ça… LE truc… Enfin… J’essaie surtout de surmonter ma peine et de trouver un sens…

    Je réalise que mon Grand-père est partout… Je l’entends dans le chant d’une tourterelle… Je le retrouve dans une odeur qui flotte dans la maison… Je le vois dans chaque maquisard dans un reportage télé… Partout… Il est partout… L’oublier serait le tuer à nouveau mais… Retrouver son souvenir partout, c’est le faire vivre à jamais… Et j’ai pensé tout à coup à ton livre, Anna ! « Là où tu es »

    Et… Quand je l’ouvre, après la préface de Réginelle… « Tout ce qui existe est simplement une autre forme de ce qui n’existe pas. Tout passe éternellement d’une forme à une autre forme et tu n’es pas une exception. » Hermès Trismégiste

    Il est Là où je suis…

    Bon, ben… J’ai de la lecture… Encore merci !

  4. Anna Galore Post author

    Beaucoup d’émotion… J’ai déjà entendu plusieurs fois des gens me dire « cette histoire, c’est la mienne » et à chaque fois, je trouvais touchant ET surprenant que ces personnes que je ne connais pas s’approprient mon récit à ce point, jusqu’à s’y retrouver alors que je l’ai bâti à partir d’évènements et d’anecdotes qui me sont personnels. Tes mots sur ton grand-père vont encore plus loin parce qu’ils transfigurent une histoire d’amour en histoire d’Amour avec un grand A – un sentiment d’universalité dans les sentiments qui s’y expriment.

    Quant à la citation d’Hermès Trismégiste, elle est d’une profondeur sans limite et je comprends à quel point elle te touche dans les circonstances présentes.

    Merci à toi.

  5. anti Post author

    Je suis témoin émotionnel de ces propos qui à chaque fois touchent Anna. Et je partage cette émotion. C’est… LA vraie, la véritable et seule vraie rencontre.

    Anna parlait, en écrivant ce livre, et parle toujours, de l’Amour, celui avec un grand A, celui qui transfigure, celui qui fait que… Tant de souvenirs remontent à chaque fois que je relis ces phrases qui ont, depuis, relié tant de personnes. Et c’est parce que cet Amour est réel et partout et tout et un que nous avons pu nous trouver. Improbable destinée.

    anti, le souffle de la vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.